Nous ne parlons pas assez des lunettes aux motifs léopards de Kim Jong-un

L’Apocalypse décrit trois bêtes et sept Sceaux : le dragon rouge, la bête de la mer et la bête de la terre. La bête qui sort de la terre a deux cornes, la première corne c’est le pouvoir humain représenté par la politique, et la seconde corne c’est la science humaine.

Si le pouvoir par lui-même produit des rebelles, la science lorsqu’elle est uniquement humaine corrompt sans susciter la révolte. Cette deuxième manifestation de Satan, qui est sa plus grande force, démantèle sans en avoir l’air avec une feinte douceur qui convainc qu’il est juste de suivre dans les traces de la bête.

La bête à dix cornes c’est l’Union Européenne. Les dix cornes sont l’image du fractionnement de l’empire romain. Au premier siècle de l’ère chrétienne, c’est de lui que sont sortis les principaux Etats de l’Europe actuelle.

tour de babel

« La Grande Prostituée » c’est en somme le nom que l’Apocalypse donne à la puissance du « peuple souverain ». Le monde démocratique laïque est un châtiment entraîné par les péchés du peuple et nous permet de comprendre qu’une société qui a chassé Dieu de ses institutions et de son cœur, est vouée à la pire des barbaries : le pouvoir de la Bête, qui s’étend sur tout et sur tous, comme prophétisé en Apocalypse 13.

prostituée de l'apocalypse

Le règne de la Bête qui est chevauchée par la femme vêtue de pourpre présente tous les traits de ce que nous appelons le capitalisme. « Les dix cornes de la Bête » sont le symbole de la puissance gouvernementale européenne avec « ses sept têtes » qui représentent les 7 péchés capitaux institutionnalisés et légalisés dans tous les pays qui ont abandonné la véritable foi chrétienne catholique romaine.

Le premier Sceau est l’apostasie. Le deuxième Sceau : La 3ème guerre mondiale.

Une bête sortie de la mer ! La mer représente le monde dans lequel s’affrontent sans cesse les vents contraires des passions humaines. Les animaux du Livre de Daniel qui réussissent tour à tour à imposer leur domination dans cette jungle sont : le lion, l’ours et le léopard.

Le lion est la figure de la persécution sanglante. Les deux ailes qu’il a sur le dos sont l’orgueil de race, et la possession du pouvoir. Par ces deux stimulants, l’homme se fait facilement un cœur de Dieu.

Le dragon rouge, la Chine, et, l’ours, la Russie seront l’instrument de la colère de Dieu sur les nations apostâtes.

L’ours symbolise l’hérétique, il fait schisme, il se tient à part, s’il est poursuivi (embargo), et surtout s’il est blessé (perte de revenu), il devient terrible : il marche droit à l’agresseur, le saisit entre ses pattes de devant, et l’étouffe, tout en le déchirant avec ses griffes. Les trois rangées de dents lui servent à broyer les croyances et à mettre en pièces les Enseignements de l’Eglise :

  1. les systèmes philosophiques erronés,
  2. étalage tapageur d’arguments pseudo-scientifique,
  3. et la libre interprétation de la Sainte Ecriture sans référence aux Docteurs catholiques.

Le léopard représente l’hypocrite ou le faux chrétien. Il a la peau bigarrée parce que dans sa conduite alternent le vice et les manifestations ostentatoires et dans sa doctrine, la vérité voisine continuellement avec l’erreur, comme le socialisme, le communisme, le matérialisme, le modernisme, le rationalisme, le progressisme le montrent aujourd’hui. Ses quatre ailes sont les moyens dont il se sert pour arriver à ses fins :

  1. marques chaleureuse d’amitié,
  2. cadeaux,
  3. compliments flatteurs,
  4. simulacres de vertu.

Il a quatre têtes alors qu’il devrait en avoir qu’une seule : le Christ, parce que au lieu de chercher uniquement la volonté de son Maître, il se laisse conduire tantôt par les désirs des honneurs, tantôt par l’attrait du plaisir, tantôt par amour du pouvoir, tantôt pour assouvir ses rancunes et ses haines.

Cependant, ni le lion, ni l’ours, ni le léopard, n’est aussi redoutable que la quatrième bête sans nom. Celle qui ne ressemble à rien ; c’est la détraction, l’amour de l’argent et la détestable habitude du dire du mal de son prochain. Elle dévore tout, elle foule au pied la justice comme la charité, elle n’épargne personne, et dévaste impitoyablement le champ du Seigneur.

croix-jc3a9sus-1992-primo-piano-gesu-grande-crocifisso

Outre les questions de bouton nucléaire, comme les années précédentes, la plus grande partie du discours de Kim Jong Un du 1er janvier 2018 a été consacrée à la construction d’un « pays socialiste puissant ».

Dans Socialisme et Religion, Lénine écrit : « Notre propagande comprend nécessairement celle de l’athéisme ». Satan ne permettra jamais qu’on touche à l’athéisme fondamental. Le marxisme va plus loin. Il dit : « Il faut savoir lutter contre la religion ». Le marxisme, c’est le matérialisme. Quant le communisme, le socialisme ou laïcisme font mine de tolérance, c’est de la pure stratégie pour aboutir plus sournoisement, mais aussi sûrement, à la suppression de la religion.

Staline déclarait en 1936 : « Nous considérons la religion comme notre pire ennemie. La lutte contre elle doit être poursuivie inlassablement, car il ne peut y avoir de compromis avec la religion dont les buts sont foncièrement opposés aux nôtres ». « Pas de neutralité à l’égard de la religion », avait-il dit deux ans auparavant. « Contre les propagateurs des absurdités religieuses, contre les ecclésiastiques qui empoisonnent encore les masses travailleuses, le parti communiste ne peut que continuer la guerre ».

C’est presque au hasard, dans un tas immense de pourriture, que ces citations ont été tirées. Que faut-il penser de celles Kim Jong-Un le jour du Nouvel An le 1er janvier 2018 ? On croirait entendre Lénine ou Staline ! Le socialisme est une pupille humblement soumise à sa philosophie tutrice. En se trompant sur sa nature et sa fin, Kim Jong-Un s’est nécessairement trompé dans tous ses actes antérieurs et futurs.

Les actes et les propos de Kim Jong-Un depuis quelques mois qui s’appuie uniquement sur ses missiles et non sur le Seigneur rejoignent les propos du communiste Zinoviev, le 17 juin 1923 : « Notre programme est basé sur le matérialisme scientifique qui inclut purement la nécessité de propager l’athéisme ».

Si la propagande a changé ses attitudes, si la politique soviétique affiche une certaine souplesse, la doctrine n’a pas changé d’un iota depuis Marx et Lénine. Lénine est mort, mais il vit dans l’âme de chacun des membres du parti. Les tests de missiles de Kim Jong-Un eux-mêmes en disent assez que la haine de Dieu est un élément basique. Ils disent assez éloquemment que le communisme et le socialisme ne se contentent pas d’être athée, mais qu’ils sont résolument et essentiellement un athéisme.

La Sainte Vierge avertit à Fatima en 1917 « la Russie répandra ses erreurs ». N’est-ce pas aux inventeurs de présenter et d’expliquer leurs trouvailles ?

Le socialisme voit le sommet de la libération humaine dans sa révolte totale contre Dieu et contre une humanité se nourrissant de vérités spirituelles enseignées par quelque religion. Il voit dans la suppression de Dieu, principe de toute autorité, un terme à toutes les sujétions. Ainsi toutes les anciennes institutions pourront être balayées, et le règne absurde et violent d’une impossible égalité pourra être entrepris. Après son mouvement de révolte, Satan a voulu être l’égal de Dieu. Il a tenté Adam avec le mirage de sa prochaine égalité avec Dieu. C’est toujours l’orgueil qui est à la racine du mal. C’est toujours Satan qui en est l’auteur.

démon

Même quand les pionniers du communisme ont cru faire œuvre humanitaire en rejetant le droit de propriété et en proclamant l’égalité, leur inspirateur savait, lui, faire œuvre infernale : il livrait la guerre à un droit qui implique l’autorité absolue et la supériorité relative de celui qui possède justement. Le socialisme veut en finir définitivement avec tout ce qui gêne l’homme dont la jouissance doit être la fin dernière. L’homme voulant être lui-même l’objet de ses adorations et de ses hommages, il ne veut répondre à personne de ses actes. De là, la destruction systématique par le DAECH des gouvernements revêtus de légitimité. Le DAECH est le bras armé de Satan : des victimes impossibles à détecter et formées au suicide.

Corrompu par un monstrueux orgueil et égaré par une absurde suffisance, l’homme ne souffrira plus qu’on lui donne des ordres. Et pour jouir de tous les biens terrestres, à son gré, il proclamera la communauté de ces biens pour les millions de petits dieux qui composent l’humanité. On ajoutera à ces erreurs générales une infinité d’erreurs particulières dont la somme constituera le fil barbelé où s’empêtreront les foules naïves dont les terroristes DAECH sont la pointe. Mais quand donc aura-t-on compris que le laïcisme, l’islamisme, le communisme et le socialisme sont des institutions extrahumaines ? Quand donc aura-t-on conclu qu’en détrônant le Créateur, il faille introniser son éternel Ennemi ? Il n’est pas ailleurs le fond du problème. Et ceux qui tiennent à récolter les fruits cultivés par les principes communistes ou islamistes s’en vont fatalement à un désespoir si grand qu’il ne leur restera plus que le suicide pour satisfaire leur appétit naturel de félicité.

Le diable connaît trop la nature humaine pour avoir oublié qu’il faut à un être essentiellement religieux plus d’une doctrine sociale, un système économique, un régime politique et, à plus forte raison, une anti-religion ; mais qu’il lui faut une religion. Et il lui en a donné une dans le communisme, ennemi de toute religion. Satan a perdu le paradis dans le Ciel, il le veut sur la terre…Satan ne veut pas que les âmes s’aperçoivent de la descente vertigineuse que leur fait faire le socialisme. L’éducation socialiste que préconisent les athées dirige les facultés vers le seul bien qui corresponde à la conception matérialiste de la vie : tout ce qui lui est étranger est considéré comme du poison vif.

Sachant que les victimes du socialisme descendent dans l’obscurité et qu’elles ont le regard brouillé par la passion du bonheur immédiat, Satan veut leur donner l’impression qu’elles montent. Car l’âme est naturellement attirée vers le haut. Ici-bas, seul le poids du corps auquel l’âme est attachée peut empêcher celle-ci de monter vers Dieu comme un trait ; après la mort, seul le poids de la Justice de Dieu peut l’empêcher de l’atteindre, et alors c’est la peine du dam, l’enfer. Le démon met tout en œuvre pour que la vérité ne délivre pas les matérialistes. Après leur avoir donné une fausse religion, comme nous venons de le voir, il a soin de l’entourer de tous les artifices de la vraie.

Les socialistes athées privilégient les arguments de la raison scientifique pour nier l’existence du diable. Ce blog prend le contre-pied pour prouver mathématiquement l’existence du diable.

Prenons l’exemple des guerres et des pactes diaboliques :

Si A = 100, B = 101, C = 102, D = 103… le nom de HITLER donne 666 par addition simple. Un enfant pourrait le comprendre sans difficulté et établir le rapport historique avec la prophétie Biblique. 666 est le nombre de la Bête annoncé au Chapitre 13, 18 de l’Apocalypse où il est écrit que le sage calcule le nombre de la Bête.

L’alliance qui a réunit Hitler et Staline a duré 666 jours (le pacte germano-soviétique signé le 24 août 1939, scellé le 26 du même mois, sera rompu le 22 juin 1941).

Il y a exactement 666 mois de l’élection de Jean XXIII au souverain pontificat jusqu’à sa canonisation (28 octobre 1958 jusqu’au 27 avril 2014).

Jean XXIII est le premier pape franc-maçon introduisant la liberté religieuse, l’œcuménisme et la collégialité au sein de l’Eglise catholique conduisant silencieusement toute la chrétienté à l’apostasie clairement identifiable aujourd’hui à tous les niveaux.

Un Jubilé se calcule sur 50 ans. Le 7 juin 2017 nous avons eu le Jubilé de 50 ans de la guerre des 6 jours en 1967. De façon symbolique: 666 – un jubilé = 666 – 50 = 616. Le Jubilé d’Israël avait eu lieu le 14 mai 1998 et nous savons que 1998 = 666 x 3.

6+1+6 = 13 et 6+6+6 = 18. Le nombre 666 étant défini comme nombre de « la bête », se trouve en Apocalypse 13, 18!

Le nombre fatal 666 est disséminé partout! Ce sont les stigmates du diable !

Lucifer, le démon de l’orgueil, a été relâché de l’enfer en 1864 selon les Révélations de la Sainte Vierge à la Salette le 19 septembre 1846. Or, 64 + 36 = 100.

Le nombre 36 représente le diable ou Satan, ainsi que le mal qu’il personnifie.

La somme des chiffres 1 à 36 donne 666, le chiffre de la Bête de l’Apocalypse.

Le mot Bête est mentionnée 36 fois dans l’Apocalypse, le nom de Satan, 36 fois dans le Nouveau Testament et le mot foi, 36 fois dans l’Ancien Testament.

Le mot chute est cité 36 fois dans la Bible. Dans l’Ancien Testament, le mot diable revient 36 fois. Selon les visions d’Anne-Catherine Emmerich, lors de la crucifixion de Jésus, les bourreaux enfoncent les clous de 36 coups de marteau. 18 archers et 36 notables juifs sont au Calvaire.

« Car c’est un nombre d’homme et son nombre est six cent soixante six ». Apocalypse 13, 18

L’addition des 53 lettres de cette phrase donne 666 avec la table de 1 (A = 1, B = 2, C = 3…).

c a r c e s t u n n  
3 1 18 3 5 19 20 21 14 14
o m b r e d h o m m
15 13 2 18 5 4 8 15 13 13
e e t s o n n o m b
5 5 20 19 15 14 14 15 13 2
r e e s t s i x c e
18 5 5 19 20 19 9 24 3 5
n t s o i x a n t e
14 20 19 15 9 24 1 14 20 5
s i x              
19 9 24              
74 + 53 + 88 + 74 + 54 + 80 + 52 + 89 + 63 + 39 + = 666

Ce verset se suffit à lui-même et justifie le chapitre dédié à la langue française, comme langue de révélation, pour la compréhension des temps eschatologiques qui s’annoncent. En effet, si A = 1, B = 2, C = 3, D = 4 … l’ensemble de ces lettres donne un total de 666.

Le nombre 666 apparaît 3 fois dans la Bible :

  1. « Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année, était de six cent soixante-six talents d’or. » 1 Rois 10, 14
  2. « Les fils d’Adonikam, six cent soixante-six. » Esdras 2, 13
  3. « C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. » Apocalypse 13, 18

666 x 3 = 1998

L’année 1998 comportait trois vendredi 13, un maximum sur une année, en février, mars et novembre. C’est le chapitre 13 de l’Apocalypse qui nous parle de la Bête et de son nombre.

MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT DIX HUIT une fois écrit en anglais, donne NINETEEN NINETY EIGHT et la somme de ces lettres

Si A = 3, B = 6, C = 9, etc. donne 666

Si A = 9, B = 18, C = 27, etc. donne 1998

Hasard ou plutôt confirmation mathématique ?

En table 9 (A = 9, B = 18, C = 27…) : « Lucifer » = 666, « guerre » = 666, « envies » = 666, « désirs » = 666, « satans » = 666, « trahir » = 666, « rapts » = 666, « opium » = 666.

Remarquez le pluriel donné à Satan. Il n’est pas seul, mais il se multiplie, comme le Christ.

Le mot malédiction est employé 66 fois dans l’Ancien Testament. Ce nombre 66 est lié d’une certaine manière au nombre de la bête 666 :
1/66 = 0.0151 515 151 515… et 151 + 515 = 666.

L’alpha numérisation est un outil de décodage indispensable à l’heure actuelle où la raison scientifique, et même religieuse, tente de contester ouvertement la divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Saint Jean nous dit bien qu’il faut calculer avec l’esprit de sagesse le nombre de la Bête.

Si A = 1, B =2, C = 3 « Jsus Christ » =151 et « La sagesse divine » = 151.

Le Psaume 151 est le récit où David décapite Goliath.

Je n’invente rien, c’est de la pure logique mathématique !

Le but est seulement de donner assez d’éléments d’analyse vérifiables pour prouver qu’il n’y a pas de hasard et que la menace 666 est réelle !

Le nombre de la Bête est appliqué à tout être humain qui nie Jésus-Christ et Sa Parole ouvertement et publiquement. Le temps donné par Dieu à la Bête est compté, strictement compté !

666 est un nombre spirituel et un nombre d’homme. Le 666 est la forme, l’instrument et l’expression même de l’esprit de Lucifer, l’ange déchu, le diable. A l’exemple de Lucifer, l’ange déchu, il y a 18 caractéristiques qui expriment l’homme déchu :

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles, car les hommes seront 1 égoïstes, 2 amis de l’argent, 3 fanfarons,  4 hautains,  5 blasphémateurs, 6 rebelles à leurs parents, 7 ingrats, 8 irréligieux, 9 insensibles, 10 déloyaux, 11 calomniateurs, 12 intempérants, 13 cruels, 14 ennemis des gens de bien, 15 traîtres, 16 emportés, 17 enflés d’orgueil, 18 aimant le plaisir plus que Dieu. » II Timothée 3, 1-2

18 symbolise ceux qui n’ont pas voulu recevoir le Nom de Jésus, ou qui l’ayant reçu, n’ont pas persévéré.

Le nombre 18 est employé 26 fois dans la Bible.

Les 26 ganglions du système sympathique du corps humains. Les 26 lettres de l’alphabet latin. Les 26 os de la colonne vertébrale. Le nombre 26 se trouve entre deux nombres: l’un carré (25 = 5×5), l’autre cubique (27 = 3x3x3). Pierre de Fermat (mathématicien de la Renaissance) démontra qu’il n’existerait aucun autre nombre situé entre un carré et un cubique, ce qui lui fit dire: « Le nombre 26 est un nombre unique dans tout l’univers mathématique ». Le nombre 26 est employé 1 fois dans la Bible.

26 est la valeur numérique du Tétragramme Sacré, c’est-à-dire du nom de Dieu en hébreu formé des lettres hébraïques yod, hé, waw et hé, YHWH, 10+5+6+5=26. Ce nom de 4 lettres égalant 26 se retrouve au 4ème chapitre de la Genèse avec ses 26 versets, commençant par le mot Adam et se terminant par le mot Dieu. En utilisant comme table de correspondance A=1, B=2, …, Z=26, on trouve que le nom de Dieu en anglais, GOD, donne aussi 26.

Hitler était Némésis II entre 39-45 pour punir le peuple Juif infidèle. Est-ce que Kim Jong-Un sera-t-il Némésis III en 2018 pour punir le peuple chrétien apostat ?

Kim Jong-Un est né le 8 janvier 1983 avec un très fort culte de la personnalité, ce qui s’associe parfaitement avec Lucifer, l’ange déchu. Kim Jong-Un est en fonction depuis le 17 décembre 2011. Le nombre 83 est employé 1 fois dans la Bible.

Le 23 juin 2018, Kim Jong-Un sera en fonction depuis 6 ans, 6 mois et 6 jours !

J’ignore s’il va se passer quelque chose ce 23 juin 2018 où s’il s’agit plutôt d’un marqueur temps indiquant le début des événements de guerre.

Il faut se rappeler que la première guerre mondiale a été initialisée sur la base d’un seul événement déclencheur le 28 juin 1914 qui est l’assassinat de l’archiduc héritier du trône d’Autriche-Hongrie, François-Ferdinand, à Sarajevo.

Le 1er janvier 2018, le dirigeant Nord Coréen Kim Jong-Un déclare qu’il dispose du bouton nucléaire sur son bureau près à l’emploi à tout instant.

« Vos péchés retomberont sur vous », chap. 32 vers. 23 du Livre des Nombres (32 = 23 à l’envers).

Le nombre 1814 : 1+8+14 = 18+1+4 = 23 et 18+14 = 32.

Némésis I : Première Guerre mondiale : 14-18.

« Le Seigneur est lent à la colère et riche en bonté, il tolère la faute et transgression mais il ne laisse rien d’impuni, lui qui châtie la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération. » Nombres 14, 18

Le Livre des Psaumes, plus long livre de la Bible, forme le 23ème livre de l’Ancien Testament, et le 23ème Psaume est le plus célèbre de tous, car c’est l’entrée solennelle de Dieu dans Son Temple. Le Psaume 32 est un hymne à la Puissance et à la Providence de Dieu…

« Je désire que notre prochaine rencontre ait lieu le 23 de ce mois. Un jour vous comprendrez l’importance des dates que je choisis pour me communiquer au monde ». Message du 3 juillet 1994 de la Sainte Vierge à Debora à Manduria en Italie du sud.

L’axe des pôles de la terre est incliné d’environ 23 degrés par rapport au plan écliptique où se meuvent toutes les planètes autour du Soleil. La circulation du sang à travers tout le corps humain s’effectue en 23 secondes. Le nombre d’articulation dans le bras humain est de 23. Les 23 axiomes de la géométrie d’Euclide. 23 est le nombre de jours du cycle physique dans le biorythme. L’ovule et le spermatozoïde sont composés tous deux de 23 chromosomes.

WTC en 2001 (11 + 9 + 2 + 0 + 0 + 1 = 23), le Titanic commença à sombrer à 23h40, Hiroshima fut bombardé à 8h15 : or, 8 + 15 = 23. Le célèbre alpiniste Erhard Loretan a secoué mortellement son bébé le 23 décembre 2001. La catastrophe de Tchernobyl a eu lieu à 1h23 (demande d’arrêt d’urgence), et son emplacement géographique au Nord était 51°23’23N.

Le nombre 23 est employé 14 fois dans la Bible, les 14 fois dans l’Ancien Testament : LA LOI!

Le 23 septembre 1846 l’astronome allemand Johann Galle confirme l’existence de Neptune. Neptune est la 8ème et dernière planète du système solaire. Elle est la seule des huit planètes connues à avoir été découverte par le calcul mathématique plutôt que par l’observation.

Le nombre 8 correspond au Nouveau Testament. Il est le symbole de la Vie nouvelle, de la Résurrection finale et de la Résurrection anticipée qu’est le Baptême.

Le mot blasphème est employé 23 fois dans la Bible.

Le 11 mai 2018 (11/5), il y aura 130 jours depuis le discours du Nouvel An du 1er janvier 2018 de Kim Jong-Un annonçant que le bouton nucléaire se trouve sur son bureau près à l’emploi!

En transférant l’alphabet français sur les tables alphanumériques naturelles constituées par l’hébreu et le grec, langues de rédaction originelle de l’Ancien et du Nouveau Testaments, des mots comme « Antéchrist » ou « FOX » donnent 666 comme résultat de l’addition alphanumérique de leurs lettres constitutives ! 666 est le nombre de la Bête annoncé au Chapitre 13, 18 de l’Apocalypse où il est écrit que le sage calcule le nombre de la Bête.

A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5
F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10
K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60
P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200
U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700
Z = 800

« Malin » = 130

Le nombre 151 est un nombre premier et « nombre premier » en table 1 = 151… Nous pouvons permuter ce nombre de trois façons :

151 + 115 + 511 = 777

Ecrit en hébreu, « YESHUA sauve », donne 777: yod, shin, waw, ayin, he, waw, shin, yod et ayin, donnant 10+300+6+70+5+6+300+10+70 = 777. Le nombre 777 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot prêtre est employé 777 fois dans la Bible.

Les langues étrangères confirment même parfois ces « coïncidences » numériques qui n’en sont pas.

  • « Jesus Christ » = 151
  • « Holy Spirit «  = 151
  • « La sagesse divine » = 151
  • « Pater Noster» = 151

Le prophète Daniel décrypte le message divin au Roi Balthasar qui ne comprend rien…sur le Retour du Christ!

Au 151ème verset du livre de Daniel on peut lire :

« J’ai appris sur ton compte que tu as en toi l’esprit des dieux, et qu’on trouve chez toi des lumières, de l’intelligence, et une sagesse extraordinaire. » Daniel 5, 14

C’est parce que le diable est extrêmement rusé, qu’il est très difficile de reconnaître sa réalité. Sa ruse consiste à présenter à l’homme une alternative du Bien en se plaçant lui-même à la place de Dieu. Cette alternative ce sont toutes les idéologies, religions et doctrines purement humaines depuis la mythologie grecque au laïcisme moderniste et libéral du 21ème siècle en passant par Napoléon et Hitler, deux antéchrists notoires.

Satan a suscité Néron, Julien l’Apostat, Mahomet, Luther, Henri VIII, Voltaire, Robespierre ; il a inventé le schisme, le modernisme, la franc-maçonnerie, le socialisme, l’anarchisme et mille autres instruments de divisions religieuses, moyens d’asseoir sa domination menacée. Mais ses chefs-d’œuvre sont sans contredit le communisme et la franc-maçonnerie dont il est l’unique inspirateur. Noyauter les gouvernements et les nations au moyen des loges fut l’objet des ses particulières attentions.

Aujourd’hui, les gouvernements et les tribunaux dédaignent toutes les règles de morales fixes et immuables fondées sur la loi naturelle et sur la Loi divine. Les gouvernements et les juges qui ne tiennent pas compte de Dieu, ils ont, pour tous leurs desseins et buts pratiques, une mentalité communiste. En ce sens, on peut dire que l’esprit national de nombre de gouvernements et de juges aujourd’hui est communiste.

Si l’homme vend son âme au démon en rejetant les injonctions divines, il peut assumer un rôle d’importance dans l’Etat païen moderne. C’est par en haut que la société paganise le peuple. Satan applaudit à tant de succès ; il a contaminé l’esprit de la société qui, maintenant, pense, parle, juge et agit comme lui. Il fausse le sens de la moralité, du devoir et des responsabilités. Toujours l’orgueil est son arme et la révolte son drapeau. Avez-vous déjà vu des bouleversements sociaux qui n’aient pas tourné en persécution religieuse ?

Le laïcisme est un corps mystique, celui de l’Antéchrist. Avons-nous besoin de prouver qu’une philosophie athée soit dépourvue de tout frein intérieur ! L’effort de laïcisation est si tragiquement intense qu’il justifie l’idée première dans l’homosexualité et le divorce, à savoir que la fin dernière du laïcisme est l’assouvissement de la haine des démons contre tout ce qui est divin : la pureté sexuelle et la famille. La sentence de Marx, la religion est l’opium du peuple constitue la pierre angulaire de toute conception marxiste.

Quand le laïcisme se donne comme juge des consciences, quand il s’accorde juridiction sur l’homme total, quand il s’empare de la liberté individuelle pour la noyer dans la nécessité collective, quand il étouffe toute croyance, c’est pour répondre à une poussée de haine qui n’a rien de temporaire et qui a son principe en enfer. Le laïcisme n’est pas humain. Nous avons à faire à un fléau satanique.

Pour ne pas prolonger indéfiniment une preuve qui ne doit plus laisser le doute, si ce n’est dans quelques esprits malhonnêtes ou esclaves de Satan, je rappelle les derniers événements eschatologiques avec un regard extrêmement scientifique. La science est fille de la nature. Elle aussi fille de Dieu, et le pouvoir donné par la Providence à l’homme de monter jusqu’à Dieu par l’échelle de l’univers, afin que la raison et la science puissent rendre un commun hommage à Dieu, est un pouvoir magnifique.

Il faut avoir du courage pour rester fidèle à Dieu, c’est-à-dire de s’opposer à une autorité injuste et à l’injustice. Aussi, il faut avoir le courage d’admettre ses propres erreurs et réparer l’injustice.

Plus le monde est hostile au surnaturel, plus merveilleux sont les faits qui confondent cette négation du surnaturel. Par la Divine Providence et les mathématiques probabilistes, Dieu brise tous les obstacles et renverse tous les projets de ceux qui empêchent la Lumière de se faire. L’humanité est en train d’être sauvée par des moyens hors de toute connaissance humaine.

Le Jour du Jugement des bêtes est très proche. Le bien-fondé des sentences du Christ qui revient pour juger les vivants et les morts éclatera avec une clarté aveuglante. Et son amour de la justice, qui est voilé en ce monde, où souvent les bons sont accablés de maux, et les méchants, comblés par le succès, apparaîtra alors, aussi dévorant que le feu. Tous les arguments que les impies tenteront de mettre en avant pour se justifier seront réduits en cendre.

Ce n’est pas la foi en Jésus-Christ basée sur l’humilité et la vérité qui sont sources de délire, seule la voix de l’orgueil est source d’aveuglement édifiant des conflits et des murs de haine entre les hommes. L’orgueil ne se soumet jamais. Il aime mieux se camper audacieux dans l’illogique, que de s’incliner devant l’autorité de la raison. Furieux, hors de lui-même, absurde il se dresse contre l’évidence. L’orgueilleux ne veut pas reculer d’une semelle et ne capituler à aucun prix devant la puissance de la Vérité.

Publicités

Faut-il s’attendre à une guerre nucléaire en 2018?

L’attaque d’Istanbul du 1er janvier 2017 a fait 39 victimes et 65 blessés à 1h30 du matin (heure locale). Ces données chiffrées paraissent totalement aléatoires prises isolément, mais deviennent un Avertissement céleste lorsqu’il est mis en relation avec tous les autres événements terroristes depuis le 7 janvier 2015 (attentats de Charlie Hebdo).

Depuis l’attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, les attentats djihadistes en Europe de l’Ouest se sont multipliés. Au total, ils ont causé la mort de 339 personnes selon un décompte de la RTS.

passion3

Saint Paul déclare que par cinq fois il reçut des Juifs les 39 coups de fouet. (2 Co 11,24). La flagellation des Juifs était limitée à 39 coups de fouet selon la Loi. Le Christ en a subit beaucoup plus pour expier les péchés de la chair…

Les mots malice et impureté sont employés 39 fois dans la Bible.

Le blasphème fait remonter l’enfer sur terre…

L’Islam est le fouet de Dieu qui s’introduit là où le christianisme se laisse aller à la décadence.

fouet de Dieu

Voici les preuves mathématiques indiscutables, factuelles, incontournables:

Le chapelet du Précieux Sang du Christ possède 39 grains. Le chapelet de Saint Michel comporte aussi 39 grains! Hasard des chiffres?

En utilisant la correspondance A=1, B=2, C=3,… Z=26, on découvre que le nom de « Dieu », donne 39 comme valeur numérique.

Dans le livre d’Ezéchiel, 3ème grand prophète de l’Ancien Testament, par 65 fois il est écrit:

«Vous saurez que je suis le Seigneur, ainsi parle l’Eternel!»

La valeur numérique de « adonaï », nom hébraïque de l’Éternel ou Seigneur : aleph, daleth, nun, yod, soit 1+4+50+10 = 65. Le nombre 65 est employé 3 fois dans la Bible !

  • 7 janvier 2015 premier des attentats en France : début des hostilités avec les attentats de Charlie Hebdo avec 12 victimes le jour de la sortie du no 1177 ;
  • 13 novembre 2015, attentat du Bataclan en 11ème arrondissement avec 130 victimes ;
  • Du 7 janvier au 13 novembre 2015, il y a 310 jours, soit une permutation du nombre 130 ;
  • 130 jours plus tard 32 victimes à Bruxelles le 22 mars 2016 ;
  • 14 juillet 2016 attentat de Nice avec 86 victimes; le mot Seigneur en hébreu donne 86 comme valeur numérique, de même que le mot Elohim: phé, aleph, hé, donnant 86 = 80+1+5. Le nombre 86 est employé une fois dans la Bible. En utilisant comme table de correspondance A=26, B=25, …, Z=1, on trouve que «Hostie» donne 86 ;
  • 11 août 2016, attentat à la bombe à Bangkok avec 4 victimes et 23 blessés ;
  • Les attentats d’Istanbul du 1er janvier 2017 ont eu lieu à 1h30 du matin ;
  • 3 avril 2017 attentat du métro de Saint-Pétersbourg avec 14 victimes ;
  • Du 3 avril au 11 août 2017 il y a 130 jours ;
  • 130 blessés à Barcelone le 17 août 2017 selon wikipedia ;
  • Le nombre 130 est employé 17 fois dans la Bible !
  • L’attentat de Cambrils en Espagne a eu lieu le 18 août 2017 à environ 1h30 du matin.
  • Du 11 août au 19 décembre 2017, il y a 130 jours ;
  • Les attentats de Berlin ont eu lieu le 19 décembre 2016 avec 12 victimes !

passion3

La boucle est bouclée, c’est-à-dire que la flagellation de l’Europe est terminée et que nous entrons maintenant dans le Couronnement d’épine: l’HUMILIATION de l’Europe par la destruction de l’Europe et de son système de valeur maçonnique.

La valeur numérique du mot hébreu haïa, la Bête = 46. Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « quarante-six » = 130 ; le nombre 46 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot « ténèbres » est employé 46 fois dans le Nouveau Testament.

lucifer3

Pensez-vous réellement que le malin, le diable, n’existe pas ? Saint Thomas d’Aquin disait: « Seul celui qui ne veut pas résister au démon est vaincu par lui. »

En transférant l’alphabet français sur les tables alphanumériques naturelles constituées par l’hébreu et le grec, langues de rédaction originelle de l’Ancien et du Nouveau Testaments, des mots comme « Antéchrist » ou « FOX » donnent 666 comme résultat de l’addition alphanumérique de leurs lettres constitutives ! 666 est le nombre de la Bête annoncé au Chapitre 13, 18 de l’Apocalypse où il est écrit que le sage calcule le nombre de la Bête.

A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5
F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10
K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60
P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200
U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700
Z = 800

« Malin » = 130

Dans la Genèse 28, 12 il est fait mention d’une échelle dans le rêve de Jacob, reliant le ciel et la terre. En hébreu le mot échelle est SLM et sa valeur numérique est 130: samekh = 60 + lamed = 30 + mem = 40. Or la valeur numérique du mot Sinaï donne aussi 130: samekh = 60 + yod = 10 + nun = 50 + yod = 10. Donc les exégètes avaient conclu que la Loi révélée à Moïse sur le mont Sinaï est l’échelle qui permet aux hommes d’accéder le paradis.

Les mots hébreux HTZLH (délivrance), PHLIH (ange des 5 coupes) et ONI (pauvreté) donnent 130 comme valeur numérique. Dans l’évangile de Matthieu, celui-ci cite l’Ancien Testament à 130 reprises.

« Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. » Apocalypse 13, 18

Ce verset se suffit à lui-même et justifie le chapitre dédié à la langue française, comme langue de révélation, pour la compréhension des temps eschatologiques qui s’annoncent. En effet, si A = 1, B = 2, C = 3, D = 4 … l’ensemble des lettres

« Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six » donne un total de 666. Preuve:

c a r c e s t u n n
3 1 18 3 5 19 20 21 14 14
o m b r e d h o m m
15 13 2 18 5 4 8 15 13 13
e e t s o n n o m b
5 5 20 19 15 14 14 15 13 2
r e e s t s i x c e
18 5 5 19 20 19 9 24 3 5
n t s o i x a n t e
14 20 19 15 9 24 1 14 20 5
s i x
19 9 24
74 + 53 + 88 + 74 + 54 + 80 + 52 + 89 + 63 + 39 + = 666

Le nombre 666 apparaît 3 fois dans la Bible:

  1. « Le poids de l’or qui arrivait à Salomon chaque année, était de six cent soixante-six talents d’or. » 1 Rois10, 14
  2. « Les fils d’Adonikam, six cent soixante-six. » Esdras2, 13
  3. « C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. » Apocalypse 13, 18

666 x 3 = 1998

L’année 1998 comportait trois vendredi 13, un maximum sur une année, en février, mars et novembre. C’est le chapitre 13 de l’Apocalypse qui nous parle de la Bête et de son nombre.

MILLE NEUF CENT QUATRE VINGT DIX HUIT une fois écrit en anglais, donne NINETEEN NINETY EIGHT et la somme de ces lettres

Si A = 3, B = 6, C = 9, etc. donne 666

Si A = 9, B = 18, C = 27, etc. donne 1998

Hasard ou plutôt confirmation mathématique ?

Si le chiffre 7 qualifie la perfection et l’achèvement divins, le chiffre 6 de son côté souligne l’imperfection humaine et son incapacité à dépasser ce stade par lui-même. Dieu a créé le monde en 6 jours (ou plus symboliquement en 144 heures) et le septième est Jour de repos.

Il est absolument incontournable de lire quotidiennement la Bible pour se familiariser avec la Parole de Dieu, s’en nourrir et exercer son intelligence au sens de la Sagesse divine car tout comme un muscle qui s’atrophierait par manque d’activité, la dérive de la société de laquelle nous ne pouvons nous soustraire, et la course contre le temps, nous anesthésient et nous font perdre nos facultés de bon sens élémentaires et de vigilance.

Si A = 100, B = 101, C = 102, D = 103… le nom de HITLER donne 666 par addition simple. Un enfant pourrait le comprendre sans difficulté et établir le rapport historique avec la prophétie Biblique.

Hitler était la Némésis de Dieu entre 39-45 pour punir le peuple Juif infidèle.

Est-ce que Kim-Jong Un sera-t-il la Némésis III en 2018 pour punir le peuple chrétien apostat ?

666 est un nombre spirituel et un nombre d’homme. Le 666 est la forme, l’instrument et l’expression même de l’esprit de Lucifer, l’ange déchu, le diable.

Il y a 18 caractéristiques qui expriment l’homme déchu :

« Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles, car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu. » II Timothée 3, 1-2

18, c’est trois fois 6. 18 symbolise ceux qui n’ont pas voulu recevoir le Nom de Jésus, ou qui l’ayant reçu, n’ont pas persévéré. Le nombre 18 est employé 26 fois dans la Bible.

Les 26 ganglions du système sympathique du corps humains. Les 26 lettres de l’alphabet latin. Les 26 os de la colonne vertébrale. Le nombre 26 se trouve entre deux nombres: l’un carré (25 = 5×5), l’autre cubique (27 = 3x3x3). Pierre de Fermat (mathématicien de la Renaissance) démontra qu’il n’existerait aucun autre nombre situé entre un carré et un cubique, ce qui lui fit dire: « Le nombre 26 est un nombre unique dans tout l’univers mathématique ». Le nombre 26 est employé 1 fois dans la Bible.

26 est la valeur numérique du Tétragramme Sacré, c’est-à-dire du nom de Dieu en hébreu formé des lettres hébraïques yod, hé, waw et hé, YHWH, 10+5+6+5=26. Ce nom de 4 lettres égalant 26 se retrouve au 4ème chapitre de la Genèse avec ses 26 versets, commençant par le mot Adam et se terminant par le mot Dieu. En utilisant comme table de correspondance A=1, B=2, …, Z=26, on trouve que le nom de Dieu en anglais, GOD, donne aussi 26.

kimJOngUn

Kim Jong Un est né le 8 janvier 1983 avec un très fort culte de la personnalité, ce qui s’associe parfaitement avec Lucifer, l’ange déchu. Kim Jong Un est en fonction depuis le 17 décembre 2011. Le nombre 83 est employé 1 fois dans la Bible.

Le 23 juin 2018, Kim Jong Un sera en fonction depuis 6 ans, 6 mois et 6 jours!

Le mot blasphème est employé 23 fois dans la Bible.

« Vos péchés retomberont sur vous », chap. 32 vers. 23 du Livre des Nombres (32 = 23 à l’envers).

Le nombre 1814 : 1+8+14 = 18+1+4 = 23 et 18+14 = 32.

« Le Seigneur est lent à la colère et riche en bonté, il tolère la faute et transgression mais il ne laisse rien d’impuni, lui qui châtie la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération. » Nombres 14, 18

trumpnuclaire

«Le leader nord-coréen Kim Jong-un a déclaré qu’il y avait «toujours un bouton nucléaire sur son bureau». Est-ce que quelqu’un de son régime épuisé et affamé l’informer que, moi aussi, j’ai un bouton nucléaire, mais le mien est beaucoup plus grand et puissant que le sien, et mon bouton marche!», a écrit Donald Trump sur sa page Twitter.

Le 11 mai 2018 (11/5), il y aura 130 jours depuis le discours du Nouvel An du 1er janvier 2018 de Kim Jong Un annonçant que le bouton nucléaire se trouve sur son bureau près à l’emploi!

Annonce prophétique?

Le nombre 151 est un nombre premier et « nombre premier » en table 1 = 151… Nous pouvons permuter ce nombre de trois façons :

151 + 115 + 511 = 777

Ecrit en hébreu, « YESHUA sauve », donne 777: yod, shin, waw, ayin, he, waw, shin, yod et ayin, donnant 10+300+6+70+5+6+300+10+70 = 777. Le nombre 777 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot prêtre est employé 777 fois dans la Bible.

Les langues étrangères confirment même parfois ces « coïncidences » numériques qui n’en sont pas.

  • « Jesus Christ » = 151
  • « Holy Spirit «  = 151
  • « La sagesse divine » = 151
  • « Pater Noster» = 151

Le prophète Daniel décrypte le message divin au Roi Balthasar qui ne comprend rien…sur le Retour du Christ!

Au 151ème verset du livre de Daniel on peut lire :

« J’ai appris sur ton compte que tu as en toi l’esprit des dieux, et qu’on trouve chez toi des lumières, de l’intelligence, et une sagesse extraordinaire. » Daniel 5, 14

Plus le monde est hostile au surnaturel, plus merveilleux sont les faits qui confondent cette négation du surnaturel. Par la Divine Providence et les mathématiques probabilistes, Dieu brise tous les obstacles et renverse tous les projets de ceux qui empêchent la Lumière de se faire. L’humanité est en train d’être sauvée par des moyens hors de toute connaissance humaine. Ce témoignage est un témoignage scientifique du surnaturel dans le plan naturel pour le salut des âmes.

La répétition de phénomènes anormaux doit susciter normalement de saines interrogations. Ces événements terroristes avec l’omniprésence du 130 confirment l’absence de hasard, et en particulier par ce dernier attentat à Barcelone du 17 août 2017.

Dans les Evangiles, le Christ parle à 77 reprises des réalités de l’enfer !

77 est le symbole des pécheurs ayant vécu avant la venue du Christ selon les Pères de l’Église, parce que ce nombre est le produit de 7, la créature évoluant, par 11, la transgression. Pour Saint Augustin, c’est la dernière limite du péché puisque ce nombre est le produit de 11, nombre du péché, par 7, nombre de la perfection. 77, nombre de fois qu’il faut pardonner les offenses (Mathieu 18, 22).

L’enfer terroriste en France a débuté avec la sortie du no 1177 de Charlie Hebdo…

La somme des 15 premières décimales du nombre Pi (3.1415…) donne 77. Et la somme des 77 premières décimales donne 365, c’est-à-dire le nombre de jours d’une année normale. 77 représente donc bel et bien une limite absolue à ne pas franchir !

En utilisant comme table A=1, B=2, …, Z=26, on trouve que « Biblique » = 77 et « Christ » donne aussi 77.

L’essai du Hwasong-15, dont Pyongyang affirme qu’il peut atteindre le territoire continental américain, a renforcé les craintes de la communauté internationale quant aux progrès impressionnants des programmes nucléaire et balistique nord-coréens depuis deux ans.

La Corée du Nord justifie la poursuite de ces programmes militaires pourtant interdits par l’ONU par la menace que font selon elle planer les États-Unis sur son existence-même.

Le mot passion est employé 15 fois dans le Nouveau Testament et Satan 15 fois dans l’Ancien Testament. Le nom de Baptiste, précurseur du Christ, est employé 15 fois dans la Bible, les 15 fois dans le Nouveau Testament.

Le nombre 15 est employé 42 fois dans la Bible. Le nombre 42 est employé 8 fois dans la Bible. 42 est le nombre de la purification, celle du FEU!

Le missile nucléaire hypersonique (7000 km/h) russe joyeusement nommé « SS-18 Satan » est non seulement capable de déchirer en morceaux le système antimissile américain et de l’OTAN, mais également capable de réduire en cendre un pays comme la France en quelques secondes !

Le 26 octobre 2016, les autorités russes ont dévoilé un nouveau missile nucléaire, « Satan 2 », encore plus puissant et plus destructeur avec 12 têtes nucléaires et une technologie furtive permettant de tromper les systèmes radars.

Il n’y a que Satan, le diable en personne qui peut donner son nom est son nombre (Hwasong-15) à de telles armes de destruction massive.

Le 1er janvier 2018, le dirigeant Nord Coréen Kim-Jong Un déclare qu’il dispose du bouton nucléaire sur son bureau près à l’emploi.

Doit-on s’attendre à une guerre nucléaire en 2018 ?

Les menaces de guerre globale nucléaire n’ont jamais été aussi grandes dans le monde qu’à l’heure actuelle. Les désaccords entre les superpuissances sont profonds et persistants. Le dirigeant Nord Coréen Kim Jong-un déclare lui-même à travers la presse internationale et à l’ONU que la guerre nucléaire peut débuter chaque jour !

Les essais récents américains et russes de missiles intercontinentaux ainsi que les mobilisations militaires pharaoniques de l’OTAN et de la Russie en 2017 confirment que nous ne sommes plus dans des phases diplomatiques, mais dans des confrontations militaires imminentes.

Dieu peut très bien commander la guerre et le terrorisme. Pourquoi ? Dieu ne vise pas le bonheur des hommes sur terre, mais le salut éternel de tous les hommes y compris ceux qui ont apostasié.

Dans ce sens, Dieu se sert de l’Islam ou d’autres peuples non chrétiens pour ramener au salut les peuples chrétiens qui ont apostasié. Les théologiens catholiques l’ont parfaitement expliqué ; par exemple le cardinal Pie dans son homélie du 08/11/1859 rappelait que « c’est un ordre accoutumé de la Providence que, pour punir les peuples pervers, Dieu se sert d’autres peuples encore plus pervers ; et cette mission, l’islamisme en était investit depuis longtemps ».

En France, Fille ainée de l’Eglise, un enfant sur cinq est avorté tout en pensant en plus que c’est la plus merveilleuse avancée pour l’humanité. En France, depuis 25 ans environ 6 millions d’enfants ont été avortés. En remplacement, la France a pratiqué une politique très ouverte à l’immigration islamique qui devient son châtiment.

Paradoxalement et bien qu’hérétique, l’Islam est aujourd’hui plus proche de Jésus-Christ que les chrétiens eux-mêmes parce que les musulmans respectent la vie en interdisant l’avortement, l’adultère et l’homosexualité.

Oute les questions de bouton nucléaire, comme les années précédentes, la plus grande partie du discours de Kim Jong Un du 1er janvier 2018 a été consacrée à la construction d’un « pays socialiste puissant ».

Dans Socialisme et Religion, Lénine écrit : « Notre propagande comprend nécessairement celle de l’athéisme ». Satan ne permettra jamais qu’on touche à l’athéisme fondamental. Le marxisme va plus loin. Il dit : « Il faut savoir lutter contre la religion ». Le marxisme, c’est le matérialisme. Quant le communisme, le socialisme ou laïcisme font mine de tolérance, c’est de la pure stratégie pour aboutir plus sournoisement, mais aussi sûrement, à la suppression de la religion.

Staline déclarait en 1936 : « Nous considérons la religion comme notre pire ennemie. La lutte contre elle doit être poursuivie inlassablement, car il ne peut y avoir de compromis avec la religion dont les buts sont foncièrement opposés aux nôtres ». « Pas de neutralité à l’égard de la religion », avait-il dit deux ans auparavant. « Contre les propagateurs des absurdités religieuses, contre les ecclésiastiques qui empoisonnent encore les masses travailleuses, le parti communiste ne peut que continuer la guerre ».

C’est presque au hasard, dans un tas immense de pourriture, que ces citations ont été tirées. Que faut-il penser de celles Kim Jong Un le jour du Nouvel An le 1er janvier 2018 ? On croirait entendre Lénine ou Staline ! Le socialisme est une pupille humblement soumise à sa philosophie tutrice. En se trompant sur sa nature et sa fin, Kim Jong Un s’est nécessairement trompé dans tous ses actes antérieurs et futurs.

Les actes et les propos de Kim Jong Un depuis quelques mois qui s’appuie uniquement sur ses missiles et non sur le Seigneur rejoignent les propos du communiste Zinoviev, le 17 juin 1923 : « Notre programme est basé sur le matérialisme scientifique qui inclut purement la nécessité de propager l’athéisme ».

Si la propagande a changé ses attitudes, si la politique soviétique affiche une certaine souplesse, la doctrine n’a pas changé d’un iota depuis Marx et Lénine. Lénine est mort, mais il vit dans l’âme de chacun des membres du parti. Les tests de missiles de Kim Jong Un eux-mêmes en disent assez que la haine de Dieu est un élément basique. Ils disent assez éloquemment que le communisme et le socialisme ne se contentent pas d’être athée, mais qu’ils sont résolument et essentiellement un athéisme.

La Sainte Vierge avertit à Fatima en 1917 « la Russie répandra ses erreurs ». N’est-ce pas aux inventeurs de présenter et d’expliquer leurs trouvailles ?

Le socialisme voit le sommet de la libération humaine dans sa révolte totale contre Dieu et contre une humanité se nourrissant de vérités spirituelles enseignées par quelque religion. Il voit dans la suppression de Dieu, principe de toute autorité, un terme à toutes les sujétions. Ainsi toutes les anciennes institutions pourront être balayées, et le règne absurde et violent d’une impossible égalité pourra être entrepris. Après son mouvement de révolte, Satan a voulu être l’égal de Dieu. Il a tenté Adam avec le mirage de sa prochaine égalité avec Dieu. C’est toujours l’orgueil qui est à la racine du mal. C’est toujours Satan qui en est l’auteur.

Les socialistes ou communistes athées privilégient les arguments de la raison scientifique pour nier l’existence du diable. Ce blog prend le contre-pied pour prouver mathématiquement l’existence du diable. L’orgueil est la caractéristique intrinsèque de Satan dans une personne.

Il ne faut pas être astrologue pour l’affirmer que nous avons frisé cette année une guerre nucléaire, il suffit de s’intéresser à la géopolitique. Ce n’est pas la foi en Jésus-Christ basée sur l’humilité et la vérité qui sont sources de délire, seule la voix de l’orgueil est source d’aveuglement édifiant des conflits et des murs de haine entre les hommes. L’orgueil ne se soumet jamais. Il aime mieux se camper audacieux dans l’illogique, que de s’incliner devant l’autorité de la raison. Furieux, hors de lui-même, absurde il se dresse contre l’évidence. L’orgueilleux ne veut pas reculer d’une semelle et ne capituler à aucun prix devant la puissance de la Vérité.

Même quand les pionniers du communisme ont cru faire œuvre humanitaire en rejetant le droit de propriété et en proclamant l’égalité, leur inspirateur savait, lui, faire œuvre infernale : il livrait la guerre à un droit qui implique l’autorité absolue et la supériorité relative de celui qui possède justement. Le socialisme veut en finir définitivement avec tout ce qui gêne l’homme dont la jouissance doit être la fin dernière. L’homme voulant être lui-même l’objet de ses adorations et de ses hommages, il ne veut répondre à personne de ses actes. De là, la destruction systématique par le DAECH des gouvernements revêtus de légitimité. Le DAECH est le bras armé de Satan : des victimes impossibles à détecter et formées au suicide.

Corrompu par un monstrueux orgueil et égaré par une absurde suffisance, l’homme ne souffrira plus qu’on lui donne des ordres. Et pour jouir de tous les biens terrestres, à son gré, il proclamera la communauté de ces biens pour les millions de petits dieux qui composent l’humanité. On ajoutera à ces erreurs générales une infinité d’erreurs particulières dont la somme constituera le fil barbelé où s’empêtreront les foules naïves dont les terroristes DAECH sont la pointe. Mais quand donc aura-t-on compris que le laïcisme, l’islamisme, le communisme et le socialisme sont des institutions extrahumaines ? Quand donc aura-t-on conclu qu’en détrônant le Créateur, il faille introniser son éternel Ennemi ? Il n’est pas ailleurs le fond du problème. Et ceux qui tiennent à récolter les fruits cultivés par les principes communistes ou islamistes s’en vont fatalement à un désespoir si grand qu’il ne leur restera plus que le suicide pour satisfaire leur appétit naturel de félicité.

Le diable connaît trop la nature humaine pour avoir oublié qu’il faut à un être essentiellement religieux plus d’une doctrine sociale, un système économique, un régime politique et, à plus forte raison, une anti-religion ; mais qu’il lui faut une religion. Et il lui en a donné une dans le communisme, ennemi de toute religion. Satan a perdu le paradis dans le Ciel, il le veut sur la terre…Satan ne veut pas que les âmes s’aperçoivent de la descente vertigineuse que leur fait faire le socialisme. L’éducation socialiste que préconisent les athées dirige les facultés vers le seul bien qui corresponde à la conception matérialiste de la vie : tout ce qui lui est étranger est considéré comme du poison vif.

Sachant que les victimes du socialisme descendent dans l’obscurité et qu’elles ont le regard brouillé par la passion du bonheur immédiat, Satan veut leur donner l’impression qu’elles montent. Car l’âme est naturellement attirée vers le haut. Ici-bas, seul le poids du corps auquel l’âme est attachée peut empêcher celle-ci de monter vers Dieu comme un trait ; après la mort, seul le poids de la Justice de Dieu peut l’empêcher de l’atteindre, et alors c’est la peine du dam, l’enfer. Le démon met tout en œuvre pour que la vérité ne délivre pas les matérialistes. Après leur avoir donné une fausse religion, comme nous venons de le voir, il a soin de l’entourer de tous les artifices de la vraie.

Le 14 décembre 2017, le pape François met en garde contre le diable, le Père du mensonge :

pape françois - diable

« Si tu commences à dialoguer avec Satan tu es perdu ».

Malgré les miracles de Jésus, Judas a remis le Christ aux mains des Pharisiens et des docteurs de la loi avec un baiser. D’où la fameuse phrase de Notre-Dame de la Salette le 19 septembre 1846 : « Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antéchrist ». Sans commentaire : pas besoin d’attendre encore l’Antéchrist.

Lorsqu’un pape accorde son crédit à la liberté religieuse et soutient activement l’avortement, l’homosexualité et le divorce au nom de la tolérance laïque au lieu de les condamner fermement, il commence à dialoguer intérieurement avec Satan. Ce pape ouvre paradoxalement son esprit au diable qui n’en sortira qu’à la prochaine Confession sacramentelle auprès d’un prêtre catholique. Nous savons que le cordonnier est toujours le plus mal chaussé…

La Liberté religieuse donne des droits légaux à des religions hérétiques, idolâtriques ou schismatiques. C’est une invention de Satan comme l’œcuménisme d’ailleurs qui vise à unifier ce qui ne pas l’être.

Les autorités de l’Eglise catholique voient le Mal dans la fidélité à la doctrine catholique orthodoxe, et le Bien dans La Liberté religieuse. Ceci est une inversion satanique selon la formule d’Isaïe 5, 20 : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume ».

L’homosexualité, l’adultère, l’avortement et le divorce sont des péchés graves, et ils le resteront éternellement. Le mal ne peut pas devenir bien uniquement parce qu’un certain nombre de personnes ne veulent pas sortir de leur état de pécheur.

Au premier Avènement du Christ, la synagogue officielle de Dieu n’a pas su reconnaître le Messie, c’est identique aujourd’hui pour Son Second Avènement. A quelques exceptions près, l’Eglise de Dieu est aveugle aux Signes des Temps du Second Avènement de Jésus-Christ, ce que nous appelons la Fin des Fins. Cet aveuglement spirituel est lié au fait que la chrétienté et l’Eglise catholique elles-mêmes rejettent les authentiques prophètes envoyés par Dieu le Père pour préparer le Retour du Christ.

C’est parce que le diable est extrêmement rusé, qu’il est très difficile de reconnaître sa réalité. Sa ruse consiste à présenter à l’homme une alternative du Bien en se plaçant lui-même à la place de Dieu. Cette alternative ce sont toutes les idéologies, religions et doctrines purement humaines depuis la mythologie grecque au laïcisme moderniste et libéral du 21ème siècle en passant par Napoléon et Hitler, deux Antéchrists notoires. Quelques preuves mathématiques de l’existence de Satan et de ses agents sur terre :

  • Révolution Française en 1789
  • 129 ans après : Révolution Allemande en 1918
  • Avènement de Napoléon en 1799
  • 129 ans après : Avènement d’Hitler en 1928
  • Napoléon sacré empereur en 1804
  • 129 ans après : Hitler devient Führer en 1933
  • Campagne de Russie en 1812
  • 129 ans après : Campagne de Russie en 1941
  • Défaite de Napoléon en 1815
  • 129 ans après : défaite de Hitler en 1944

Napoléon et Hitler suivent dans leur carrière d’Antéchrists non seulement exactement les mêmes intervalles de temps de 129 ans, mais ils suivent exactement le même programme depuis leur avènement jusqu’à leur chute ! Ces intervalles de temps de 129 ans ou de 130 jours sont des preuves mathématiques irréfutables, indiscutables et factuelles de l’existence de Satan !

Les mots « Dieu» et « bon » apparaissent ensemble dans 129 versets de la Bible.

Le Christ dit : « Je suis la Vie ». En grec, cette phrase s’écrit « egw eimi h Zwh », nombrant 888 = 5+10+40+10+8+7+800+8. Il en est de même avec la phrase « faites-la paix », « eirhneuete », 5+10+100+8+50+5+400+5+300+5 = 888. La valeur alphanumérique du nom Jésus en langue grecque vaut 888. Écrit sous sa forme cardinale, le nombre 2 revient 888 fois dans la TOB. Jésus-Christ est la 2ème Personne de la Sainte Trinité.

Année 1888 + 130 ans = 2018 !

La Bible est un Livre, « Le Livre », lequel est constitué de 66 livres. L’un de ces livres, celui d’Isaïe contient 66 chapitres dont chacun d’eux est en relation avec les 66 livres en question. Si A = 1, B = 2, C = 3… Livre = 66. Les nombres peuvent mettre en valeur des harmonies au-delà de ce que l’on pourrait seulement imaginer.

Le démon ne peut pas ravir la libre volonté à ceux qui se donnent à son influence, mais en punition de leur apostasie méthodique de Dieu, Dieu permet que le malin se mette en eux. S’ils ne veulent pas tous finir en compagnie de Satan pour l’éternité, les athées en disgrâce doivent se repentir rapidement, et surtout cesser de pécher dans des domaines capitaux comme l’infidélité dans le mariage, l’homosexualité et le divorce.

Le singe de Dieu veut que la contre-église soit l’imitation à rebours de l’Eglise du Christ qu’il veut renverser. La contre-église est une, perverse, internationale et léniniste. Une doctrine que poursuivent les œuvres de ténèbres par la guerre à la vérité, doit sa logique de combattre aussi les effets de la vérité, en particulier la liberté. Afficher ouvertement la foi en Jésus-Christ et la pratiquer rend coupable aux yeux de la justice laïque qui pourtant place comme valeur absolue la liberté ! C’est précisément le paradoxe satanique ! La justice laïque devient inévitablement une justice d’injustice, une justice à deux vitesses :

injustice laïque

Le Christ dispose de Son Corps Mystique constitué de l’Eglise catholique avec tous les fidèles. L’Antéchrist dispose du sien. Le Corps Mystique du Christ ne change pas avec le temps, il est le même depuis deux milles ans. Le corps mystique de l’Antéchrist évolue avec le temps.

Satan a suscité Néron, Julien l’Apostat, Mahomet, Luther, Henri VIII, Voltaire, Robespierre ; il a inventé le schisme, le modernisme, la franc-maçonnerie, le socialisme, l’anarchisme et mille autres instruments de divisions religieuses, moyens d’asseoir sa domination menacée.

Mais ses chefs-d’œuvre sont sans contredit le communisme et la franc-maçonnerie dont il est l’unique inspirateur. Noyauter les gouvernements et les nations au moyen des loges fut l’objet des ses particulières attentions.

Aujourd’hui, les gouvernements et les tribunaux dédaignent toutes les règles de morales fixes et immuables fondées sur la loi naturelle et sur la Loi divine. Les gouvernements et les juges qui ne tiennent pas compte de Dieu, ils ont, pour tous leurs desseins et buts pratiques, une mentalité communiste. En ce sens, on peut dire que l’esprit national de nombre de gouvernements et de juges aujourd’hui est communiste.

Si l’homme vend son âme au démon en rejetant les injonctions divines, il peut assumer un rôle d’importance dans l’Etat païen moderne. C’est par en haut que la société paganise le peuple. Satan applaudit à tant de succès ; il a contaminé l’esprit de la société qui, maintenant, pense, parle, juge et agit comme lui. Il fausse le sens de la moralité, du devoir et des responsabilités. Toujours l’orgueil est son arme et la révolte son drapeau. Avez-vous déjà vu des bouleversements sociaux qui n’aient pas tourné en persécution religieuse ?

Le laïcisme est un corps mystique, celui de l’Antéchrist. Avons-nous besoin de prouver qu’une philosophie athée soit dépourvue de tout frein intérieur ! L’effort de laïcisation est si tragiquement intense qu’il justifie l’idée première dans l’homosexualité et le divorce, à savoir que la fin dernière du laïcisme est l’assouvissement de la haine des démons contre tout ce qui est divin : la pureté sexuelle et la famille. La sentence de Marx, la religion est l’opium du peuple constitue la pierre angulaire de toute conception marxiste.

Quand le laïcisme se donne comme juge des consciences, quand il s’accorde juridiction sur l’homme total, quand il s’empare de la liberté individuelle pour la noyer dans la nécessité collective, quand il étouffe toute croyance, c’est pour répondre à une poussée de haine qui n’a rien de temporaire et qui a son principe en enfer. Le laïcisme n’est pas humain. Nous avons à faire à un fléau satanique.

Pour ne pas prolonger indéfiniment une preuve qui ne doit plus laisser le doute, si ce n’est dans quelques esprits malhonnêtes ou esclaves de Satan, je rappelle les derniers événements eschatologiques avec un regard extrêmement scientifique. La science est fille de la nature. Elle aussi fille de Dieu, et le pouvoir donné par la Providence à l’homme de monter jusqu’à Dieu par l’échelle de l’univers, afin que la raison et la science puissent rendre un commun hommage à Dieu, est un pouvoir magnifique.

Tout a une Fin ! Selon l’Apocalypse, la Bête a 42 mois pour blasphémer Ap 13, 5.

Du 13 mars 2013 (élection du faux prophète François) au 13 septembre 2016, veille de la Fête de la Croix Glorieuse, il y a 42 mois !

Dans le livre de Daniel de l’Ancien Testament inséparable de l’Apocalypse, le prophète Daniel fait allusion à une période d’attente douloureuse de 45 jours déclarant heureux celui qui la traversera et atteindra la fin de cette période.

Au chapitre 12 verset 11, il parle que 1290 jours s’écouleront entre l’établissement du culte idolâtrique de l’Antéchrist jusqu’à la fin du monde. Puis, à la suite de cette indication chronologique du verset 11, il ajoute cet autre au verset 12: « heureux celui tiendra et qui atteindra 1335 jours »: 1335-1290 = 45 jours.

Du 13 mars 2013 au 8 décembre 2016 il y a 1335 jours. Le 8 décembre est la Fête de l’Immaculée Conception, soit Celle qui écrase la tête du serpent !

Le mot fidélité est mentionné 45 fois dans la Bible. Le nombre 45 possède une certaine curiosité arithmétique. La somme des neuf premiers chiffres placés en ordre croisant ou décroisant, 123456789 et 987654321, donne évidemment 45. Mais ce qui est étonnant, c’est que la différence entre ces deux grands nombres donne un résultat de 9 chiffres, 864197532, dont la somme de chacun donne aussi 45!

C’est une grâce exceptionnelle de la Miséricorde Divine d’avertir aussi bien et précisément à l’avance. La Miséricorde Divine est très importante en ces temps de la Fin avec tous les pécheurs, même les plus endurcis. Dieu ne rejette personne. La joie causée par le retour du fils prodigue est la Clef du Jugement des Anges et des Hommes.

Le démon ne peut rien contre la Miséricorde de Dieu, « miséricorde divine » en alpha-numérisation de base 9 (A = 9, B = 18, C 27…) = 2817. On retrouve le nombre 28, la Plénitude des Temps, 1914 – 2014 ; et le 17, le nombre du Fils de l’Homme. « Deux mille dix sept » en alpha-numérisation de base 7 = 1414. Et, 7 x 17 = 119 (ou 911 à l’envers), le psaume 119 est le plus long, un hymne à la Loi divine… Coïncidences ?

Le 7, c’est le chiffre divin par excellence, celui de l’aboutissement de l’Œuvre.

Le 15 janvier 2014, Christine Lagarde, Directrice du FMI, nous explique devant les caméras du monde entier comment le plan occulte fonctionne autour du magique nombre 7, notamment le 7ème  jour du mois de juillet 2014. La vidéo peut être consultée sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=M7u9sf6v_yk

Que s’est-il passé le 7 juillet 2014 ? C’est le début du bombardement de la Bande de Gaza par Israël avec plus de 2’000 civils tués.

Que s’est-il passé le 7 juillet 2007 ? Attentats de Londres du 7 juillet 2007, c’est-à-dire un triple 777 (singerie de la trinité satanique : l’Esprit du Mal, le faux prophète et l’Antéchrist).

  • 911 est le 156ème nombre premier;
  • A 9h11, l’angle supérieur formé par les aiguilles d’une montre a une valeur exacte de 156°;
  • En alphanumérisation de base A = 1, B = 2, C = 3, etc, « six + six + six = 52 + 52 + 52 » = 156 ;
  • 666 est le nombre de la Bête annoncé au Chapitre 13, 18 de l’Apocalypse où il est écrit que le sage calcule le nombre de la Bête ;
  • Le code postal de Lourdes (appartitions mariales en 1858) est 65100, soit 156 à l’envers ;
  • 1858, apparitions de Lourdes + 156 ans = 2014, soit le début du terrorisme islamique radical en Europe ;
  • Les mots maudit et vierge sont employés 56 fois dans l’Ancien Testament et le mot injustice, 56 fois dans la Bible.

Si A = 1, B = 2, C = 3… « LES ATTENTATS » = 156

Si A = 1, B = 2, C = 3… « LE TERRORISME » = 157

Or, le nombre 911 est soit le 156ème, soit le 157ème nombre premier si l’on intègre ou non le nombre 1. Le nombre 911 est bien lié au terrorisme et au Nouvel Ordre Mondial avec le 11/9 ou 9/11 2001, marqué du nombre de la Bête en table 1: SIX + SIX + SIX = 156.

Le nombre 156 peut se permuter de 6 manière:

156 + 165 + 516 + 561 + 651 + 615 = 2664, c’est-à-dire 3 x 888

En utilisant comme table de correspondance A=6, B=12, C=18…, on trouve que les mots «VIERGE IMMACULEE» et «SAINT ROSAIRE» donnent 888. Dans les 888 premières décimales du nombre Pi (3.1415…), le nombre 8 revient 88 fois.

En reprenant la table de calcul calquée sur le principe d’alpha numérisation Hébraïque ou Grecque propre aux langues alphanumériques d’origine de rédaction des Ecritures:

Jésus = 888 Christ = 1480

Le nombre 39 est employé 4 fois dans la Bible. Tout se termine en 4. C’est au 4ème mois que le Christ est mort. Il faut 4 saisons pour boucler une année. Il y a 4 éléments : l’eau, la terre, l’air et le feu. Tout se mesure de 4 façons : longueur, largeur, hauteur, profondeur.

Le 23 septembre 2017 était le 266ème jour de l’année, qui était le Signe décrit au chapitre 12, 1 de l’Apocalypse.

Selon les plans établis par une équipe de bénévoles qui a étudié la faisabilité du projet de la Croix glorieuse de Dozulé, les plans de cette croix montre le tronc et les bras ayant une structure semblable et étant composés en tout de 2664 triangles équilatéraux, c’est-à-dire 3 x 888.

Notre Seigneur utilise à plusieurs reprises la notion d’enfantement et de naissance. Or la durée réelle d’une grossesse est de 38 semaines ou 266 jours, entre l’ovulation et la naissance. A la fin de la 38ème semaine, on est arrivés au terme. Donc durée de gestation = 38 semaines = 266 jours. Naissance à la 39ème semaine. Or, le pape François, dernier de la liste Malachie, est le 266ème pape. L’Eglise Catholique passe à travers la Grande Tribulations depuis 1962 (Concile Vatican II) : passion, mort, mise au tombeau et Résurrection (la Jérusalem céleste, qui est la résurrection de l’Eglise).

Le Christ est ressuscité entre la 38ème et la 39ème heure. A Pontmain où la Vierge est apparue le 17 janvier 1871, 38 hommes étaient partis à la guerre ; ils sont tous revenus. Le département de la Salette où la Vierge est apparue le 19 septembre 1846 est le numéro 38. Le paralytique de la piscine de Béthesda était malade depuis 38 ans. Et enfin, le 38ème mois du pape François a été révolu le 13 mai 2016.
 Le jour où Fatima est entré dans sa 100ème année, le pape François est entré dans son 39ème mois.

C’est donc assez clair : le pape François est le dernier pape d’un cycle complet, celui de la vie de l’Eglise racontée dans l’Apocalypse, qui se termine par l’enfantement d’une nouvelle église, appelée la Jérusalem Céleste. Cette renaissance ou résurrection de l’Eglise a été annoncée pour le 13 mai 2016, date à partir de laquelle se sont enclenchés les derniers événements nécessaires à son éclosion.

Nous sommes entrés dans l’ère du Jugement du monde le 8 décembre 2016, Fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie !

Un séisme de magnitude 6,5 sur l’échelle de Richter s’est produit à 6h50 (15h50 en France) le 8 décembre 2016 dans la faille de San Andreas en Californie, selon l’Institut d’études géologiques des Etats-Unis (USGS). L’épicentre a été enregistré à 165 kilomètres de la côte californienne et de la commune de Ferndale, à environ 420 kilomètres au nord-ouest de San Francisco.

Une récente étude conclut que la faille de San Andreas pourrait se rompre sur toute sa longueur de 1290 km. De nouvelles estimations suggèrent que le « Big one » à San Andreas pourrait être bien pire que toutes les prévisions.

Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « Ferndale » = 65 ! L’endroit San Andreas, la magnitude du séisme, l’heure du séisme, la distance de la côte la plus proche et de surcroît le nom de la commune en valeur alphanumérique comporte le nombre 65.

La répétition de phénomènes anormaux doit susciter normalement de saines interrogations. Cet événement avec l’omniprésence du 65 confirme l’absence de hasard, et en particulier par ce second séisme le même jour dans les îles Salomon.

Dans le livre d’Ezéchiel, 3ème grand prophète de l’Ancien Testament, par 65 fois il est écrit:

«Vous saurez que je suis le Seigneur, ainsi parle l’Eternel!»

La valeur numérique de « adonaï », nom hébraïque de l’Éternel ou Seigneur : aleph, daleth, nun, yod, soit 1+4+50+10 = 65. Le nombre 65 est employé 3 fois dans la Bible ! Le nombre 65 se retrouve à 3 reprises dans ce séisme du 8 décembre 2016 : dans la magnitude du séisme, dans l’heure du séisme et dans la valeur alphanumérique du nom de la commune la plus proche de la côte.

Ce n’est pas tout dans l’action providentielle du 8 décembre 2016 !

8 jours avant, le 30 novembre nous avons fêté l’apôtre Saint André, selon la tradition ecclésiastique, c’est le « Premier appelé » par le Seigneur. Il est le grand protecteur de ceux qui sont accusés injustement. C’est dans la faille de San Andreas qu’a eu lieu le séisme du 8 décembre 2016 !

Dieu le Très-Haut ne fait rien au hasard ! Avant ce séisme très représentatif du Jour de la Colère, Dieu avertit très clairement par un autre séisme le même jour, le 8 décembre 2016, à 4h38 aux îles Salomon avec une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter.

Le Roi Salomon est le 3ème Roi d’Israël. Etant le roi le plus sage de l’Ancien Testament, Salomon s’est distingué au début de son règne par une sagesse reconnue que ses jugements ont rendue mythique, ainsi que par ses maximes et de nombreux livres médicinaux qu’il a rédigés.

Le Roi Salomon, qui pourtant avait reçu le don de sagesse, une sagesse proverbiale, l’a perdue le jour où il a décidé de suivre les conseils de ses épouses étrangères et idolâtres. Or il semble aujourd’hui des savants théologiens, des dirigeants et des juges cherchent à imiter Salomon jusque dans sa faute. Au lieu d’écouter les conseils de leurs épouses légitimes : soumission, obéissance, humilité, serviam la Loi divine, ils préfèrent se laisser séduire par des épouses nouvelles, étrangères et idolâtres, dont les noms signifient exactement le contraire.

Le pouvoir d’attraction du dernier Antéchrist est occulte, et par conséquent, imperceptible pour celui qui n’est pas uni au Christ en Vérité. Pour permettre l’avènement du dernier Antéchrist, le chef humain des démons, des rituels nécessitant le sacrifice d’êtres humains sont nécessaires avec des liens avec la numérologie occulte autour du nombre sacré 7 comme annoncé par Christine Lagarde. Quelques exemples :

  • Attentas de Madrid du 3 mars 2004, 911 jours après ceux du 9/11/2001 ;
  • Attentats de Nice du 14 juillet 2016, 911 jours après le discours du 15 janvier 2014 de Christine Lagarde où elle annonce à l’avance ces attentats en insitant sur le nombre 14 qui est l’année du démarage de la purification de l’Europe chrétienne apostate !

Entre le 11 septembre 2001 (attentat du WTC) au 11 mars 2004 (attentats de Madrid), il y a 911 jours. 11/9/2001 + 111 j + 365 j + 365j + 70 j = 911 jours ou 11 mars 2004, en 11ème semaine ! Cette date du 11 mars 2004, un 11/3 donc s’écrit 3/11 dans le système de datation anglo-saxon et chaque journée cumule 911 minutes à 3h11 !

Le 3ème film du roman fiction de Dan Brown Inferno est sorti en France le 9/11/2016…

Le Psaume 119 (911 à l’envers) est le chapitre le plus long de la Bible, ce psaume est une hymne à la Loi divine.

Le cycle est terminé ! A quel moment le cycle est-il réellement terminé ?

Le 27 avril 2014


Ce jour-là, le faux prophète canonise (c’est-à-dire déclare saint) l’Antéchrist et son œuvre Concile Vatican II.
 Cela correspond aux 55,5 ans (666/12 = 55,5) de durée de vie de l’Antéchrist trouvés par le vénérable Barthélémy Holzhauser (1613 – 1658), prêtre catholique allemand auteur de prophéties.
 Du 28 octobre 1958, date d’élection de Jean XXIII au souverain pontificat, au 27 avril 2014, date de sa canonisation, il y a très exactement 55,5 ans. Soit la durée du modernisme dans l’Eglise. Le modernisme dans l’Eglise, c’est l’Antéchrist conduisant à l’apostasie silencieuse, et non ses victimes qui sont manifestement trompées par le Malin sans même s’en rendre compte. Cela correspond aux 70 dernières semaines du prophète Daniel qui, comptées à partir du 21 décembre 2012 (prophétie de la fin du monde Maya), nous mènent au 1er mai 2014, avec au milieu de la dernière semaine (c’est-à-dire le 27 avril) l’abomination de la désolation en lieu saint.

Lors d’une année non bissextile, le 15.3, en référence au nombre des élus 153, tombe 185 jours après le 11/9 ou 9/11 selon le système de datation US. En alpha-numérisation de base A=1, B=2, C=3, etc « World Trade Center » = 185! Et le 185ème jour d’une année non bissextile correspond au 4 Juillet ou Fête de l’Indépendance des Etats-Unis de 1776. Au soir du 15 mars 2005, l’année totalisait 1776 heures. 153 jours après ce 15.3, le 15 août 2005, Fête mariale de l’Assomption. Le but est seulement de donner assez d’éléments d’analyse vérifiables pour prouver qu’il n’y a pas de hasard et que l’année 1776 constitue un véritable Commencement, celui des Temps de la Fin!

Disciple des loges de Bavière, Lénine c’et montré bon élève. Il peut se vanter d’avoir puisé sa doctrine aux sources vives de l’Illuminisme, dont le fondateur Weishaupt, a fixé les règles de moralité : « La fin justifie les moyens, (a-t-il écrit). Le bien de l’Ordre de Illuminés justifie la calomnie, l’empoisonnement, le parjure, la trahison, la révolution, enfin tout ce que les préjugés de hommes appellent crimes. »

Voulez-vous connaître cette fin qui justifie de tels moyens ? Voulez-vous voir en même temps un peu de bord du fond de la malice hystérique ? Ecoutez les précisions de Weishaupt : « Ne cessons de corrompre et de semer le vice dans le peuple. Injectons le vice par tous les sens de l’homme, pour qu’ils en soient saturés. Nous avons entrepris la corruption en masse et cette corruption nous permettra un jour de coucher l’Eglise dans sa tombe. Notre but est la destruction du Catholicisme ».

Aberration ? Peut-être. Satanisme ? Sûrement. Seule la racine de tout mal, l’auteur de la mort, l’Ennemi personnel de Dieu, peut mettre un tel monstre au monde.

Le trône de Satan est en Turquie. L’actualité nous le confirme très clairement depuis le 1er janvier 2017 avec l’attentat d’Istanbul.

Dans l’Apocalypse, chapitre 2, Jésus parle à sept églises historiques qui étaient toutes situées le long de la côte ouest de l’Asie Mineure, ou la Turquie moderne; « A l’Ange de l’Eglise de Pergame, écris: Ainsi parle celui qui possède l’épée acérée à deux tranchants. Je sais où vous vivez – où Satan a son trône » Apocalypse 2, 12-13.

Daniel 9 et 11, Apocalypse 17 et Ezéchiel 38 confirment le leadership de rôle de la Turquie.

Le 1er janvier 2017, Dieu Un et Trine nous informe que l’impureté et la malice, c’est terminé! Les éléments constitutifs des événements nous montrent clairement qu’ils sont divinement dirigés.

L’attaque d’Istanbul à eu lieu dans le quartier de d’Ortaköy.

Dans la Bible, 9 nombres sont multiples de 39, et la somme de leur occurrence donne 13.

Cloué en croix, Jésus-Christ expire à la 9ème heure. Les 9 chœurs des anges. Les 9 dons de l’Esprit de Dieu énumérés par Saint Paul. 9 en tant que symbole numéral de sa gestation – 9 mois. C’est le nombre de l’harmonie, il représente l’inspiration et la perfection des idées.

En table 9, A = 9, B = 18, C = 27, etc « Ortaköy » = 2160

La lettre X (le nombre 10 en chiffre romain, le Dix Commandements) a une valeur de 216 avec la table alpha numérique de base 9.

Le nombre 9 est l’expression de la puissance du Saint Esprit. Le nombre 9 est employé 50 fois dans la Bible. Et, 50 est le Nombre de la Pentecôte. A la 216ème position après la décimale du nombre Pi, nous trouvons un 9. Pi est une mesure divine ! Une mesure qui mesure le temps, celle de la Fin des Temps.

216 lettres constituent le véritable Nom de Dieu. La séquence 216 dans la Bible est capitale dans la compréhension raisonnée des événements de la Fin des Temps.

Ce nombre 216, d’apparence complètement insignifiante est en fait un nombre cher à Pythagore et qui grâce à des conversions, permet de jouer le rôle d’un révélateur comme on pourrait le dire au sens chimique. En incrémentant un 0 dans ce nombre, on trouve 2016.

Selon les Révélations de Marie à Alfonso de Gobbi, message 407 du Livre Bleu: le nombre 333 est celui de la Sainte Trinité et le 666 celui de Satan. Le premier chapitre, versets 1, 2, 3 de l’Evangile de Saint Jean décrit que rien n’a été fait dans l’Univers visible et invisible sans la Parole de Dieu.

13 x 23 x 33 = 216

 Si A = 1, B = 2, C = 3… « Le Retour du Christ » = 216.

Et, « Jésus est Seigneur » donne aussi 216.

216 constitue le 13ème nombre dit « intouchable ». Un nombre intouchable est un entier naturel qui ne peut pas être exprimé comme la somme de tous les diviseurs propres d’un entier donné. Le nombre 13 est celui de Marie, la Reine du Ciel.

Le 216ème verset de Apocalypse : « Et ils adorèrent le dragon, parce qu’il avait donné l’autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant : Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle ? » Ap 13, 4.

Dans l’Ancien Testament, le 216ème verset du livre prophétique de Daniel est en parfaite résonance puisqu’il traite du même sujet et du même personnage annoncé dans le dernier livre du Nouveau Testament : « et sur les dix cornes qu’il avait à la tête, et sur l’autre qui était sortie et devant laquelle trois étaient tombées, sur cette corne qui avait des yeux, une bouche parlant avec arrogance, et une plus grande apparence que les autres. » Dn 7, 20.

La Bête, c’est le monde avec son esprit qui lui est propre; la Bête c’est aussi le système laïque ou communiste avec ses multiples ramifications idéologiques. Un monde qui est aujourd’hui désœuvré, sécularisé, blessé, perdant toutes ses valeurs chrétiennes, où les familles sont attaquées, et où Dieu est mis à l’index ou oublié. L’homme veut égaler Dieu, le dépasser ; la corruption envahit tous les secteurs, abreuve les esprits de pensées perverses et nauséabondes.

Les probabilités dans cet article prouvent très clairement pour toute personne de bonne foi que le terrorisme européen depuis 2014 n’est pas lié au hasard. Les arguments même de la raison des hommes de science sans conscience sont réduits en cendre par les arguments même de la raison, c’est-à-dire les mathématiques.

2017 a été une année d’Avertissements célestes à tous les égards :

  1. Astrologie régulière en conformité avec le Chapitre 12, 1 de l’Apocalypse (constellation unique de la Vierge avec Jupiter pour le 23 septembre 2017) ;
  2. La comète C/2012 S1 (ISON) avait des paramètres orbitaux en conformité avec le Chapitre 11 de l’Apocalypse : selon les Révélations de Marie à Alfonso de Gobbi, message 407 du Livre Bleu: le nombre 333 est celui de la Sainte Trinité. Le 29 novembre 2013 était l’apogée de la comète C/2012 S1 (ISON), 333ème jour de l’année. Les grandes comètes sont rares; en moyenne on en observe une par décennie. La comète ISON passe exactement 333 ans après la Grande Comète C/1680 V1. La comète ISON, découverte en 2012, a des paramètres orbitaux semblables à C/1680 V1. Elle a été observée pour la dernière fois le 19 mars 1681, Fête de Saint Joseph. Entre le 29 novembre 2013, apogée de la comète ISON C2012, née avec le système solaire selon les hypothèses, et le 13 mai 2017, première apparition de Marie à Fatima, il s’écoule 31+365+365+366+132=1260 jours. La Bible est composée de 1189 chapitres et la somme des 4 diviseurs du nombre 1189 = 1 + 29 + 41 + 1189 = 1260. Le Nombre 4 est celui de Marie, après les 3 premiers, attribués à la Sainte Trinité. Tout se termine en 4.
  3. Apostasie et iniquités généralisées ;
  4. Guerres et rumeur de guerre ;
  5. Séismes, ouragans et tornades ;
  6. Eruptions volcaniques ;
  7. Echouages de poissons en masse partout sur le globe ;
  8. Feux de forêts géants, inondations et tsunamis ;
  9. Sorcellerie, messes noires et cultes publiques à Satan ;
  10. Bouleversements sociaux (terrorisme, manifestations violentes, etc.)

Tous ces Signes sont expressément mentionnés en Mathieu 24, dans le Livre 4 d’Esdras et dans l’Apocalypse qui signifie « mise à nu » ou Révélation de ce qui est caché.

Nous avons atteint le paroxysme de l’iniquité dont nous parle le Christ dans les Evangiles pour la Fin des Temps où les fidèles au Christ sont condamnés et les pécheurs encensés.

« Et voici comment nous pouvons savoir que nous connaissons Jésus Christ : c’est en gardant ses commandements. » 1 Jean 1, 1-3

Après l’Antéchrist… le Christ ! Le dernier Antéchrist est très particulier parce qu’il est totalement imperceptible par la chrétienté et l’Eglise catholique elle-même….

faux christ

2018 nous réserve des épreuves douloureuses certaines…

Le dernier Antéchrist sera-t-il perceptible ?

faux christ

L’arrivée du dernier Antéchrist est écrite noir sur blanc dans la Bible et est annoncée depuis des siècles par les Apôtres du Christ. Le dernier Antéchrist est très particulier, car il est totalement imperceptible par les personnes les plus averties, c’est-à-dire la chrétienté dans son ensemble et l’Eglise catholique elle-même.

Théorie ? Passons à la pratique…

En préambule, une question de vocabulaire : Antéchrist ou Antichrist ? C’est la même chose, le premier vient du grec et le second du latin.

Au premier Avènement du Christ, la synagogue officielle de Dieu n’a pas su reconnaître le Messie, c’est identique aujourd’hui pour Son Second Avènement. A quelques exceptions près, l’Eglise de Dieu est aveugle aux Signes des Temps du Second Avènement de Jésus-Christ, ce que nous appelons la Fin des Fins. Cet aveuglement spirituel est lié au fait que la chrétienté et l’Eglise catholique elles-mêmes rejettent les authentiques prophètes envoyés par Dieu le Père pour préparer le Retour du Christ.

Depuis le Concile Vatican II, les autorités de l’Eglise catholique voient le Mal dans la fidélité à la doctrine catholique orthodoxe, et le Bien dans La Liberté religieuse et l’oecuménisme. Ceci est une inversion satanique selon la formule d’Isaïe 5, 20 : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume ! ».

La Liberté religieuse donne des droits légaux à des religions hérétiques, idolâtriques ou schismatiques. C’est une invention de Satan comme l’oecuménisme d’ailleurs qui vise à unifier ce qui ne pas l’être.

Les mots « Dieu» et « bon » apparaissent ensemble dans 129 versets de la Bible.

La Bible est un Livre, « Le Livre », lequel est constitué de 66 livres. L’un de ces livres, celui d’Isaïe contient 66 chapitres dont chacun d’eux est en relation avec les 66 livres en question. Si A = 1, B = 2, C = 3… Livre = 66. Les nombres peuvent mettre en valeur des harmonies au-delà de ce que l’on pourrait seulement imaginer.

C’est parce que le diable est très rusé, qu’il est très difficile de reconnaître sa réalité. Sa ruse consiste à présenter à l’homme une alternative du Bien en se plaçant lui-même à la place de Dieu. Cette alternative ce sont toutes les idéologies, religions et doctrines purement humaines depuis la mythologie grecque au laïcisme moderniste et libéral du 21ème siècle en passant par Napoléon et Hitler, deux Antéchrists notoires. Quelques preuves mathématiques de l’existence de Satan et de ses agents sur terre :

  • Révolution Française en 1789
  • 129 ans après : Révolution Allemande en 1918
  • Avènement de Napoléon en 1799
  • 129 ans après : Avènement d’Hitler en 1928
  • Napoléon sacré empereur en 1804
  • 129 ans après : Hitler devient Führer en 1933
  • Campagne de Russie en 1812
  • 129 ans après : Campagne de Russie en 1941
  • Défaite de Napoléon en 1815
  • 129 ans après : défaite de Hitler en 1944

Napoléon et Hitler suivent dans leur carrière d’Antéchrists non seulement exactement les mêmes intervalles temporelles de 129 ans, mais ils suivent exactement le même programme depuis leur avènement jusqu’à leur chute ! La preuve mathématique irréfutable, indiscutable et factuelle de l’existence de Satan!

DES PROFONDEURS JE CRIE VERS TOI – PSAUME 129

La première occurrence de 129 pi commence depuis la position 499. La distance moyenne du soleil sur la terre (l’unité astronomique) est traversée en 499 secondes à la vitesse de la lumière !

Il est en effet plus facile de rejeter une nouvelle donnée perturbante en la niant que d’essayer de l’intégrer à nos connaissances. La providence veille au grain, « le réfutateur sacré » veille à ce que nos plus grandes certitudes volent subitement en éclats…

  • John Wilkes Booth, qui assassina Lincoln, est né en 1839,
  • Lee Harvey Oswald, qui assassina Kennedy, est né en 1939.
  • Les deux assassins étaient connus par leurs trois noms.
  • Les deux présidents ont été remplacés par un président Johnson.
  • Lesquels étaient des sénateurs démocrates du Sud, nés respectivement en 1809 et 1909.
  • Les deux présidents ont été élus au Congrès en 1846 et 1946
  • Les deux présidents étaient particulièrement préoccupés par les droits civils.
  • Les deux présidents ont été avertis par leur secrétaire (la secrétaire de Lincoln s’appelait Kennedy et celle de Kennedy, Lincoln) du danger qui les guettait, à court terme.
  • Les deux présidents ont perdu un enfant mort-né pendant leur temps de résidence à la Maison Blanche.
  • Les deux présidents ont été assassinés, en présence de leur épouse, un Vendredi, par derrière, par balle dans la nuque.
  • Les deux présidents ont été assassinés par des Sudistes…

Le hasard est mis en échec par les probabilités. « Le hasard n’est que la mesure de notre ignorance » Henri Poincaré, mathématicien, Science et Méthode, Flammarion.

Nier ces évidences de la Providence divine dans le temps et les événements, c’est de la dissonance cognitive : l’esprit se refuse à admettre des évidences contraires à ses convictions. Les pires convictions étant celles que l’on s’impose soi-même par orgueil.

Le pouvoir d’attraction du dernier Antéchrist est occulte, et par conséquent, imperceptible pour celui qui n’est pas uni au Christ en Vérité.

Pour permettre l’avènement du dernier Antéchrist, le chef humain des démons, des rituels nécessitant le sacrifice d’êtres humains sont nécessaires avec des liens avec la numérologie occulte autour du nombre sacré 7 comme annoncé par Christine Lagarde le 15 janvier 2014

Quelques exemples :

  • Attentas de Madrid du 3 mars 2004, 911 jours après ceux du 9/11/2001 ;
  • Attentats de Nice du 14 juillet 2016, 911 jours après le discours du 15 janvier 2014 de Christine Lagarde où elle annonce à l’avance ces attentats en insitant sur le nombre 14 qui est l’année du démarage de la purification de l’Europe chrétienne apostate !
  •  Dixit Lucifer: « Je serai semblable à Dieu » (Isaïe l4, 14)

Entre le 11 septembre 2001 (attentat du WTC) au 11 mars 2004 (attentats de Madrid), il y a 911 jours. 11/9/2001 + 111 j + 365 j + 365j + 70 j = 911 jours ou 11 mars 2004, en 11ème semaine !

Cette date du 11 mars 2004, un 11/3 donc s’écrit 3/11 dans le système de datation anglo-saxon et chaque journée cumule 911 minutes à 3h11 !

Le 3ème film du roman fiction de Dan Brown Inferno est sorti en France le 9/11/2016…

Danteinferno

Le Psaume 119 (911 à l’envers) est le chapitre le plus long de la Bible, ce psaume est une hymne à la Loi divine.

Continuons avec les preuves mathématiques  :

  • 911 est le 156ème nombre premier;
  • A 9h11, l’angle supérieur formé par les aiguilles d’une montre a une valeur exacte de 156°;
  • En alphanumérisation de base A = 1, B = 2, C = 3, etc, « six + six + six = 52 + 52 + 52 » = 156 ;
  • 666 est le nombre de la Bête annoncé au Chapitre 13, 18 de l’Apocalypse où il est écrit que le sage calcule le nombre de la Bête ;
  • Le code postal de Lourdes (appartitions mariales en 1858) est 65100, soit 156 à l’envers ;
  • 1858, apparitions de Lourdes + 156 ans = 2014, soit le début du terrorisme islamique radical en Europe ;
  • Les mots maudit et vierge sont employés 56 fois dans l’Ancien Testament et le mot injustice, 56 fois dans la Bible.

Si A = 1, B = 2, C = 3… « LES ATTENTATS » = 156

Si A = 1, B = 2, C = 3… « LE TERRORISME » = 157

 Or, le nombre 911 est soit le 156ème, soit le 157ème nombre premier si l’on intègre ou non le nombre 1. Le nombre 911 est bien lié au terrorisme et au Nouvel Ordre Mondial avec le 11/9 ou 9/11 2001, marqué du nombre de la Bête en table 1: SIX + SIX + SIX = 156.

Le 15 janvier 2014, Christine Lagarde, Directrice du FMI, nous explique devant les caméras du monde entier comment le plan occulte fonctionne autour du magique nombre 7, notamment le 7ème  jour du mois de juillet 2014. La vidéo peut être consultée sur YouTube

Que s’est-il passé le 7 juillet 2014 ? C’est le début du bombardement de la Bande de Gaza par Israël avec plus de 2’000 civils tués.

Que s’est-il passé le 7 juillet 2007  ? Attentats de Londres du 7 juillet 2007, c’est-à-dire un triple 777 (singerie de la trinité satanique : l’Esprit du Mal, le faux prophète et l’Antéchrist).

Dieu peut très bien commander la guerre et le terrorisme. Pourquoi ? Dieu ne vise pas le bonheur des hommes sur terre, mais le salut éternel de tous les hommes y compris ceux qui ont apostasié. Dans ce sens, Dieu se sert de l’Islam pour ramener au salut les peuples chrétiens qui ont apostasié. Les théologiens catholiques l’ont parfaitement expliqué ; par exemple le cardinal Pie dans son homélie du 08/11/1859 rappelait que « c’est un ordre accoutumé de la Providence que, pour punir les peuples pervers, Dieu se sert d’autres peuples encore plus pervers ; et cette mission, l’islamisme en était investit depuis longtemps ».

Par conséquent, le démon est autorisé par Dieu à mener un certain nombre de guerres et d’exactions afin de faire comprendre au peuple élu qu’il subit une punition, forcément méritée. Ou alors, il s’agit d’une épreuve dont on comprendra plus tard le sens comme le Sacrifice du Christ par exemple.

L’Islam est une religion qui a été bénie par Dieu bien que se soit un peuple qui fait la guerre. L’Islam est le fouet de Dieu qui s’introduit là où le christianisme se laisse aller à la décadence.

fouet de Dieu

Le christianisme a comme défaut sa qualité, sa qualité étant l’amour et le respect des autres. Son défaut, c’est ce zèle pour la liberté qu’il en devient laxiste. On voit souvent des chrétientés tomber dans la luxure par l’abandon des Commandements de Dieu.

Lorsque les hommes s’installent sur la terre et plongent dans un péché grave comme l’égoïsme stabilisé et paisible, il peut arriver que Dieu se serve de divers fléaux pour purifier ce péché et préparer les hommes à la vie éternelle.

L’Islam avec son terrorisme radical en Europe est une écharde dans le pied des autorités laïques impuissantes afin que le peuple chrétien décadent se réforme pour éviter la damnation éternelle.

Je sais qu’il est difficile de faire comprendre cela, mais il faut prendre en compte les agissements du diable comme des avertissements, et comme des étapes du Plan divin. Cela veut dire que derrière une mauvaise action terroriste ou une guerre, il y a aussi un message du Ciel.
 C’est à dire qu’il y a souvent un double sens derrière un événement terroriste ou une guerre.

Je m’explique : la fusillade à Charlie Hebdo qui a fait 12 morts semble être, au premier abord, un règlement de compte entre démons : des êtres sataniques ont assassinés d’autres sataniques. Oui mais c’est aussi un châtiment divin car, comme symboles, Dieu a choisi un emblème (le journal) et des personnages (les principaux acteurs dudit journal) qui étaient ouvertement blasphémateurs et sacrilèges.
 Il signifie par là qu’on ne peut pas indéfiniment défier Dieu l’insulter à satiété.
 Après la Miséricorde, la Justice.

Il y a donc un double sens très important derrière cet événement, qui est révélateur de la grande bataille invisible – mais bien présente – qui se déroule en ce moment même. Le démon rappelle à lui quelques-uns de ses sectateurs les plus chers, les 12 apôtres lucifériens.
 Il va s’en servir pour générer une grand-messe satanique le 11 janvier 2015 (4 millions de français ont manifesté pour Satan et ses valeurs) destinée à augmenter à son maximum la puissance du mal, et à activer un maximum de démons en encourageant la liberté d’expression au blasphème contre Dieu avec l’appui des autorités politiques laïques.

Le 11 janvier 2015 – très symbolique dans sa date car le 11 représente le péché, la transgression selon Saint Augustin – c’est le dimanche des Rameaux satanique, soit l’entrée triomphale de Satan avec l’incantation démoniaque qui a fait le tour du monde en un rien de temps. 47 chefs d’Etats et de gouvernement s’étaient déplacés pour l’occasion. Satan singe ainsi l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem une semaine avant sa Passion. Le temps pour Satan est compté, strictement compté !

Le gouvernement français a investit massivement sans hésiter dans cet événement et ce journal satirique au nom de la tolérance et de la liberté, mais refuse catégoriquement à soutenir la chrétienté dans le pays encourageant une vie droite et fidèle. D’ailleurs Claude Bartolone, le président de l’Assemblée Nationale, ne s’est pas gêné pour le dire : « Regardez le temps qu’il a fallu pour faire accepter à la religion catholique le fait qu’il y a une religion suprême pour chacun d’entre nous : c’est la religion de la république. » C’est clair. Non seulement il confirme que l’Eglise catholique a officiellement basculé dans l’apostasie, mais il affirme haut et fort que leurs idéaux maçonniques, leur laïcité et leurs valeurs constituent bien une religion de remplacement, et que celle-ci est supérieure à la religion chrétienne.

Le Seigneur de son côté signifie aux pervers et aux blasphémateurs que l’impunité c’est fini. Je rappelle que les autorités politiques, la justice, les éditeurs de presse et les journalistes ont une importante responsabilité sociale. Par leurs décisions et leurs écrits, ils influencent des milliers – voire des millions – de gens. Depuis 45 ans, Charlie Hebdo s’était fait une spécialité de la propagande socialiste et mondialiste dans ce qu’elle a de plus détestable, et surtout d’étaler leur haine de Dieu, des religions et de toute ce qui en constitue le pilier : la famille, les mœurs, les mentalités… tout y passait.

Comme le disait Saint Jean Chrysostome, il vaut mieux vivre dans l’hérésie en étant humble, que dans la vérité théologique en étant arrogant. Bien que l’Islam soit une religion hérétique, les croyants musulmans respectent les Lois divines contrairement aux chrétiens apostats européens se prévalant de la tolérance et de la liberté religieuse pour pratiquer les pires abominations interdites par Dieu, le Créateur.

En France, Fille ainée de l’Eglise, un enfant sur cinq est avorté tout en pensant en plus que c’est la plus merveilleuse avancée pour l’humanité. En France, depuis 25 ans environ 6 millions d’enfants ont été avortés. En remplacement, la France a pratiqué une politique très ouverte à l’immigration islamique. Paradoxalement et bien qu’hérétique, l’Islam est aujourd’hui plus proche de Jésus-Christ que les chrétiens eux-mêmes parce que les musulmans respectent la vie en interdisant l’avortement, l’adultère et l’homosexualité.

Le fanatisme laïque français s’accompagne d’un terrorisme intellectuel. C’est pourquoi, le terrorisme physique islamique est si important sur le territoire français.

La République française est devenue totalitaire !

La transposition mathématique et biblique des événements terroristes contemporains permet d’élever la pièce de théâtre laïque au rang de la réalité d’idéologie maîtresse de la Fin des Temps.

Les certitudes catholiques sont devenues inquiétantes et oppressantes pour le monde laïque. Les catholiques fidèles à saine doctrine cherchent à contraindre à respecter un certain ordre moral et conventionnel. Les laïques apostats logiciens, généralement francs-maçons, induisent les peuples et les autorités dans l’erreur par une éloquence d’apparat qui leur font perdre tout esprit critique.

Ils veulent imposer leurs slogans en dépit de tout bon sens. Les francs-maçons, sous leur capacité apparente à nuancer toute affirmation, à peser tous les aspects de la question, deviennent incapable d’écouter leur interlocuteur : ils tentent d’une manière plus subtile, de refuser tout jugement définitif et de rester ouverts à toutes les propositions ou nouvelles idéologies. Ils agissent en sophistes, maître de tous les arguments pour l’emporter dans la discussion.

Les francs-maçons sous couvert laïque dénoncent donc de façon large tous les fanatismes religieux, quels qu’ils soient, qui débouchent sur des hystéries collectives, comportements excités, délirants, parfois violents.

Le mal vient du comportement des individus apostats et non des catholiques fidèles, de leurs convictions athéistes et de leur acharnement à vouloir les imposer. Le franc-maçon laïque ne supporte pas la contradiction. La moindre objection le fait écumer. Les chrétiens apostats sont des excités, un peu sauvages et excentriques.

La métamorphose du chrétien en apostat s’explique par une crise, un accès de folie lié à mai 68 et plus loin encore par la Révolution française de 1789. L’hystérie individuelle de quelques individus apostats en 1789 génère donc l’hystérie collective en 2014 par entraînement et mimétisme : elle est vue comme une épidémie.

Les ryhnocéros incarnent cette violence omniprésente et écrasante quelle que soit sa forme. Il s’agit d’une allégorie contre tous les despotismes.

Il est impossible sans doute lorsqu’on est assailli par des arguments, des doctrines, des slogans intellectuels, des propagandes de toute sortes, de donner sur place une explication de ce refus. La pensée discursive viendra, mais vraisemblablement plus tard, pour appuyer ce refus, cette résistance naturelle, intérieure, cette réponse d’une âme.

Le catholique fidèle est allérgique aux mouvements de foules et aux marches militaires. Cette marche pour Charlie Hebdo le 11 janvier 2015 est une pièce de théâtre nazie, une hystérie collective et une épidémie qui se cachent sous le couvert de la raison et des idées, mais qui n’en sont pas moins de graves maladies collectives dont les idéologies laïques ne sont que les alibis.

Je ne cherche pas à privilégier un système idéologique passionnel, pour l’opposer à un autre système idéologique passionnel. Dans cet article, je présente tout simplement l’inanité de ce terrible système laïque ce à quoi il mène, comme il enflamme les gens, l’abrutit, puis les réduit en esclavage.

Le laïcisme français démontre depuis quelques années un processus de fanatisation et la naissance d’un totalitarisme laïque qui grandit aussi bien fasciste que stalinien, issu de l’extrême droite ou de l’extrême gauche.

Les théoriciens purs, les dogmatiques et les libéraux s’affrontent à tour de rôle dans un sketch politique qui ne peut conduire qu’à la guerre et l’humiliation de la classe dirigeante française comme pendant la 2ème guerre mondiale.

Les français n’ont toujours pas compris que leur seul espoir est dans le Christ et Son Sacré-Coeur!

Il faut se poser sérieusement la question de qui est lucide et de qui est fou dans cette histoire de la république française.

La France est devenue un pays totalitaire, un Etat oppressif et tyrannique mené par l’idéologie laïque extrême que rien ni personne ne peut contredire. L’impression de posséder la vérité mènent les autorités françaises jusqu’à l’intolérance et au sectarisme : on observe des regroupements grégaires entre fanatiques qui détruisent tout obstacle et s’emparent de tous les organes du pouvoir et des communications.

Etroite d’esprit et intolérante, l’idéologie laïque est incarnée dans l’extrême gauche française; véhémente dans ses revendications sociales et représentants les plus vindicatifs.

Les autorités politiques françaises ont succombé à la tentation du totalitarisme laïque, et cela suscite maintenant l’indignation des gens ordinaires religieux. Les autorités françaises piétinent quiconque qui s’oppose à elles. On retrouve les prémisses de la Révolution française ou d’une guerre civile en France.

Le mimétisme, le grégarisme, la peur de la solitude ou la curiosité détruisent les anciennes valeurs chrétiennes pour les remplacer par de nouvelles, plus brutales et destructrices de tout ce qui diffère ou s’oppose. Les résistants catholiques sont piétinés.

L’idéologie laïque totalitaire finit par provoquer l’idolatrie. On peut qualifier les rhinocéros laïques de dieux, nouvelles idoles païennes transfigurées par le regard ébloui de la jeune génération.

Pensez-vous réellement qu’il est possible de changer le système de valeur chrétienne en un nouveau système de valeur ?

S’opposer au Christ conduit inévitablement à des nouvelles formes de pensée, mais s’enfonce tôt ou tard dans le fascisme et au conformisme intellectuel à ces nouvelles idéologies.

Tout système de valeur repose sur un principe religieux, c’est-à-dire une croyance.

Les européens sont convaincus que la laïcité est la seule garantie de l’égalité pour nos démocraties, une force importante contre les fanatismes de tous poils. Les lois laïques sont constamment rappelées à chaque votation relative à des questions éthiques, morales ou religieuses.

La morale est-elle antinaturelle ? Faut-il remplacer la loi morale par la loi de la jungle ?

La morale ne change pas, elle est immuable comme Dieu.

Savez vous pourquoi l’enfer dure éternellement ? C’est parce que l’obstination des pécheurs ne cessera jamais.

obstination

Une seule chose peut briser l’obstination : une longue et profonde douleur. Cette douleur c’est la guerre et le terrorisme.

Depuis l’attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, les attentats djihadistes en Europe de l’Ouest se sont multipliés. Au total, ils ont causé la mort de 339 personnes.

L’attentat de Cambrils en Espagne a eu lieu le 18 août 2017 à environ 1h30 du matin. Ceci paraît totalement aléatoire pris isolément, mais absolument plus lorsque vous le mettez en comparaison avec tous les autres événements terroristes depuis l’annonce de Christine Lagarde le 15 janvier 2014 :

  • 7 janvier 2015 premier des attentats en France : début des hostilités avec les attentats de Charlie Hebdo avec 12 victimes le jour de la sortie du no 1177 ;
  • 13 novembre 2015 attentat du Bataclan en 11ème arrondissement avec 130 victimes ;
  • Du 7 janvier au 13 novembre 2015, il y a 310 jours, soit une permutation du nombre 130 ;
  • 130 jours plus tard 32 victimes à Bruxelles le 22 mars 2016 ;
  • 14 juillet 2016 attentat de Nice avec 86 victimes; le mot Seigneur en hébreu donne 86 comme valeur numérique, de même que le mot Elohim: phé, aleph, hé, donnant 86 = 80+1+5. Le nombre 86 est employé une fois dans la Bible. En utilisant comme table de correspondance A=26, B=25, …, Z=1, on trouve que «Hostie» donne 86 ;
  • 11 août 2016 attentat à la bombe à Bangkok avec 4 victimes et 23 blessés ;
  • Les attentats d’Istanbul du 1er janvier 2017 ont eu lieu à 1h30 du matin ;
  • 3 avril 2017 attentat du métro de Saint-Pétersbourg avec 14 victimes ; du 3 avril au 11 août 2017 il y a 130 jours ;
  • 130 blessés à Barcelone le 17 août 2017 selon wikipedia ; le nombre 130 est employé 17 fois dans la Bible !
  • Du 11 août au 19 décembre 2017, il y a 130 jours ; les attentats de Berlin ont eu lieu le 19 décembre 2016 avec 12 victimes ! La boucle est bouclée!

La valeur numérique du mot hébreu haïa, la Bête = 46. Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « quarante-six » = 130 ; le nombre 46 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot « ténèbres » est employé 46 fois dans le Nouveau Testament.

En transférant l’alphabet Français sur les tables alphanumériques naturelles constituées par l’Hébreu et le Grec, langues de rédaction originelle de l’Ancien et du Nouveau Testaments, des mots comme « Antéchrist » ou « FOX » donnent 666 comme résultat de l’addition alphanumérique de leurs lettres constitutives !

A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5
F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10
K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60
P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200
U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700
Z = 800

« Malin » = 130

lucifer3

Dans la Genèse 28, 12 il est fait mention d’une échelle dans le rêve de Jacob, reliant le ciel et la terre. En hébreu le mot échelle est SLM et sa valeur numérique est 130: samekh = 60 + lamed = 30 + mem = 40. Or la valeur numérique du mot Sinaï donne aussi 130: samekh = 60 + yod = 10 + nun = 50 + yod = 10. Donc les exégètes avaient conclu que la Loi révélée à Moïse sur le mont Sinaï est l’échelle qui permet aux hommes d’accéder le paradis.

Les mots hébreux HTZLH (délivrance), PHLIH (ange des 5 coupes) et ONI (pauvreté) donnent 130 comme valeur numérique.

Dans l’évangile de Matthieu, celui-ci cite l’Ancien Testament à 130 reprises.

La répétition de phénomènes anormaux doit susciter normalement de saines interrogations. Ces événements terroristes avec l’omniprésence du 130 confirment l’absence de hasard, et en particulier par ce dernier attentat à Barcelone du 17 août 2017.

Dans les Evangiles, le Christ parle à 77 reprises des réalités de l’enfer. Le blasphème fait remonter l’enfer sur terre…

Le mot blasphème est employé 23 fois dans la Bible. « Vos péchés retomberont sur vous », chap. 32 vers. 23 du Livre des Nombres (32 = 23 à l’envers).

Le nombre 1814 : 1+8+14 = 18+1+4 = 23 et 18+14 = 32.

« Le Seigneur est lent à la colère et riche en bonté, il tolère la faute et transgression mais il ne laisse rien d’impuni, lui qui châtie la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération. » Nombres 14, 18

77 est le symbole des pécheurs ayant vécu avant la venue du Christ selon les Pères de l’Église, parce que ce nombre est le produit de 7, la créature évoluant, par 11, la transgression. Pour Saint Augustin, c’est la dernière limite du péché puisque ce nombre est le produit de 11, nombre du péché, par 7, nombre de la perfection. 77, nombre de fois qu’il faut pardonner les offenses (Mathieu 18, 22).

L’enfer terroriste en France a débuté avec la sortie du no 1177 de Charlie Hebdo…

La somme des 15 premières décimales du nombre Pi (3.1415…) donne 77. Et la somme des 77 premières décimales donne 365. En utilisant comme table A=1, B=2, …, Z=26, on trouve que « Biblique » = 77 et « Christ » donne aussi 77.

Pensez-vous réellement que le malin, le diable, n’existe pas ?

Saint Thomas d’Aquin disait : « Seul celui qui ne veut pas résister au démon est vaincu par lui. »

Les hommes sur la terre, qui connaissent Dieu par la création et par la révélation, peuvent l’aimer, mais ils n’y sont pas contraints. Le croyant qui contemple le Christ en croix dans la prière finit par l’aimer. Prier est la chose la plus facile que l’homme puisse faire sur la terre. Et c’est justement à cette chose très facile que Dieu a lié le salut de chacun.

Mais celui, qui a été répudié un jour par Dieu ne peut que le haïr éternellement avec toute l’impétuosité de sa volonté mauvaise.

Des mots comme prier, messe, eau bénite, église sont vus avec une répugnance intérieure sans pareille par les chrétiens apostats. Les chrétiens apostats abhorrent tout cela, comme ils abhorrent ceux qui fréquentent l’Eglise, et en général tous les hommes et toutes les choses. C’est pourquoi, ils sont condamnés aux enfers pour l’éternité!

Chaque connaissance, chaque souvenir de choses vues et sues est pour les damnés la cause d’un tourment cruel pour l’éternité. Dans chaque chose en particulieur, ils voient le côté qui étéat grâce, grâce qu’ils ont méprisées. Les damnés sont enchaînés spirituellement, ils se regardent hébétés, avec hurlement et grincement de dents, leur vie manquée, haïssants et tourmentés. Ils boivent la haine comme de l’eau, la haine, même entre eux.

Le démon influe considérablement les personnes qui se trouvent dans des conditions de péchés graves comme l’homosexualité, l’adultère, la pornographie, l’inceste, la pédophilie, la prostitution, etc

Seulement beaucoup de prières faites par les autres et par les pécheurs eux-mêmes, jointes à des sacrifices et des souffrances consenties pourraient les en arracher.

On ne voit que très peu de possédé extérieurement comme au cinéma, mais il y en a de très nombreux intérieurement.

Le démon ne peut pas ravir la libre volonté à ceux qui qui se donnent à son influence, mais en punition de leur apostasie méthodique de Dieu, Dieu permet que le Malin se mette en eux.

Par conséquent, il vaut mieux un char attelé de l’humilité allié à l’hérésie, que l’attelage de la vérité théologique allié à l’orgueil. L’humilité vaincra dans tous les cas. Une Vérité imparfaite alliée a des cœurs humbles est préférable que des vérités théologiques qui vont jusqu’à tuer pour imposer cette vérité.

Les apostats laïques privilégient particulièrement les arguments de la raison scientifique pour détruire toute forme de vie. Cet article prend le contre-pied scientifique pour prouver par les arguments de la raison des probabilités que les apostats doivent se repentir rapidement s’ils ne veulent pas tous finir en compagnie de Satan pour l’éternité!

Par ces preuves mathématiques défiant toutes les probabilités et le hasard, Dieu nous montre clairement qu’Il se sert de l’Islam pour châtier les chrétiens apostats.

Les mathématiques probabilistes dans cet article prouvent très clairement pour toute personne de bonne foi que le terrorisme européen depuis 2014 n’est pas lié au hasard. Les arguments même de la raison des hommes de science sans conscience sont réduits en cendre par les arguments même de la raison, c’est-à-dire les mathématiques.

Notre monde est aujourd’hui désœuvré, sécularisé, blessé, perdant toutes ses valeurs chrétiennes, où les familles sont attaquées, et où Dieu est mis à l’index ou oublié. L’homme veut égaler Dieu, le dépasser ; la corruption envahit tous les secteurs, abreuve les esprits de pensées perverses et nauséabondes, (injustice, eugénisme, transhumanisme, avortements, euthanasie, adultère, homosexualité, divorce, etc).

Tant que les autorités cautionneront par voie légale les comportements égoïstes et malsains et condamneront le catholicisme de fanatisme ou d’intégrisme, ils resteront dans l’erreur et provoqueront eux-même la guerre en Europe.

La guerre peut être évitée si les autorités françaises et européennes prennent enfin conscience des erreurs commises dans le laïcisme apostat. En cas d’obstination de la part des autorités, les portes de l’enfer s’ouvriront sur l’Europe, et cette fois, cela sera pire que la période hitlérienne…

Le laïcisme s’est radicalisé à l’envers du bon sens dans tous les pays européens. L’homme préoccupé de lui-même tombe bien vite dans l’indifférentisme religieux, et les fausses doctrines (islamisme, protestantisme, athéisme, laïcisme, etc) en profitent pour faire de nouveau adeptes comme certains français convertis au djihad.

L’immoralité grandissante et les critiques incessantes contre l’Eglise catholique empêchent beaucoup d’âmes de se convertir à Notre Seigneur Jésus-Christ dans l’Eglise catholique. Le laïcisme est une fausse doctrine, une doctrine de démon annoncé par Saint Paul et Saint Pierre!

C’est la religion de l’homme qui se fait Dieu et qui refuse toute référence à la vraie religion catholique dans n’importe quel domaine. Le laïcisme se donne même comme objectif de tuer la foi catholique et la morale chrétienne, par la puissance des médias, par la technique du mensonge et de la dérision, par le laxisme moral et le pourrissement des mœurs.

Les autorités religieuses, ne voulant pas déplaire aux hommes d’aujourd’hui, taisent les droits imprescriptibles de Dieu. Elles se limitent à des arguments humains alors que le combat est surnaturel. Nous devons combattre contre des « esprits maléfiques répandus dans les airs » Ephésiens 6, 12

Le temps donné à Napoléon et Hitler est rythmé par des cycles de 129 ans.

Le Christ dit : « Je suis la Vie ». En grec, cette phrase s’écrit « egw eimi h Zwh », nombrant 888 = 5+10+40+10+8+7+800+8. Il en est de même avec la phrase « faites-la paix », « eirhneuete », 5+10+100+8+50+5+400+5+300+5 = 888.

La valeur alphanumérique du nom Jésus en langue grecque vaut 888. Écrit sous sa forme cardinale, le nombre 2 revient 888 fois dans la TOB. Jésus-Christ est la 2ème Personne de la Sainte Trinité.

Année 1888 + 129 ans = 2017 !

Il est fait 29 fois mention d’esprits démoniaques dans le Nouveau Testament du TOB (23 à esprits impurs et 6 à esprits mauvais) et nous fêtons l’Archange Saint Michel le 29 du 9ème mois. Saint Michel est l’Archange qui combat les esprits démoniaques.

saintmichel1

Le verbe « arriver » est utilisé 777 fois dans la TOB.

Le Second Avènement du Christ est imminent ! Les Signes historiques, naturels et sociologiques surabondes :

  1. Astrologie régulière en conformité avec le Chapitre 12 de l’Apocalypse (constellation unique de la Vierge avec Jupiter pour le 23 septembre 2017) ;
  2. La comète ISON/C2012 a des paramètres orbitaux en conformité avec le Chapitre 11 de l’Apocalypse (1260 jours est le temps donné aux Deux Témoins de l’Apocalypse. Le périhélie de la comète ISON coïncide au jour près avec le 13 mai 2017, première apparition de Marie à Fatima. Entre le 29 novembre 2013 et le 13 mai 2017, il s’écoule 31+365+365+366+132=1260 jours) ;
  3. Apostasie et iniquités généralisées ;
  4. Guerre et rumeur de guerre ;
  5. Tremblements de terre à répétition en Italie ;
  6. Eruptions de volcans endormis ;
  7. Echouages de poissons en masse partout sur le globe ;
  8. Feux de forêts géants ;
  9. Inondations et tsunamis ;
  10. Bouleversements sociaux (terrorisme, manifestations violentes, etc.)

Tous ces Signes sont expressément mentionnés en Mathieu 24, dans le Livre 4 d’Esdras et dans l’Apocalypse qui signifie « mise à nu » ou Révélation de ce qui est caché.

Maladie psychiatrique ou possession démoniaque ?

Maladie psychiatrique ou possession démoniaque? La réponse à cette question est avant tout une question de foi en Dieu, et plus particulièrement de foi en Jésus-Christ!

Aussi, l’efficacité du rituel de l’exorcisme privé ou solennel est totalement liée à la foi de l’exorciste et de son état de grâce personnel en union avec la Sainte Eglise catholique romaine. Plus l’exorciste est humble et obéissant à la Sainte Eglise catholique romaine, plus il est efficace. L’humilité et l’obéissance sont les deux principales vertus qui chassent le démon le plus difficile à chasser: Lucifer, le démon de l’orgueil!

Plus le prêtre doute en l’existence du diable, plus son exorcisme sera inefficace voire totalement inutile!

Des gourous, des adeptes de sectes et mouvements ésotériques, voire des guérisseurs, des voyants et des sorciers, profitant de la réserve de l’’Eglise post-conciliaire à l’’égard du diable et des démons, se sont librement autoproclamés « exorcistes ». Dès lors, ils exercent à titre vénal et a grand renfort de publicité, l’’art très lucratif de chasser les démons, de purifier les maisons ou d’’exorciser les malades qui se croient possédés ou bien victimes du mauvais sort.

Ces personnes ne chasseront jamais les démons de la catégorie supérieure, mais tout au plus les démons de la catégorie inférieure tout simplement parce qu’ils ne sont pas eux-mêmes en état de grâce dans l’obéissance à la Sainte Eglise catholique romaine. Pour être en état de grâce et avoir les aptitudes nécessaires à pratiquer l’exorcisme, il faut être obéissant à la Sainte Eglise catholique romaine, se confesser souvent, prier tous les jours le Saint Rosaire et s’unir au Christ dans la Sainte Communion eucharistique tous les jours dans une grande humilité et une grande obéissance à son confesseur.

Un véritable exorciste ne vous demandera jamais de l’argent pour son activité; il ne se vantera jamais de ses succès et il ne se trouvera que par la recommandation d’autres personnes ou par l’Evêque du Diocèse. Le véritable exorciste ne fait pas de publicité. Le véritable exorciste peut exorciser n’importe qui, n’importe où et même à de très grandes distances de la victime. Le véritable exorciste se substitue à l’esprit de la victime possédée ou tourmentée et chasse les démons depuis l’intérieur.

Dans ses visions, Sainte Catherine Emmerich, voyait la signification symbolique de toutes les maladies et leur intime liaison avec le péché ; et, pour aider l’expiation de celui-ci, elle demandait aussitôt d’être chargée de celles-là. Sainte Catherine Emmerich était une exorciste à distance extrêmement efficace. Le véritable exorciste n’a pas un besoin impératif de se trouver en présence de sa victime. Il peut agir à distance.

Les chemins spirituels vont en ligne droite sans détour et sans obstacle. Une prière de délivrance pour un malade interné en hôpital psychiatrique sera tout aussi efficace que de se trouver dans sa cellule.

sorcier2

Les sorciers agissent de la même manière lorsqu’ils jettent des sorts ou des maléfices sur leurs victimes. Ils n’ont pas besoin d’être en présence de leurs victimes pour les envoûter, mais simplement d’invoquer les démons en maudissant les personnes. Les sorts, les maléfices ou les envoûtements peuvent être totalement détruits et anéantis en bénissant le sorcier et en lui pardonnant. La Lumière de la Bénédiction et de la Miséricorde l’emporte largement sur les Ténèbres qu’envoient les sorciers même à grand renfort de sacrifices et de messes noires. Leurs rituels sataniques ne servent absolument à rien du tout lorsqu’ils sont confrontés à la Lumière christique et mariale.

Aussi, il n’est pas indispensable d’être un prêtre ordonné pour exorciser. C’est évidemment mieux et plus sûr de faire pratiquer l’exorcisme par un prêtre catholique, mais il est aussi possible qu’un laïc fidèle en état de grâce puisse être très efficace dans ce domaine. Cependant, l’exorcisme solennel ne peut être effectué que par un prêtre ordonné en obéissance parfaite à l’Evêque de son Diocèse.

En fait, au temps de Sainte Catherine de Sienne, il est arrivé qu’on lui amène les cas de possession les plus difficiles ; Catherine, qui n’était pas prêtre mais qui était sainte, réussissait à les libérer. Ainsi en fut-il de Saint François d’Assise, Saint Léopold Mandic et de tant d’autres saints qui, bien que n’étant pas des exorcistes, ont libéré de nombreux possédés. En règle générale, le pouvoir de chasser les démons dépend surtout d’une foi inébranlable et d’une exhortation concise.

Lorsque le Christ ou les Apôtres expulsaient les démons, ils ne passaient pas des semaines entières à réciter des psaumes ou des prières de délivrances plus ou moins élaborées, mais ils exhortaient les démons à sortir avec une simple phrase avec une foi inébranlable que le démon doit obéir.

« SORS DE CET HOMME » est l’unique phrase du Christ lors de l’exorcisme à Capharnaüm. Il n’y pas besoin de grandes cérémonies pour chasser un démon, mais une grande foi en Dieu et une grande confiance en la Puissance du Saint Nom de Jésus.

Il y a 9 principaux symptômes et signes révélateurs de possession diabolique :

  1. Une négation de Dieu Un et Trine, un refus de son Règne ;
  2. Une haine farouche pour le Nom de Jésus-Christ et de Marie, la Sainte Vierge ;
  3. Un orgueil de l’intelligence démesuré doublé d’une volonté de puissance ;
  4. Une aversion radicale pour tout ce qui touche à la religion catholique, à la vérité, au Bon, au Bien ;
  5. Une force surhumaine ;
  6. Une volonté de destruction de toute forme de vie et spécialement de l’homme ;
  7. La présence de certaines facultés paranormales ;
  8. Une vision de l’homme sans espérance ;
  9. L’appartenance à une secte satanique, comme la franc-maçonnerie par exemple.

Le démon n’a pas besoin de se manifester à grand renfort de prodiges surnaturels pour posséder une personne. Il suffit que cette personne nie, rejette ou trahit Jésus-Christ pour que Satan l’a possède comme le malheureux Judas ou les grands prêtres pharisiens qui ont condamné et crucifié le Christ.

Lorsqu’un possédé est placé en présence d’un véritable exorciste, de personnes pieuses ou d’objets bénis, il ressent un malaise avec le besoin de quitter ces personnes et ces lieux. En insistant avec des prières et des objets bénis, le possédé ou plutôt le démon qui le possède se lache avec des manifestations physiques qui peuvent parfois être surnaturelles.

La distinction entre un véritable possédé et des hallucinations de celui qui se croit possédé est parfois difficile à établir. Avant même d’’entreprendre un exorcisme, l’exorciste doit donc s’’assurer que le sujet est véritablement « habité » par une entité démoniaque et non atteint d’’hystérie, affligé d’’un délire de persécution ou d’’une autre perturbation purement psychique. Il faut savoir que les perturbations psychiques sont toujours produites par les démons. Cela ne signifie pas que la personne soit possédée, mais simplement tourmentée par des entités démoniaques. Dans ces cas, il suffit de prier le Saint Rosaire, faire un examen de conscience et se confesser.

L’’Eglise catholique retient trois critères comme signes d’’une véritable possession :

  1. l’’expression orale du sujet dans des langues inconnues (xénoglossie),
  2. la connaissance de choses cachées, de secrets connus seulement de l’’officiant (voyance),
  3. et enfin une force physique hors du commun.

L’’exorcisme de l’’Eglise catholique est une cérémonie impressionnante et spectaculaire qui comporte onze acte codifiés par le « Rituel romain ».

exorcisme1

En 1963, le Père Adolf Rodewyk écrit dans un manuel sur la possession, qu’il faut chercher avant tout une explication médicale face à des gens ayant subitement un comportement étrange et violent. Ce prêtre a malheureusement perdu la foi! En perdant la foi, il devient inefficace dans sa prière et dans son ministère d’exorcisme et préfère remettre le patient possédé dans les mains d’un psychiatre qui lui-même sera incapable de traiter le problème à sa source. C’est précisément toute la tactique du démon pour maintenir les possédés dans ses griffes.

Le Rituel romain ne précise pas qu’un médecin doit assister à un exorcisme, mais pour des cas très sévères comme la schizophrénie violente ou l’épilepsie avec perte de conscience, il est fortement recommandé de pratiquer l’exorcisme sous contrôle médical. Depuis l’affaire Anneliese Michel en 1976, chaque exorcisme catholique pratiqué est placé maintenant sous la surveillance d’un médecin. Les dangers de l’exorcisme résident entre la responsabilité médicale et sacerdotale.

La foi et la raison ne sont pas dissociées et dissociables. Autrement dit, la foi et la science vont ensemble et ne s’opposent pas. Dès que la science humaine tente de résoudre un problème de santé mentale sans la foi, elle procédera à des analyses physiques avec un traitement physiques (médicaments) pour une pathologie qui relève de l’esprit.

L’esprit est immatériel. Il est possible de soulager un patient troublé par des phénomènes psychiques, mais il sera impossible de le soigner avec ces moyens. On ne répare pas une jambe cassée uniquement avec des pansements, mais avec une opération chirurgicale en profondeur. C’est identique en maladie psychiatrique.

La schizophrénie, l’épilepsie, la bipolarité, la paranoïa, l’hystérie, les angoisses, l’anosognosie sont des jambes cassées dans l’esprit. Il faut donc procéder en profondeur pour extraire le mal.

L’anosognosie est un trouble neuropsychologique qui fait qu’un patient atteint d’ une maladie ou d’un handicap ne semble pas avoir conscience de sa condition.

Les psychiatres athées estiment que ce mal visible et concret est produit par le patient lui-même sous l’influence de son passé et/ou de son environnement. Les exorcistes estiment que ce mal visible et concret est produit par des entités spirituelles négatives que nous appelons les démons.

La guerre entre la psychiatrie et la religion, entre la science et la foi, n’est pas nouvelle, mais une continuation à travers les âges.

La raison et les sens humains ne permettent pas de valider scientifiquement la réalité des anges et des démons. Pour valider scientifiquement leur réalité, il faut préalablement et impérativement avoir la foi.

foi et raison

La foi et la raison vont ensemble !

Sans la foi, la raison humaine est déviée par les démons vers le mal jusqu’à la perversion de justifier le mal avec des raisonnements fallacieux comme d’atteindre la paix en larguant une bombe atomique! A travers l’histoire humaine, nous retrouvons cette pathologie d’absence de foi chez tous les dictateurs, tyrans, idéalistes, idéologues et philosophes.


Sans la raison, la foi est également déviée par les démons vers l’idolâtrie, les hérésies, les fausses religions et les schismes en tout genre comme le protestantisme ou l’orthodoxie chrétienne.

C’est pour éviter tous les écarts d’interprétation des Saintes Ecritures et des Signes du Retour du Christ, que l’Eglise catholique a été instituée par Dieu Lui-même. Il est impératif d’avoir une Organisation Divine terrestre de médiation universelle qui traverse les âges afin d’éviter les erreurs, les schismes ou toute forme d’hérésie.

Le diable sait très bien que la seule Organisation divine terrestre agréé par Dieu est la Sainte Eglise catholique romaine, et c’est pour cela que l’Eglise catholique est attaquée de toute part depuis deux milles ans à la fois de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur avec des raisonnements théologiques habiles mais fondamentalement faux.

Le Concile Vatican II a repris en 1962 les trois valeurs de la Révolution française : « Liberté, égalité, fraternité » avec « l’oeucuménisme, la collégialité et la liberté de religion ». Les conséquences seront redoutables!

Depuis 1962, tous les Etats chrétiens ont progressivement renoncé au Christ comme seule vérité religieuse en adoptant de nouvelles dispositions légales de liberté religieuse dans leur Constitution. Cela veut dire que depuis cette année, les Etat chrétiens et leurs autorités n’ont plus aucun pouvoir et aucune compétence en matière religieuse.

Cela conduira à la laïcisation extrême de l’Etat au point de légaliser au nom de la tolérance et du respect de la liberté de conscience des actes fondamentalement mauvais comme l’adultère, le divorce, l’homosexualité, l’avortement ou l’euthanasie. Ces actes sont tous considérés par l’Eglise catholique comme des péchés de luxure donc mortel.

Les nouveaux apologistes de la tolérance et de la liberté de conscience sont arrivés au point paradoxal de condamner la religion catholique d’intolérante, d’irrespectueuse voire même de paranoïaque. C’est la preuve concrète et visible d’une absence totale de tolérance des athées masqués sous le laïcisme face aux autres convictions religieuses et éthiques.

Lorsque le droit fondamental de liberté de religion, la raison scientifique, l’histoire humaine et la science en général sont rejetés par les Etats laïques pour détruire la religion catholique au nom de la liberté de pratiquer les vices, il n’y a plus que l’Enseignement du Christ qui peut ramener l’ordre dans les rapports humains.

Selon la doctrine du Christ, tous les péchés sont pardonnables sauf ceux contre l’Esprit-Saint. Saint Thomas d’Aquin relève six péchés contre l’Esprit-Saint dans la Somme Théologique dont le rejet de l’évidence, l’obstination et l’impénitence.

La théologie et la psychiatrie ne s’opposent pas mais se complètent. Cependant, lorsque la psychiatrie tente de faire passer la théologie pour un délire mystique, elle finit elle-même par perdre la tête.

 psychiatre2

Lorsqu’un psychiatre ne croit pas à l’enfer, aux démons ou lorsqu’il place le Paradis comme un lieu imaginaire, il est évident que de rappeler l’enfer devient un délire paranoïaque pour le psychiatre athée. Le paranoïaque craint des choses imaginaires qui n’existent pas. Avoir peur de l’imaginaire ou gérer des risques sont deux choses bien différentes. Percevoir un danger en réalité absent relève de la maladie mentale. Percevoir un danger possible relève du pragmatisme raisonnable.

saintpierre2

La Sainte Ecriture, le Christ lui-même et de nombreux témoignages chrétiens et non chrétiens confirment l’existence de l’enfer après la mort pour les pécheurs endurcis et non repentants. Dès lors, nous sommes plus dans un délire paranoïaque, mais bien dans une gestion pragmatique des risques.

Rejeter le Christ ou le trahir produit une succession de maladies psychiatriques dont l’anosognosie, la paranoïa, la schizophrénie ou l’épilepsie. Le Christ parlait d’aveuglement spirituel à tous ses détracteurs. Aujourd’hui nous parlons d’anosognosie, mais c’est la même maladie spirituelle exprimée psychiatriquement.

En terme psychiatrique, nous parlons d’anosognosie, c’est-à-dire que le malade ne semble pas avoir conscience de sa maladie. Les malades d’anosognosie sont altérés dans leur perception sensorielle et dans le fonctionnement de la pensée. Les sens élémentaires comme la vue et l’ouïe sont altérés au point de ne pas accepter les images et les paroles relatées pourtant publiquement par l’entourage, l’environnement ou la presse.

« De faux prophètes sont apparus autrefois dans le peuple d’Israël ; de même, de faux enseignants apparaîtront parmi vous. Ils introduiront des doctrines fausses et désastreuses, et rejetteront le Maître qui les a sauvés ; ils attireront ainsi sur eux une ruine subite ». 2 Pierre 2, 1

Les malades d’anosognosie sont également altérés dans leur capacité intellectuelle et de discernement. Ils voient le Mal dans le Bien et le Bien dans le Mal. Voire le mal dans le respect à la fidélité à la religion catholique, et le bien dans la liberté de religion relève clairement de la maladie d’anosognosie.

Voir le Mal dans le Christ et Son Enseignement relève de la maladie d’anosognosie même pour un prêtre, un médecin-psychiatre ou un juge. Ces personnes affectées dans leur raison et dans leur intelligence ne sont pas conscientes du mal qu’elles font autour d’elles en particulier aux personnes dont elles ont la charge ou sont en autorité sur elles. Ces personnes se livrent aux pires excès religieux, juridiques, médicamenteux ou thérapeutiques qui vont parfois jusqu’à manipuler des êtres fragilisés en les conduisant paradoxalement jusqu’au suicide. C’est pourquoi Jésus-Christ a dit sur la Croix « Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». En effet, les bourreaux du Christ représentaient l’élite intellectuelle à tous les niveaux : religieux, juridique et démocratique.

Cette pathologie d’anosognosie est une maladie systémique et endémique de l’esprit humain incapable d’accepter que son intelligence soit inférieure à celle de Dieu. L’homme, et surtout l’homme contemporain, veut continuer à croire au mensonge qu’il sera comme Dieu, c’est-à-dire à pouvoir choisir librement entre le bien et le mal selon sa propre conscience et sans conséquences. En effet, l’homme a cette possibilité de choisir consciemment le mal, et même de le justifier par la raison. Cependant, le mal produit toujours des conséquences négatives, même si elles sont niées par les hommes de science.

Si le mal absolu et son auteur le diable sont contestés autant à travers les âges, et même dans l’Eglise catholique, c’est précisément lié au fait que les hommes se plaisent à raisonner comme le diable. Il n’y a aucune raison pour le diable de se manifester sensiblement aussi longtemps que l’homme accomplira sa propre volonté à choisir entre le bien et le mal selon sa propre conscience. Dès que l’homme choisit librement de soumettre sa conscience à Dieu et d’accomplir Sa Divine Volonté, le diable se manifeste d’abord à travers les autres êtres humains souffrant toujours d’anosognosie, et ensuite il attaque lui-même en personne les hommes qui accomplissent la Volonté de Dieu.

Lors du Jugement et de la Condamnation de Jésus-Christ, les trois pouvoirs juridiques, religieux et démocratiques se sont ligués contre le Christ précisément parce qu’Il accomplissait la Volonté Divine pour la Rédemption du genre humain. Autrement dit, dès qu’un être humain accomplit la Volonté de Dieu et non la sienne, il devient la cible des démons et de leurs agents sur terre sous la forme de la persécution religieuse chrétienne subie par tous les chrétiens et tous les martyrs depuis deux milles ans.

« Rappelez-vous ce que Je vous ai dit : « Un serviteur n’est pas plus grand que son maître ». Si les gens M’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont obéi à Mon enseignement, ils obéiront aussi au vôtre. Mais ils vous feront tout cela à cause de Moi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui M’a envoyé ». Jean 15, 20-21

Les prophètes de Dieu dans l’Ancien Testament ont tous été ridiculisé, injurié voire même condamné à mort par leur contemporain incapable d’ouvrir leur intelligence à la Vérité de la Sagesse divine.

Toute maladie psychiatrique se laisse expliquer théologiquement. Un psychiatre sans théologie ne comprendra jamais les origines des maladies mentales. Il procédera à un traitement chimique alors que la cause est spirituelle. Par exemple, la schizophrénie n’est rien d’autre qu’une possession démoniaque manifestée sensiblement par la présence d’un ou plusieurs esprits mauvais qui parlent ouvertement à leur victime.

Comme le Christ nous le démontre dans Son Ministère public à travers les Evangiles, la maladie psychiatrique n’est rien d’autre que la manifestation sensible du démon dans l’esprit humain. La grande hystérie ou l’épilepsie sont des manifestations physiques d’un démon qui s’agite dans l’esprit ou dans le corps de sa victime.

Le film « L’exorcisme d’Emily Rose » ou le véritable exorcisme d’Anneliese Michel en 1976

Les voix que le schizophrène entend et les images qu’il voit ne sont pas imaginaires mais bien réelles. Ces voix et ces images sont produites par les entités démoniaques qui occupent l’esprit voir le corps de leur victime.

Lorsque Bernadette de Lourdes voyait la Sainte Vierge et que d’autres personnes à côté ne la voyaient pas, on pourrait imaginer que Bernadette était schizophrène. Lorsque les petits bergers de Fatima voyaient la Sainte Vierge alors que d’autres milliers de personnes à côté ne la voyaient pas, on pourrait aussi imaginer que les petits bergers étaient schizophrènes. L’Eglise catholique a officiellement reconnu les apparitions de Lourdes et de Fatima ce qui invalide totalement toutes les accusations de maladies psychiatriques pour les voyants de la part du corps médical.

La reconnaissance d’une apparition divine est une procédure qui peut durer des siècles. La reconnaissance par l’Eglise catholique est infaillible, car elle est soumise à des conditions extrêmement rigoureuses d’événements surnaturels dépassant totalement la capacité et l’intelligence humaine. Le corps médical de Lourdes reconnaît officiellement 69 guérisons totalement inexplicables par la science humaine. Le miracle cosmique de Fatima le 13 octobre 1917 a été observé et photographié par plus de 70’000 personnes dont des athées revendiqués. Le Professeur en psychiatrie Henri F. Ellenberger reconnaît que 70’000 personnes ne peuvent pas avoir une hallucination identique au même moment.

Cet état de fait de perception particulier du monde spirituel invisible qui nous entoure est également valable pour les démons. Il y a tout simplement des personnes qui ont des facultés spirituelles très développées leur permettant de percevoir par l’audition ou par la vision des entités spirituelles positives (les anges) ou négatives (les démons).

Les anges et les démons agissent sur la nature humaine principalement par l’inspiration, mais il peut arriver qu’ils parlent plus ouvertement aux hommes, d’où les voix démoniaques qu’entendent les schizophrènes ou les voix angéliques qu’entendait Sainte Jeanne d’Arc, libératrice de la France.

Tant que les psychiatres ne l’accepteront pas, ils demeureront dans l’ignorance, l’incompréhension et l’incapacité à soigner efficacement leurs patients. Un médecin-psychiatre même professeur d’Université qui ignore tout des dogmes chrétiens va considérer les questions de foi religieuse de paranoïa ou même paradoxalement de schizophrénie. La prière peut effectivement paraître comme un acte de schizophrénie pour un médecin-psychiatre athée comme Sigmund Freud.

Pour les psychiatres, la possession est un état de dédoublement de personnalité associé à un délire de possession corporelle, de névroses, de dépressions psychotiques. L’anxiété d’une personne peut l’entrainer à avoir des hallucinations visuelles et auditives, des gestes agressifs parfois violents pouvant mener au suicide. Pour l’exorciste, ces pathologies découlent de la manifestation sensible du démon!

Les troubles psychiques peuvent relever du domaine de l’imagination ou du domaine réel. Dans tous les cas, les théologiens et les médecins essaient de résoudre une souffrance humaine. Le doute persiste dans la tête des personnes sans foi ou tiède à savoir s’il s’agit d’un trouble psychique ou d’une réelle entité démoniaque invisible ayant une influence sur la nature humaine.

Les psychiatres en général reconnaissent qu’ils sont dans l’impossibilité d’expliquer les origines et la source de certaines pathologies de santé mentale. Pour expliquer certain phénomène concret et visible, il est donc essentiel de remonter le temps, l’histoire humaine et la science en général pour comprendre l’origine du mal.

Le problème actuel des exorcistes repose sur le fait que chaque fois qu’ils présentent la vérité psychiatrique avec le prisme théologique, ils sont rejetés et qualifiés d’être dans un délire religieux. La moindre référence religieuse ou théologique est directement placée dans la validation d’une pathologie de délire religieux de la part des médecins-athées, alors qu’il s’agit de vérités théologiques largement admises. Les détracteurs scientifiques athées ne prennent même plus le temps de lire attentivement et de comprendre le sens et la raison de l’Enseignement du Christ. En langage courant, ils ne font que de jeter le bébé avec l’eau du bain.

Lorsque le Christ s’est rendu à Jérusalem il y a deux milles ans, il savait très bien qu’il allait être condamné à mort sur la croix. Etait-il suicidaire ?

La théologie nous apprend que le Christ a accepté la mort pour sauver l’humanité de la perdition éternelle. Le Christ a préféré la mort à l’enfer pour toute l’humanité en voie de damnation éternelle. Telle est la doctrine chrétienne diffusée depuis deux milles ans par la Sainte Eglise catholique. L’intention du Christ n’était pas de mourir ou de se suicider, mais de sauver les autres êtres humains inconscients de leur état de pécheur.

Lorsqu’une personne hait profondément une autre, cela ne provient pas d’elle-même comme l’amour d’ailleurs. Ces profonds sentiments que chaque être humain ressent sont inexplicables par la science humaine.  La théologie nous explique que la haine vient de Satan et l’amour vient de Dieu.

foi et raison 2

Il ne s’agit de bondieuserie, mais d’une réalité concrète et visible. Sans le Bon Dieu, nous n’aurions pas la vie, nous n’aurions pas l’intelligence et nous n’aurions pas d’enfants à aimer. Tout ce que nous avons, tout ce que nous voyons et tout ce que nous sommes vient de Dieu.

Le hasard et la liberté sans mesure sont les arguments des démons. Ces deux arguments peuvent être réduits en cendre par les arguments même de la raison, d’où les nombreuses références aux mathématiques sur ce Blog.

De nombreux prêtres insistent pour dire que les pathologies psychiatriques relèvent d’un « dérèglement » psychologique, une dépression bien souvent. D’autres prêtres demandent à voir pour croire à la réalité des exorcismes et de la possession. Faut-il mettre sa main dans le feu pour croire qu’il brûle ?

L’orgueil est ce que l’homme doit craindre le plus!

Lucifer, le démon de l’orgueil déchu!

L’humilité est la sécurité de l’exorciste! Aucune créature humaine n’est parfaitement humble. C’est pourquoi, il faut travailler constamment à l’acquisition de cette vertu en suivant la vie des saints et surtout en priant le Saint Rosaire de la Vierge Marie. Le Saint Rosaire et l’humilité sont l’antidote contre le diable et tous les maux du monde. Ça n’a jamais été aussi urgent!

Il faut aussi se prévaloir des Sacrements de l’Eglise catholique; lire l’Écriture Sainte et la vie des saints; lire des livres sacrés plutôt que de soumettre son âme à la tromperie scientifique purement humaine. Il faut être prudent à ne pas considérer tout ouvrage psychiatrique comme la vérité absolue.  Il faut passer du temps judicieusement dans de saintes poursuites. Il ne faut pas donner au diable une seule chance de travailler sur nous.

Travailler à son propre salut par la prière, le jeûne et la vraie conversion du cœur. S’il y a de l’orgueil en nous, il faut l’arracher. L’indignation, la colère, le pharisaïsme, ce sont toutes des manifestations d’orgueil. Laissons les saints nous guider sur le chemin de l’humilité, spécialement notre Mère la Vierge Marie des plus pures et humbles. Demandons lui et Elle nous guidera. Demandons à notre Mère de nous enseigner les voies de l’humilité.

 

Comment guérir de la paranoïa et de la schizophrénie sans médicaments?

schyzophrénie

Lorsque vous imaginez être empoisonné par la police ou que vous vous sentez filmé par des extra-terrestres, les médecins-psychiatres ont de bons arguments objectifs pour valider la maladie de la paranoïa ou de la schizophrénie. Cependant, ils n’ont aucun argument lorsqu’il s’agit des dogmes officiels de l’Eglise catholique.

La théologie et la psychiatrie ne s’opposent pas mais se complètent. Cependant, lorsque la psychiatrie tente de faire passer la théologie pour du délire mystique, elle finit elle-même par perdre la tête.

Le bon sens chrétien ne se réinvente pas, il faut simplement le rappeler de temps en temps.

Lorsqu’un psychiatre ne croit pas à l’Enfer, aux démons ou lorsqu’il place le Paradis comme un lieu imaginaire, il est évident que de rappeler l’Enfer devient un délire paranoïaque pour le psychiatre. Le paranoïaque craint des choses imaginaires qui n’existent pas. Avoir peur de l’imaginaire ou gérer des risques sont deux choses bien différentes. Percevoir un danger en réalité absent relève de la maladie mentale. Percevoir un danger possible relève du pragmatisme raisonnable.

La Sainte Ecriture, le Christ Lui-même et de nombreux témoignages chrétiens et non chrétiens confirment l’existence de l’Enfer après la mort pour les pécheurs endurcis et non repentants. Dès lors, nous sommes plus dans une angoisse paranoïaque, mais bien dans une gestion pragmatique des risques.

Lorsqu’on observe la situation mondiale, et en particulier la situation en Corée du Nord avec les Etats-Unis, nous ne sommes pas dans une angoisse paranoïaque de guerre mondiale nucléaire mais dans la réalité. Il faut clairement dissocier la peur imaginaire sans le moindre fondement au réel, avec une observation attentive d’une situation à risque.

Percevoir un danger dans la Foi catholique relève clairement de la paranoïa. Le Christ est le Bien Suprême, et c’est parce qu’Il Est le Bien Suprême qu’il a été condamné à mort par ses contemporains ignorants qu’ils étaient malades.

Rejeter le Christ ou le trahir produit une succession de maladies psychiatriques dont l’anosognosie, la paranoïa, la schizophrénie négative voire l’épilepsie. Je distingue la schizophrénie négative de la positive comme vous allez le comprendre un peu plus loin.

Le Christ parlait d’aveuglement spirituel à tous ses détracteurs. Aujourd’hui nous parlons d’anosognosie, mais c’est la même maladie spirituelle exprimée psychiatriquement.

Les véritables fous ignorent qu’ils sont fous. En terme psychiatrique, nous parlons d’anosognosie, c’est-à-dire que le malade ne semble pas avoir conscience de sa maladie.

Les malades d’anosognosie sont altérés dans leur perception sensorielle et dans le fonctionnement de la pensée. Ils voient le Mal dans le Bien et le Bien dans le Mal. Voir le Mal dans le Christ relève de la maladie d’anosognosie même pour un médecin-psychiatre. Ces malades, les psychiatres qui ignorent qu’ils sont malades, ne sont pas conscients du mal qu’ils font autour d’eux en particulier à leurs patients schizophrènes. Ils se livrent aux pires excès médicamenteux et thérapeutiques contre-nature avec des internements forcés qui vont parfois jusqu’à manipuler ces êtres fragilisés en les conduisant paradoxalement jusqu’au suicide. C’est pourquoi Jésus-Christ a dit sur la Croix « Père, pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». En effet, les bourreaux du Christ étaient l’élite intellectuelle du moment à tous les niveaux: religieux, politique et populaire.

Toute maladie psychiatrique se laisse expliquer théologiquement. Un psychiatre sans théologie ne comprendra jamais les origines des maladies mentales. Il procédera à un traitement chimique alors que la cause est spirituelle. La schizophrénie n’est rien d’autre qu’une possession démoniaque manifestée sensiblement par la présence d’un ou plusieurs esprits mauvais qui parlent ouvertement à leur victime.

Les voix que le schizophrène entend et les images qu’il voit ne sont pas imaginaires mais bien réelles. Ces voix et ces images sont produites par les entités démoniaques qui occupent l’esprit voir le corps de leur victime.

Lorsque Bernadette de Lourdes voyait la Sainte Vierge et que d’autres personnes à côté ne la voyait pas, on pourrait imaginer que Bernadette était schizophrène. Lorsque les petits bergers de Fatima voyaient la Sainte Vierge alors que d’autres milliers de personnes à côté ne la voyaient pas, on pourrait aussi imaginer que les petits bergers étaient schizophrènes.

L’Eglise catholique a officiellement reconnu les apparitions de Lourdes et de Fatima ce qui invalide totalement toutes les accusations de maladies psychiatriques pour les voyants.

Cet état de fait de perception particulier du monde spirituel invisible qui nous entoure est également valable pour les démons. Il y a tout simplement des personnes qui ont des facultés spirituelles très développées leur permettant de percevoir par l’audition ou la vision des entités spirituelles positives (les anges) ou négatives (les démons).

Les démons ne sont structurés et organisés que lorsqu’il s’agit de mettre en place des structures de péchés qui permettent de damner les êtres humains à large échelle. Ce sont toutes les idéologies humaines non chrétiennes : marxisme, léninisme, socialisme, athéisme, laïcisme, féminisme, etc. Cependant, les démons ne sont pas structurés ni organisés de façon cohérente à l’échelle individuelle. En conséquence, celui qui est prisonnier d’entités démoniaques dans son esprit s’en trouve très malheureux parce qu’il ne sait pas comment agir pour faire taire ces voix du monde invisible obscur.

La médecine psychiatrique place les schizophrènes en état de faiblesse en les considérant comme des malades, ce qui accroit sensiblement la problématique. Au contraire, un schizophrène est un être spirituellement très développé. Il a simplement des difficultés momentanées à comprendre et à gérer les entités spirituelles réelles qui lui font peur. Je pense sincèrement qu’il faudrait cesser de considérer les schizophrènes de malades mental et renommer leurs aptitudes spirituelles surnaturelles positivement. Ce sont tout simplement des être humains avec une très haute sensibilité spirituelle.

Lorsqu’une personne est exposée longtemps au péché par elle-même, son entourage ou par ses ancêtres, elle peut développer des troubles spirituels dont des hallucinations qui n’en sont pas et entendre des voix imaginaires bien réelles.

Pour comprendre le péché et ses conséquences sur l’esprit et le corps, il faut comparer cela à une tasse de café. Mettre du sucre et du lait dans son café est extrêmement simple. Cependant, si on désire extraire le lait et le sucre du café après l’y avoir mis, même un laboratoire chimique très performant sera incapable de le réaliser.

C’est ainsi que le péché fonctionne. C’est très simple de pécher, mais c’est extrêmement difficile d’extraire les liens démoniaques provoqués par le péché. Hommes et démons sont mêlés : on ne distingue plus la Voix du Christ de celle de l’Enfer. C’est pourquoi les schizophrènes entendent des voix contradictoires et même parfois des voix qui leur imposent des actes moralement condamnables.

Les liens démoniaques sont des blocages plus forts que la personne. L’impiété, les fausses religions, le new age, l’orgueil, l’adultère, la pornographie, la masturbation ou la fornication sont de puissantes sources de liens démoniaques. Selon la doctrine catholique, la fornication correspond à tout acte sexuel hors mariage ou avant mariage.

S’unir sexuellement avec une femme ou un homme marié relève non seulement de la fornication, mais également de l’adultère. Ces péchés sont considérés comme mortels, c’est-à-dire qu’ils rompent totalement la relation avec Dieu et ouvrent la porte aux entités démoniaques pouvant conduire à la schyzophrénie ou autres pathologies psychiatriques.

Lorsqu’on constate la schizophrénie chez un jeune enfant ou qu’elle apparaît subitement d’un jour à l’autre à un âge donné, cela provient d’une malédiction générationnelle.

La Sainte Ecriture nous dit qu’il peut y avoir des forces en activité dans notre vie qui trouvent leur origine dans les générations précédentes. « Ne retiens pas contre nous les fautes de nos ancêtres, hâte-toi, préviens nous par ta tendresse, nous sommes à bout de force » Psaume 79, 8

Les traits de caractère et comportements négatifs dans une lignée familiale continue de génération en génération jusqu’à ce que quelqu’un se rebelle et y mette fin. La désobéissance d’Adam et Eve non seulement les a affectés mais a affecté leurs enfants. Le premier meurtrier dans la Bible fut Caïn le fils d’Adam. Le deuxième meurtrier fut un des descendants de Caïn du nom de Lamek. Cela a continué dans la lignée de Caïn jusqu’à nos jours où nous trouvons des meurtriers à tous les niveaux, mêmes officiels. Tuer est et restera toujours un acte de haine. C’est la suppression de la vie d’une autre personne qui nous déplaît.

Nous pouvons par conséquent, être confrontés à des situations ou des schémas répétitifs de comportements ou de maladies qui ne peuvent pas s’expliquer uniquement d’après les événements ou les expériences personnels qui ont eu lieu dans notre vie. Il se peut que la cause profonde remonte à très loin dans le temps, voire même jusqu’à des milliers d’années.

« … Je garde ma grâce à des milliers, tolère faute, transgression et péché, mais ne laisse rien d’impuni et châtie les fautes des pères sur les enfants et le petits enfants jusqu’à la troisième et quatrième génération. » (Exode 34, 7).

« Le Seigneur est lent à la colère et riche en bonté, il tolère la faute et transgression mais il ne laisse rien d’impuni, lui qui châtie la faute des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération. » (Nombres 14, 18)

J’ai longuement expliqué dans tous mes articles sur ce Blog sur les probabilités et le symbolisme des Nombres dans la Bible qui n’ont rien à voir avec de la numérologie. La Première guerre mondiale a eu lieu en 14-18 en référence à ce passage biblique 14-18 du Livre des Nombres.

« Vos péchés retomberont sur vous », chap. 32 vers. 23 du Livre des Nombres (32 = 23 à l’envers). Le nombre 1814 : 1+8+14 = 18+1+4 = 23 et 18+14 = 32.

Les mots lépreux, dragon et blasphème sont employés 23 fois dans la Bible. On retrouve dans le Nouveau Testament 23 références à des esprits impurs et 6 à des esprits mauvais.

Une malédiction peut aussi provenir de l’extérieur. Il s’agit de forces spirituelles produites par des personnes qui nous haïssent fortement ou qui jettent des maléfices par la sorcellerie. Les échecs inexplicables en série proviennent généralement des maléfices et des messes noires avec des sacrifices humains.

Par conséquent, être schizophrène ne veut pas dire que ces personnes ont péché gravement et qu’elle sont déjà condamnées pour l’éternité. Leur état de santé et leur salut dépendent de leur bon vouloir au repentir et à la cessation des pratiques impies. Cette volonté de cesser de pécher et de se repentir restent toutefois extrêmement difficiles pour certaines personnes déjà passablement liées spirituellement au démon. Il leur faut de l’aide spirituelle extérieure pour les soutenir dans leur démarche de guérison spirituelle : un prêtre ou des personnes laïcs avec une grande foi.

Les malédictions générationnelles peuvent être brisées par le pouvoir de la prière et du Saint Nom de Jésus. Contre la schizophrénie et les malédictions générationnelles je recommande l’ouvrage suivant:

les-prieres-qui-terrassent-les-demons

Le péché débute par la tentation et la séduction. La foi en Jésus-Christ et la pratique religieuse catholique (prière, jeûne et Sainte Messe) permettent de reconnaître et de rejeter les tentations du démon. C’est pourquoi, il est essentiel d’éduquer les enfants très tôt dans la foi chrétienne catholique. Dès l’âge de 7 ans, un enfant devient responsable des péchés qu’il commet. Son discernement entre le bien et le mal doit donc s’établir avant cet âge.

Toute action contraire à la Volonté du Seigneur vient de Satan. La Volonté de Dieu est décrite dans l’Evangile. Les actions contraires à l’Evangile provoquent des liens plus ou moins graves avec Satan aliénant et attachant spirituellement au démon. Le lien démoniaque s’établit lorsqu’on se rend dépendant d’une situation de péché, d’une fausse croyance ou d’une pratique négative.

Ainsi, lorsque vous consultez des magnétiseurs, des voyants, des astrologues, des guérisseurs en tout genre, des faux prophètes, etc vous établissez des liens directs avec Satan pouvant aller jusqu’à la possession démoniaque.

La possession démoniaque est une véritable incorporation du démon dans un être humain lequel perd du même coup son autonomie personnelle et son libre-arbitre. Un démon n’est pas une représentation légendaire du mal, mais une entité électro-magnétique invisible à l’oeil nu, mais perceptible par les autres sens, par un électro-encéphalogramme ou par des rayons ultra-violets :

schyzophrène2

Sur cette image, on aperçoit clairement l’entité démoniaque électro-magnétique en rouge. Le Film INCARNATE (2016) de Brad Peyton ou L’EMPRISE (1982 titre original : The Entity) réalisé par Sidney J. Furie, donnent également des représentations objectives des entités démoniaques sur l’esprit d’un jeune garçon ou d’une jeune femme.

La possession démoniaque est une intrusion d’un esprit maudit dans le corps psychique et physique d’un être humain, un véritable viol. C’est ainsi que le ressente les schizophrènes dans la réalité et dans le film-réalité L’Emprise (1982).

Est possédée toute personne en qui habitent un ou plusieurs esprits impurs, quelle que soit la gravité de son état ; si la personne est consentante à cette mainmise, elle devient une esclave, et son maître peut la lier dans son intelligence, sa volonté, son attention, sa conscience, d’autant plus si elle a consacré sa vie au démon, en un faisant un pacte avec lui. Plus le pacte est fort, plus la délivrance est difficile.

Ainsi, appartenir à une secte satanique comme la franc-maçonnerie, le New Age ou les Illuminatis par exemples, c’est se donner volontairement à Satan avec un pacte. Il est pratiquement impossible pour les francs-maçons de se délivrer du démon sans avoir recours au puissant sacramental de l’exorcisme.

Le problème est que ce sacramental n’est autorisé que par l’évêque dans des cas particuliers avérés de manifestions diaboliques. Les évêques refusent d’accorder le sacramental alors qu’il suffit de faire un pacte avec Satan pour être possédé. C’est aussi une manifestation du démon au sein même de l’Eglise catholique de rendre les armes qui peuvent le vaincre difficiles d’accès. Nous savons aussi qu’il y a des évêques francs-maçons ce qui rend la situation totalement inextricable pour les francs-maçons pris à leur propre piège. On reconnaît un prêtre ou un évêque franc-maçon lorsqu’ils nient ouvertement l’existence du diable ou refusent de pratiquer l’exorcisme solennel sur un schizophrène ou un épileptique avéré.

Les voyants et les magnétiseurs en tout genre sont également des victimes de possession satanique ainsi que les persécuteurs de l’Eglise catholique en général comme les grands idéologues athées comme Karl Marx ou Adolf Hitler.

Il arrive aussi que des saints soient opprimés voire possédés par le démon comme par exemple Sainte Myriam de Bethleem, Sainte Gemma Galgani, Saint Pade Pio ou le Saint Curé d’art. Dans ce cas, il s’agit d’une schizophrénie positive, car les saints savent contrôler le démon qui parle et agit sensiblement à travers eux.  Il s’agit d’âmes saintes n’ayant aucun commerce avec Satan mais qui, par permission de Dieu, dans un but lié au salut des âmes, deviennent victimes d’une emprise de Satan ; mais celle-ci est limitée à des tourments et des obsessions.

La personne possédée prend les volontés du diable pour les siennes. Le diable étant une entité intelligente extrêmement rusée, il justifiera l’action mauvaise par la logique, la nécessité ou même en la faisant passer pour une bonne chose. Le mal est une négation de l’amour quelque soit les raisons qui sont invoquées. Le pardon est la fine pointe de l’amour. La condamnation est la fine pointe de la haine. L’amour vient de Dieu, la haine vient de Satan.

Une personne qui a subit des traumatismes sérieux ou se trouvent dans l’impossibilité de pardonner comme par exemple un viol, un assassinat d’un être proche ou d’un acte d’inceste ouvre progressivement la porte au démon pour atteindre parfois des situations thyraniques extrêmes comme Adolf Hitler.

Paradoxalement, Adolf Hitler était convaincu qu’il rendait un service à l’humanité en exterminant tous les juifs. Donald Trump est aussi totalement convaincu à l’heure actuelle en menaçant la Corée du Nord d’anéantissement total pour la sécurité du monde! Leurs raisonnements ne sont pas animés par l’Esprit-Saint, mais par la peur, l’incompréhension et une doctrine philosophique purement humaine.

Les fausses doctrines sont toutes celles qui nient la divinité de Jésus-Christ, Son Incarnation, Sa Mort et Sa Résurrection. C’est l’Antéchrist !

L’humanisme, le laïcisme, le féminisme, le socialisme ou le communisme sont les fausses doctrines que la Bible nous annonce à plusieurs reprises. Ce sont des doctrines purement humaines, et par conséquent, inspirées par le diable. Satan étend malicieusement sa puissance par ces doctrines. Elles visent uniquement à réduire, à nier ou à combattre le Christianisme produisant ensuite à l’échelle individuelle des cas de possession satanique et des manifestations sensibles du démon par les maladies psychiatriques en large croissance à travers le monde.

Rappelez-vous du passage où le Christ annonce sa Passion à l’Apôtre Pierre qui veut le détourner de son chemin de Croix. Ce dernier lui dit : A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas. Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi.

Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan ! Tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.

Nous savons aussi que Pierre a renié le Christ à trois reprises lors de sa Passion.

Ces passages de l’Evangile nous montrent trois choses : la première est que les volontés de l’homme sont invariablement infestées par le malin. La deuxième chose, c’est que les volontés de l’homme sont pleines de bonnes intentions. En effet, il est très noble de la part de Pierre d’éviter la souffrance au Seigneur. Et la troisième chose est la présomption de connaître le bien. Autrement dit, le démon est capable de faire le bien, ce qui le rend imperceptible. Cette situation conduit les hommes de science à la négation de l’existence du diable.

Les psychiatres sont comme l’Apôtre Pierre face à la Passion du Christ, ils sont convaincus qu’ils aident efficacement leurs patients par un traitement médicamenteux, alors qu’en fin de compte, ils ne font que d’aggraver la situation. Les démons ne se chassent pas avec des médicaments. On peut tout au plus minimiser leur impact physique, mais pas spirituel. Pour une véritable guérison, il faut coupler efficacement le médicament avec le traitement spirituel qui est la prière, le jeûne, la confession et la Sainte Messe en état de grâce, c’est-à-dire confessé auprès d’un prêtre catholique.

Dans ses visions, Sainte Catherine Emmerich, voyait la signification symbolique de toutes les maladies et leur intime liaison avec le péché ; et, pour aider l’expiation de celui-ci, elle demandait aussitôt d’être chargée de celles-là.

Le docteur Wesener de Dülmen, un des plus respectables et plus fidèles amis, a dressé un journal de toutes les maladies les plus opposées qui se succédaient en Sainte Catherine Emmerich sans interruption. Ces maladies arrivaient à un état désespéré, puis disparaissaient tout à coup, sans laisser de traces, pour faire place à d’autres symptômes non moins étranges. Ce journal est inséré en partie dans la vie très remarquable écrite en allemand par le R.P. Schmoeger, Redemptoriste (Vie d’Anne Catherine Emmerich, Editions Téqui).

La Volonté de Dieu est que le Christ souffre pour couvrir les péchés du monde et non de se soustraire à la souffrance. Sainte Catherine Emmerich a suivi ce chemin de Croix pour le salut des autres. Sainte Catherine Emmerich et le Christ étant totalement uni à Dieu le Père, ils distinguent immédiatement ce qui vient du malin et ce qui vient de Dieu.

L’esprit humain est corrompu par le péché originel. L’esprit humain est une contrefaçon de l’Esprit de Dieu. N’étant à l’évidence pas Dieu, l’homme se permet de reformuler la Parole de Dieu ou de la nier. Ainsi, il ne parvient plus à distinguer le Bien du Mal. L’homme se crée lui-même ses propres histoires et ses propres façons de voir le bien et le mal en allant même jusqu’à les inscrire dans des lois et des décrets.

Le bien et le mal sont universels et absolus comme la vie et la mort contrairement à la pensée philosophique des libres-penseurs relativistes contemporains.

L’humanisme athée est un plagia du Christianisme. Il reprend la notion d’amour du prochain, mais sans l’amour de Dieu. C’est une charité purement humaine, et par conséquent également inspirée par le diable. Une pensée humaine remplie de bonnes intentions, mais invariablement mauvaise car la charité ne peut pas venir du diable !

Les humanistes charitables comme Gandhi ou autre philosophes libres-penseurs comprennent bien que la charité est l’ultime vertu. On ne réinvente pas la roue ! Cependant, ils pensent que cette charité vient de leur propre nature, de leur propre volonté en s’attribuant à eux-mêmes le mérite de leur charité. Cela s’appelle de l’amour-propre qui est la caractéristique même du démon !

La charité chrétienne repose sur le fait que le chrétien de s’attribue jamais ses bonnes œuvres à lui-même, mais à Dieu. Le chrétien sait que la charité est un don de Dieu et ne vient jamais de lui-même ou de sa propre nature.

La charité ne consiste pas uniquement à faire quelques aumônes à des pauvres ou financer des programmes d’aides humanitaires, mais davantage à pardonner à nos ennemis et à nos persécuteurs. La véritable charité chrétienne repose sur l’aptitude à pardonner même l’impardonnable.

Seriez-vous capable de pardonner à l’assassin de votre conjoint ou de vos enfants ? Ceci est humainement impossible sans le secours surnaturel de Dieu. Seule une personne remplie du Saint Esprit peut pardonner l’impardonnable. Une personne dirigée par le démon juge et condamne. En jugeant et en condamnant, la personne ouvre la porte au démon et se lie avec lui.

C’est ainsi que nous pouvons discerner les vraies des fausses doctrines religieuses. Toutes les fausses doctrines et les fausses religions jugent et condamnent, alors que la vraie religion pardonne quelque soit la faute commise.

Il n’y a rien de pire que de juger et de condamner.

C’est ainsi que Satan, le démon, trompe toutes ses victimes. C’est ainsi que le démon trompe les psychiatres.

Les esprits impurs se mêlent à l’esprit par le péché d’orgueil comme le sucre et le lait dans le café. Ils se mêlent au corps physique, à l’intelligence, à la volonté, à la mémoire jusqu’à ce que la victime ne soit plus en mesure de séparer l’entité démoniaque de sa propre personne. Un psychiatre athée ne se remettra jamais en question. Il deviendra même très agressif si vous lui donnez cet article à lire. Il va le contester sur la base de soi-disant critères scientifiques qui ne sont rien d’autres que les critères du démon de l’orgueil, Lucifer, le monarque des enfers!

Le péché d’orgueil provoque des conséquences irréversibles sur l’âme et le corps qui ne peuvent être défaits que par des moyens surnaturels hors de toute connaissance humaine. Seul un miracle pourrait rétablir les structures du café, du lait et du sucre dans leur état originel après les avoir mélangés. La mémoire, l’intelligence et la volonté peuvent également être rétablis dans leur état originel par le biais de moyens surnaturels.

La possibilité de briser les liens démoniaques sur l’âme et le corps existe. La Confession sacramentelle est LE moyen pour détruire les liens de l’âme et du corps. La Confession auprès d’un prêtre catholique ordonné rétablit la mémoire, l’intelligence et la volonté dans l’Ordre de la création voulue par Dieu.

Mais voilà que ce moyen surnaturel est précisément combattu par les entités démoniaques et les psychiatres dominés par leur orgueil pour maintenir leurs patients dans le désordre et les conduire à la condamnation divine éternelle au jour rigoureux de la mort sans compter le nombre de suicidés que les psychiatres ont provoqué par leur traitement totalement incomplet.

La Foi en Jésus Christ et en sa parole sont les seuls moyens de se sortir d’un trou noir schizophrène négatif. Aucune autre force gravitationnelle ne peut venir à bout d’un champ de gravitation obscur.

L’Ennemi invisible c’est tout ce qui s’oppose au Christ en nous même. Les principaux effets induits sont : l’orgueil, la haine, l’avarice, la luxure, l’envie, la jalousie, la paresse, l’impureté, l’injustice, l’infidélité, etc. Ces ennemis invisibles de l’âme deviennent les accusateurs visibles de la conscience à l’heure de la mort. Les démons invisibles deviennent visibles. Ils entrainent inexorablement l’âme dans un trou noir définitif qu’est l’Enfer. C’est un abîme infini dont on sort plus. Lorsque vous mélangez votre café avec du lait, il n’est plus possible de revenir en arrière. Tôt ou tard, le désordre rencontre une limite. Cette limite c’est la mort ! Le désordre vient toujours de la désobéissance à Dieu et de Ses Ordonnances.

Les possibilités de guérison du schizophrène ne passent pas par l’absorption massive de médicaments chimiques, écrasant l’esprit et transformant le soi-disant malade en un véritable légume, afin d’anéantir ses perceptions. Il faut, au contraire, lui expliquer ce qui se passe réellement au niveau spirituel, et l’aider à gérer tout le désordre auquel il est confronté par la prière du Saint Rosaire, le jeûne, la confession sacramentelle et la Sainte Messe catholique. La prière du Saint Rosaire de la Vierge Marie récité au complet (4 Mystères) tous les jours et le jeûne permettent de s’opposer avec une grande autorité à tous les esprits rebelles invisibles qui perturbent leur victime en leur imposant le silence et le respect. Le Saint Rosaire permet même de commander à Lucifer, le chef des démons!

C’est la Mission et le Pouvoir de la Vierge Marie d’écraser la tête du vieux serpent. Il serait imprudent, voire même de la folie de ne pas prier Celle qui écrase la tête du démon.

La schizophrénie n’est rien d’autre que la manifestation sensible du démon dans l’esprit humain. Tant que les psychiatres ne l’accepteront pas, ils demeureront dans l’ignorance, l’incompréhension et l’incapacité à soigner efficacement tous leurs patients. Même les médecins-psychiatres peuvent être leurrés par les démons de la catégorie supérieure, notamment Lucifer, le démon de l’orgueil.

Lorsque vous donnez un médicament à une personne qui a la fièvre, c’est une bonne chose. Lorsque vous donnez ce même médicament à une personne qui n’a pas la fièvre, cela provoque un contre effet non désirable. Le schizophrène n’est pas affecté par une maladie physique nécessitant un médicament physique. Il doit être traité par l’Esprit compte tenu qu’il s’agit d’un trouble de l’esprit. Les médicaments peuvent être utilisés que dans des cas spécifiques graves, sous contrôle médical rigoureux et que peu de temps pour soulager la victime mais pas pour la guérir.

Il est totalement faux pour un schizophrène de prendre des cachets tous les jours pour stabiliser les émotions. Dès que la personne cesse de prendre ses cachets, la situation est pire qu’avant en raison de la situation de péché qui n’a pas été traitée correctement. Le péché est un comme cancer qui ronge le corps et l’esprit dans son ensemble. Il faut par conséquent stopper entièrement le péché pour guérir de la schizophrénie.

Un médecin-psychiatre même professeur d’Université qui ignore tout des dogmes chrétiens va considérer les questions de foi religieuse de paranoïa ou même de schizophrénie. C’est le comble de la maladie de la schisophrénie qui affecte tous les psychiatres incroyants. Chaque symptôme qu’ils constateront sensiblement sera justifié par des défauts physiques du cerveau, mais jamais justifié par la présence d’entités démoniaques réelles. C’est l’incroyance qui provoque cette pathologie.

La guerre entre la psychiatrie et la religion n’est pas nouvelle, mais une continuation à travers les âges. Parfois, les chrétiens mystiques ont été persécutés par la science médicale en les internant ou en les brulant. L’acte malveillant de brûler ou d’interner un schizophrène montre la pathologie démoniaque qui affecte ceux qui condamnent le schizophrène de malade mental, notamment les psychiatres.

Le Père James Manjackal est un prêtre catholique indien de la congrégation de Saint François de Sales. Ce dernier a été dans le comma pendant deux semaines après avoir été empoisonné en raison de sa prédication en pays musulmans.

Pendant son comma, le Père James s’est retrouvé au Ciel à dialoguer avec Dieu. Il a vu le Paradis, le purgatoire et l’enfer. Si vous êtes atteint de l’incapacité de pardonner, de maladie mentale, d’épilepsie, de schizophrénie, de pensée double, de bipolarité ou autres symptômes de malêtre, je vous recommande de participer à ses retraites de trois jours à travers l’Europe. Le Père James est un véritable exorciste catholique extrêmement efficace.

Dans son ouvrage « J’ai vu l’éternité », le Père James nous dit combien sont graves les péchés de reniement de Dieu, d’apostasie, d’avortement, d’adultère et de toutes les péchés d’impureté. Les relations sexuelles avant ou hors mariage sont sévèrement châtiées dans l’autre monde.

L’homme chrétien n’est pas un fanatique paranoïaque qui vit dans le passé, mais un pragmatique qui vit dans le futur. L’homme chrétien a toujours en mémoire les Fins Dernières qui sont totalement conditionnées par l’action présente. Le Jugement de Dieu au jour de la mort s’étalonne au niveau de la charité exercée sur terre envers Lui et son prochain.

L’apostasie et le péché sont les deux causes principales de la décadence et de la ruine de la charité en l’homme contemporain. L’effet principal de ces deux causes produit l’iniquité : « Quiconque commet le péché commet aussi l’iniquité ; car le péché, c’est l’iniquité ». 1 Jn 3, 4

L’amour se refroidit par l’habitude du péché véniel, et meurt tout à fait avec le péché mortel.

« Qui commet le péché est du diable parce que depuis l’origine le diable est pécheur. Voici pourquoi a paru le Fils de Dieu : pour détruire les œuvres du diable. » 1 Jn 3, 8

Comment reconnaît-on les enfants du diable des enfants de Dieu ? Saint Jean, Saint Paul et Saint Mathieu nous donnent des réponses très claires et très précises.

« A ceci se révèlent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, ni celui qui n’aime pas son frère. » 1 Jn 3, 10.

« Quiconque hait son frère est un meurtrier. Et, vous le savez, aucun meurtrier n’a la vie éternelle demeurant en lui ». 1 Jn 3, 15.

« Celui qui lui dit à son frère, fou, mérite d’être puni par le feu de la géhenne. » Mt 5, 22

Les psychiatres devraient relire cette dernière Parole du Christ avant de formuler leur prochain diagnostic sur un schizophrène.

L’homme de foi chrétien observe la schizophrénie  avec le prisme spirituel, alors que les psychiatres l’observent avec le prisme purement humain. Ce qui rend la situation totalement incompréhensible pour les psychiatres et pour tous les détracteurs du Christ qui considèrent la schizophrénie comme du délire ou de la paranoïa alors qu’elles découlent de l’Esprit du Mal qui peut être domestiqué et contrôlé avec la toute puissance de la Prière du Saint Rosaire de la Vierge Marie. Il suffit d’essayer pour constater les résultats. Cela fonctionne même lorsqu’une tierce personne de foi en bonne santé prie pour le schizophrène.

La jalousie ou Le refus de pardonner peuvent conduire à des troubles psychiques et physiques sérieux, comme peur, angoisse et schyzophrénie pouvant conduire à des comportements autodestructeurs voire suicidaires. Ainsi, une personne jalouse ou qui ne pardonne pas envoie des forces spirituelles négatives comme un boomerang. Tout revient à l’expéditeur sous forme de Malédiction divine.

L’ignorance du péché est moins grave que la pleine connaissance et conscience de pécher. Ainsi, plus la connaissance de la Loi divine est importante, plus sa transgression est sévèrement châtiée voire même sur plusieurs générations. L’apostasie chrétienne est donc un péché particulièrement grave, beaucoup plus grave qu’une personne n’ayant jamais reçu le Christ de toute sa vie.

Jésus, Roi de la Révélation et Marie, Vierge de l’Eucharistie de Manduria en Italie du Sud

 

Lilith, première femme d’Adam, mythe ou réalité?

lilith-seductrice

Lilith est le nom du démon féminin bien connu des juifs depuis l’antiquité et connu des chrétiens comme l’Eve maudite. De nombreux ouvrages théologiques et ésotériques lui sont consacrés notamment en astrologie.

Certains exégètes la considère comme une légende, mais si l’on analyse les choses de plus près on constate aisément qu’il ne s’agit pas d’un mythe, mais d’une réelle entité démoniaque impitoyable aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

Les comportements assassins de certaines mères sur leurs propres enfants dans le cadre de divorces ou de l’avortement par exemples s’expliquent par la Science biblique depuis la Genèse et non pas par la science psychiatrique, c’est-à-dire purement humaine.

La psychiatrie peut aider à comprendre certaines pathologies de santé mentale, mais elle ne pourra jamais expliquer l’origine de la pathologie. Seule la Science biblique permet de comprendre certaines pathologies de santé mentale contemporaines.

Lorsqu’une femme utilise ses propres enfants comme un moyen de vengeance contre son ex-mari dans le cadre d’un divorce, il s’agit de la manifestation de Lilith, la fausse mère. Les psychiatres qualifient ce trouble de la santé mentale chez les femmes qui divorcent comme le syndrome de Médée (RMS2010:06:05art05)

Que cela soit l’originale Médée ou les femmes contemporaines qui tuent leurs propres enfants par le divorce ou l’avortement, elles agissent exactement avec le même état d’esprit, celui de la démone Lilith. Le divorce est destructif pour les enfants. L’avortement est un assassinat n’en déplaise aux féministes ou aux idéalistes laïques possédés par la démone Lilith. Seul un démon est capable de justifier le mal avec des arguments de raison. La liberté est l’argument des démons!

Les exégètes et théologiens se sont largement penchés sur les deux versets de la Genèse concernant la création de l’homme et de la femme.

En Genèse 1, 27, il est écrit que Dieu créa l’homme et la femme en même temps. Alors qu’en Genèse 2, 22, il est écrit que Dieu créa Eve de la côte d’Adam.

Ces deux versets ont conduits des théologiens et d’autres sages sur la question à considérer qu’il y avait une première femme avant Eve du nom de Lilith. Son nom figure une seule fois dans les Ecritures au verset 34, 14 Isaïe (le spectre de la nuit). L’étymologie du nom de Lilith rapporte à la nuit. La mythologie mésopotamienne ainsi que l’archéologie sérieuse viennent confirmer cette hypothèse théologique.

Première femme plausible d’Adam, avant Eve, Lilith n’est pas issue de lui, mais son égale et à ce titre, insoumise.

Depuis quelques décennies, elle est devenue une figure de proue du féminisme et des homosexuelles. C’est en Assyrie qu’on trouve la première trace du mythe de Lilith, cette mère obscure.

Sous de multiples apparences, à la fois séductrice et envoûtante, vampire ou succube, mais toujours effrayante, on la montre comme une superbe femme nue, parée d’une longue chevelure ondoyante.

Les deux premiers partenaires humains furent Adam et Lilith, ils avaient été créés de manière à répondre à un désir manifeste du Créateur : il y aurait égalité de droits entre l’homme et la femme.

La tradition talmudique affirme même qu’ils avaient été créés unis par le dos. Entre Adam et Lilith, un conflit naquit bientôt sur la manière dont ils feraient l’amour – quelles seraient les positions respectives de l’un et de l’autre ? Ce qui reflète les prétentions à la suprématie sociale.

Lilith contesta les revendications de son mari à être le chef de famille, faisant ressortir l’équivalence de ses droits au sein du couple, vu les conditions de leur création. Adam refusa d’en démordre, s’affirmant le seul maître. La situation ne fit que s’aggraver. Lorsque Lilith se fut rendue à l’évidence que l’entêtement d’Adam était sans espoir, elle se résolut à l’ultime démarche possible : elle invoqua le nom de l’Ineffable.

Elle reçut alors miraculeusement des ailes et s’enfuit par les airs hors du Jardin d’Eden. Le cœur brisé, Adam implora le Tout-Puissant : « Maître du monde, la femme que Tu m’as donnée s’est envolée ! » Le Créateur, ému de la détresse d’Adam, envoya trois anges, Snwy (Michael), Snsnwy (Gabriel) et Snglf (Uriel),  à la recherche de Lilith afin de la persuader de retourner à son foyer auprès de son mari. Lilith ne voulut rien entendre, même après que les anges lui eurent rapporté la sentence du Seigneur : elle mettrait au monde de nombreux enfants et cent de ses fils devraient mourir chaque jour.

Désespérée par l’effroyable cruauté du châtiment, elle veut se jeter dans la Mer Rouge. Mus par le remords, les trois anges lui accordent alors qu’elle aurait tout pouvoir sur les enfants nouveau-nés, pendant huit jours après leur naissance pour les garçons, pendant vingt jours pour les filles.

En outre, elle jouirait d’un pouvoir illimité sur les enfants nés en dehors du mariage. Toutefois, elle perdrait ces pouvoirs chaque fois qu’elle verrait l’image de ces anges.

Lilith la réprouvée n’a rien perdu de sa séduction. Samaël, maître des anges déchus, la trouve pleurant sur ses erreurs et sa solitude et tombe raide amoureux d’elle. Samaël et Lilith croient tous les deux à l’égalité des sexes et de leurs origines, ils s’installent ensemble dans la vallée de Jehannum, la Géhenne. Lilith devient ainsi la Reine des Forces du Mal, l’éternel féminin dans son aspect sombre, magique et sensuel.

« Et plus tard les soldats, contant après l’arrêt comment ils avaient pris Jésus de Nazareth, 
Dirent qu’ils avaient vu, sur la montagne sombre, 
la Fille de Satan, la grande femme d’ombre, cette Lilith qu’on nomme Isis au bord du Nil. » Lilith et les poètes, Victor Hugo

« Alors il aima Lilith, première femme d’Adam, qui ne fut pas crée de l’homme. Elle fut faite de terre rouge, comme Eve, mais de matière inhumaine. Elle avait été semblable au serpent, et ce fut elle qui tenta le serpent pour tenter les autres… » Marcel Schwab

Les théologiens voient Lilith dans la fausse mère du jugement du Roi Salomon.

salomonsage

Le Roi Salomon a tranché avec un glaive lorsque deux femmes se sont présentées à lui en revendiquant chacune être la mère naturelle d’un bébé (1 Rois 3, 16-28). Le Roi ne sachant pas qui était la vraie mère a demandé qu’on lui apporte un glaive pour couper le bébé en deux et donner une partie à chacune d’elle.

Dans le récit biblique, la fausse mère à louer le Roi pour sa sagesse et aurait laisser le Roi tuer l’enfant. La vraie mère à sursauter et préférer laisser l’enfant en vie en se dénonçant faussement être la fausse mère. Le Roi y reconnut le Sacrifice d’une vraie mère et lui a remis l’enfant en vie !

La fausse mère du Roi Salomon a agit avec l’esprit de Lilith qui a fait le choix originel conscient de ne pas se soumettre à Adam et à Dieu, le Créateur malgré les conséquences gravissimes.

Lilith a fait le choix délibéré de perdre ses enfants plutôt que de revenir auprès d’Adam. On retrouve ce comportement chez toutes les femmes qui veulent divorcer à tort ou à raison. Rien ne justifie le divorce, absolument rien, même pas l’adultère. Le divorce est l’expression extrême du manque de pardon comme la guerre entre deux pays. Une personne qui pardonne l’adultère est remplie de Dieu et de Son Esprit-Saint !

Il est aussi possible de pardonner, mais de ne plus pouvoir vivre avec la personne qui a trahit l’amour. Ceci est chrétiennement autorisé, mais produit un effet pervers de placer le conjoint en situation d’adultère permanente. Aussi, le risque de se remarier pour la personne trompée n’est pas insignifiant. En se remariant, elle devient elle-même adultère. Il est donc préférable de pardonner et de rester ensemble en essayant de rétablir une véritable confiance.

Lilith est l’esprit maudit de Dieu qui règne de nos jours dans toutes les femmes qui veulent être l’égale de l’homme, c’est-à-dire toutes les insoumises. On retrouve l’esprit de Lilith parmi toutes les femmes divorcées, les femmes de pouvoir, les femmes qui avortent, les prostituées, les féministes ou les femmes lesbiennes. Toutes ces femmes revendiquent la liberté et la tolérance à leur comportement destructeur, c’est le terreau de Satan précédemment évoqué.

Lilith est la première démone très réelle. On l’appelle aussi la Lune Noire. Elle fut créée le 4ème jour, le même jour que la Lune. C’est pourquoi, les occultistes et les satanistes sont particulièrement actifs pendant les pleines lunes. En fin de compte, la pleine lune n’a que très peu d’effet réels; c’est plutôt le fait que tous les satanistes agissent en même temps avec des messes noires à ce moment de pleine lune qui produit des effets spirituels à large échelle dont le sommeil perturbé par exemple pour beaucoup de personnes.

Lilith développe systématiquement le côté sombre d’une personnalité, un côté sombre qui existe chez toute personne homme ou femme, même si chacune le manifeste avec ses propres nuances. C’est le côté d’une personnalité qui se laisse séduire par le démon féminin qui la conduira inévitablement à sa chute si elle l’alimente et s’y complaît.

Lilith n’apporte qu’un bonheur éphémère et illusoire : son impact s’exerce sur la psychologie, sur les passions et désirs profonds. Ce sont les tentations qui rôdent à un niveau profond de notre conscience, ainsi que notre attirance pour des actions moralement et éthiquement impies comme l’adultère, la masturbation, la pornographie, l’homosexualité ou la fornication, qui mènent éventuellement à l’autodestruction et à la mort de l’âme au jour rigoureux du passage du temps à l’éternité. Toute relation sexuelle hors mariage légitime est a placé dans la catégorie de la fornication, un péché de luxure.

Lilith génère les tourbillons passionnels dans l’âme qui suscitent des émotions et des désirs forts, brouillant la conscience et l’empêchant de contrôler ou réguler son influence.

Lilith  démontre également quel type de personnes, dans celles que chacun croisera sur son chemin, vont jouer dans la vie des rôles de provocateurs et d’ennemis, rôles appelés à aider à évoluer, c’est pourquoi il vaut mieux ne pas tenir rigueur aux êtres qui doivent les jouer. Ils leur sont imposés malgré eux et il vaut mieux se concentrer sur les manifestations négatives de Lilith dans sa propre psyché ainsi que sur ses effets sur son propre comportement, suivant la position de Lilith dans sa vie.

Si ces manifestations négatives sont bien comprises et qu’un travail personnel est entrepris, alors plus aucune provocation n’effraie. Lilith est également associée au pire péché de l’homme, le suicide, qui est sans doute le résultat final de toute passion poursuivie jusqu’au bout.  Mais le choix appartient toujours à l’individu, et Lilith est impuissante devant la volonté de l’homme qui la voit et décide de s’opposer à elle.

La personne dominée par Lilith se sent pionnière dans tout ce qu’elle entreprend et affirme sa personnalité au détriment de celle des autres. Elle montre de l’agressivité quand des gens définis par elle comme passifs ne souhaitent pas suivre ses impulsions « généreuses et désintéressées », alors même qu’elle s’efforce de ne laisser personne passer devant elle, mettant avant tout ses propres priorités de l’avant. Il arrive que la personne possédée n’hésite pas à marcher sur la tête des autres et qu’elle écrase ceux qui la dérangent se trouvent sur son chemin. Son caractère est imprévisible et elle croit que tout lui est permis. Elle peut avoir une activité excessive, une forte sensualité, montrer de la cruauté et faire preuve d’une tendance à être démonstrative jusqu’à l’exagération.

Dans le niveau le plus bas, la personne dominée par Lilith entretient un culte de la force brutale, de l’arrogance et de la grossièreté, et ressent une connexion avec les affaires criminelles. C’est une attitude de tueur, de guerrier et de boucher, esclave des instincts destructeurs en utilisant les gens à ses propres fins. Des caractéristiques fréquentes chez ce type de personne sont aussi le déchaînement, l’égocentrisme, le sadisme, la soif de sang et les pulsions sexuelles incontrôlées.

Au niveau intermédiaire, la personne dominée par Lilith peut être poursuivie par l’affolement, les idées fixes ou la peur d’être tuée. Elle est terrorisée par les événements qui l’entourent. Et il en est de même pour l’hyperactivité, l’impétuosité et la tendance à imposer des pressions sur l’entourage. Dans son fort intérieur, la personne est courageuse et incassable. C’est parce que, bien qu’elle soit forcée de faire face aux manifestations ouvertes et violentes du mal, de l’impolitesse et de la grossièreté, elle les reconnaît immédiatement et les combat délibérément.

Etant une entité démoniaque maligne et séductrice, Lilith influence par la logique et l’intelligence sans la moindre résistance les niveaux supérieurs humains, hommes ou femmes qui sont viciés par le péché d’orgueil.

Le péché d’orgueil se retrouve principalement chez tous les hommes et les femmes qui nient ouvertement le vrai Dieu vivant Un et Trine et Sa Loi en proposant une alternative frauduleuse idolâtrique à cette Loi : rationalisme, égalitarisme, féminisme, évolutionnisme, relativisme, libéralisme, légalisme, marxisme, laïcisme, socialisme bref tout sauf le Christianisme : LA VERITE !

Une profonde aversion haineuse pour Jésus-Christ, la Vierge Marie, le culte religieux catholique avec la Messe et la prière sont les Signes visibles et concrets de la présence maléfique de Lilith dans une personne féminine ou masculine.

Lilith tue ses propres enfants par le divorce, l’avortement ou réellement en utilisant même la logique supérieure pour parvenir à ses fins: la liberté! Ce qui prouve l’intelligence suprême de cette entité démoniaque parvenant même à tromper les intellectuels de haut niveau.

Lilith est une créature maléfique de la nuit, une prédatrice. Reine suprême des démones et la mère des démons, elle règne sur tous les esprits succubes. Ces esprits maudits femelles attaquent les hommes dans leur sommeil pour établir des relations sexuelles contre-nature et produire des enfants fantômes. Les succubes attaquent particulièrement les hommes religieux et pieux pour les pervertir par le péché de chair. Lilith ôte la vie des hommes qu’elle séduit.

Chaque masturbation masculine engendre un enfant à Lilith par l’Esprit du Mal, Satan. L’Esprit-Saint a engendré le Fils de l’homme Jésus-Christ. L’Esprit du Mal peut également engendré des démons hybrides par des actes sexuels non conformes à la Volonté du Créateur. C’est pourquoi l’Eglise catholique interdit la masturbation et la pornographie. La semence mâle répandue indignement à terre ou dans la pratique homosexuelle produit des entités démoniaques dans le monde invisible. Le film la Légende de Beowulf reprend exactement ce thème sur l’infidélité avec des entités démoniaques de l’autre monde.

Lorsque Lilith jette son dévolu sur un homme, elle se lie à lui pour toujours. Elle le tourmente les nuits de nouvelle lune, ne lui laissant aucune chance de lui échapper. L’homme qui se regarde souvent lui-même dans la glace réveille l’esprit mentionné, lequel lui amène Lilith, la mère des démons.

Lilith aime les orgueilleux, exige d’eux du commerce charnel avec elle durant le sommeil où elle les tuent spirituellement de leur vivant et éternellement en Enfer à leur mort. Lilith est extrêmement belle, mais sa langue est tranchante comme une épée. Le malheureux ne peut qu’en tomber amoureux. C’est une amante fantomatique. Elle ne s’en prend pas uniquement aux hommes, mais aussi aux femmes en couche et aux enfants.

Une femme dominée par Lilith a le regard froid et séductrice. Observez les yeux d’une femme et vous saurez immédiatement à qui vous avez à faire ! Les hommes dominés par Lilith se tatouent généralement leur amante ou son symbole avec des images de femmes-anges, de dragon ou des têtes de mort. Ces hommes sont fortement attirés par la pornographie, la masturbation, les prostituées et les vamps.

On ne peut chasser Lilith que par l’exorcisme, en cherchant la protection de la vraie Mère, la Vierge Marie. La prière du Saint Rosaire est l’arme fatale pour tous les démons. Tout démon peut être chassé par la puissance du Nom de Jésus.

Le serpent et le hibou sont les deux symboles qui marquent sensiblement la présence de Lilith. Ceux qui sont dominés par Lilith affectionnent particulièrement la chouette et le hibou. Ils ont des statues ou des peintures de hiboux chez eux, ils portent souvent des pullovers, des T-Shirt, des boucles d’oreilles, des tatouages, des colliers avec un hibou ou une chouette. C’est ainsi que je reconnais en un instant si un lieu est infesté ou si une personne est possédée. La présence d’un tatouage avec une chouette, un serpent, une tête de démon ou de mort signifie toujours un cas de possession satanique sévère.

Le tatouage est une forme de marque inaltérable, qui joue un rôle d’intégration dans un groupe ou dans un clan. Les tatouages sont devenus une grande mode évoquant l’allégeance, la superstition, la rébellion, la révolte, la haine ou la vengeance renforçant les tendances dans ce domaine, au point que le sujet finit par s’identifier à elles. Il faut savoir que les tatouages enchaînent consciemment ou inconsciemment aux puissances des ténèbres ! On ne grave pas impunément sur le corps le nombre de la Bête, des figures de démons, des signes occultes, cabalistiques ou ésotériques, des dragons, des têtes de mort, des serpents, des chaînes, des liens. Si parfois, ils ont une apparence positive ou chrétienne (par exemple une croix ou une rose), ils demeurent sous le coup de l’interdit de Lévitique 19, 28.

«Vous ne ferez point d’incision dans votre chair pour un mort, et vous n’imprimerez point de figures sur vous. Je suis l’Éternel. »

Le tatouage est une marque d’esclavage, de consécration ou d’allégeance marquant l’esprit sans le savoir. Aussi, le sujet croit parfois qu’après un ou deux petits tatouages, il pourra s’arrêter quand il le voudra, et en rester là. En fait, une voix en lui ne cesse de le pousser à continuer. Il devient totalement dépendant des puissances du mal qui ont pris pouvoir sur lui.

Si dans le cœur, le sujet est disposé à changer de vie et d’état d’esprit, Dieu le conduira à une vie meilleure. Même avec les marques qu’il continue à porter, Dieu transformera la manière de réagir et guérira les blessures intérieures des conséquences du péché que ce soit la paranoïa, la folie, les cauchemars ou le sentiment d’être mal dans sa peau. Dieu délivre de la culpabilité et de la honte de porter sur le corps des choses malsaines, le corps étant le Temple du Saint-Esprit. Le tatouage est un engrenage qui, très vite, happe le sujet tout entier. Le nom, le nombre ou la marque de la Bête est un signe d’allégeance irréversible une fois qu’il a été volontairement accepté ou même demandé par l’homme ou la femme qui le porte.

Lilith n’est pas une mais plusieurs. C’est un esprit démon femelle unique se multipliant dans toutes les femmes insoumises à Dieu. Ce sont les dominatrices, les impératrices, les séductrices, les furies, les voleuses, les prédatrices conduisant en Enfer tous les hommes qui tombent dans leurs griffes.

Lilith est un esprit diabolique féminin. Au-delà de l’étiquette qu’on lui colle de succube et de misogyne, Lilith est, au fond, une femme libre et indépendante. Elle refuse de se soumettre aux préceptes divins et humains, ne craignant jamais les conséquences de ses terribles actions.

Elle ose remettre en cause l’autorité masculine et divine (cf. féminisme), sortant, par la force de ses propres convictions, du « droit chemin ». Elle représente un danger de taille car, outre ce personnage succube, Lilith est le symbole de la tentation impure. Privée de son rôle de mère, elle met au jour les pulsions profondes, l’immoralité. Aujourd’hui, Lilith est devenue une véritable icône du mouvement féministe.

Du 6ème jour de la Création à aujourd’hui, la question de la place de la femme est toujours aussi épineuse.

Lilith est une démone à prendre très au sérieux. C’est l’incarnation même du mal dans sa version féminine présente partout où il y a adultère, homosexualité, masturbation, pornographie, divorce et fornication. On ne peut combattre les entités démoniaques qu’en prenant les valeurs opposées, c’est-à-dire en pratiquant la vertu de la chasteté et de la fidélité dans le mariage. Pour devenir chaste, il faut prier et jeûner. L’impureté conduit en Enfer n’en déplaise aux libertins.

La prière du Saint Rosaire de la Vierge Marie est l’Arme la plus efficace pour chasser les démons. En cas de possession satanique sévère en raison de l’adultère, de l’homosexualité, de l’addiction à la pornographie ou à la masturbation, on peut ajouter d’autres prières qui terrorisent les démons comme par exemple ces quatre ouvrages:

L’Enfer se trouve saturé de créatures qui ont omis la Vérité et qui ont choisi de fausses idéologies, se livrant à Satan et à tout ce que représente le mal. La jeunesse, principalement, s’est fanatisée avec le mal et ses différents modernismes diaboliques, choisissant les bas instincts avec lesquels le mal frappe l’homme, réveillant les bas instincts pour se rebeller contre Jésus-Christ.

christ roi rio

Les anges déchus: qui sont-ils? que veulent-ils? Où vivent-ils?

saint-michel

« Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. » Apocylpse 12, 7-9

« Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. » Apocalypse 12, 4.

La Tradition nous dit que les étoiles sont les anges et que Lucifer, l’ange-déchu a réussi à entraîner un tiers des anges dans sa rébellion contre Dieu.  Les anges déchus ont été jeté sur la terre en compagnie des hommes ! Depuis cette « Guerre des Etoiles », des créatures divines, les anges déchus, vivent parmi les hommes.

Les anges déchus sont des entités spirituelles disposant d’un corps invisible aux yeux des hommes. Ils peuvent influencer ainsi les hommes sans se faire remarquer. Ces esprits peuvent dans certains cas entrer dans le corps des hommes ouverts à leurs suggestions. Dès lors, ces hommes deviennent en quelque sorte des démons incarnés. Leur volonté, leur intelligence et leur mémoire est sous le contrôle des démons, des anges déchus.

Comment reconnaît-on si une personne est possédée ? L’arrogance et l’orgueil sont les deux signes distinctifs de la présence de démons dans une personne quelle que soit son origine, sa culture, sa religion ou sa profession. Les démons ne connaissent aucune frontière.

La déchéance des anges a été provoquée par l’orgueil de Lucifer. Il faut voir l’orgueil et l’égocentrisme de Lucifer, raisons de sa chute, comme une logique intellectuelle dépourvue de cœur divin, une attitude de suffisance qui affirme : « Je n’ai pas besoin de Dieu parce que je peux faire encore mieux. »

L’orgueil est une corruption de l’esprit et du cœur. Le péché d’orgueil n’a pas besoin d’un corps physique pour se manifester. On voit souvent le péché de luxure accompagner le péché d’orgueil.

Le péché de luxure ne requiert également pas nécessairement un corps physique pour souiller l’âme et la vie des hommes. Ce péché peut-être porté mentalement et spirituellement par les cœurs impurs : « Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l’adultère avec elle ». Mathieu 5, 28

La culture que ces anges déchus ont créée aujourd’hui est fondée sur le matérialisme et l’orgueil visuel, faisant une fixation sur le corps menant à une obsession de la mode. Ils ont fabriqué une civilisation ancrée dans l’orgueil et la luxure, qui devenue un étalage d’égo déchus prêts à tout attirer l’attention et la gloire par le culte du succès.

L’état de péché est une condition de l’âme qui peut aboutir au mépris du Tout-Puissant sur tous les plans de la vie et conduire finalement en Enfer au jour rigoureux de la mort.

Le dénominateur commun de tous les damnés est le suivant: aucun ne croyait que l’enfer existe!

Le 12 juillet 2012 se déclenche une avalanche en plein été sur un passage couramment emprunté sur les pentes du Mont Maudit dans le massif du Mont Blanc : 26 personnes emportées dont des guides chevronnés de tous les pays, 9 victimes et 12 blessés ! C’est l’avalanche la plus meurtrière de ces dernières années.

Pourquoi cet exemple ?

L’avalanche du Mont Maudit nous prouve que même les experts peuvent se tromper ! En haute montagne, cela ne pardonne pas, alors que dans un bureau chauffé vous pouvez vous tromper pendant de nombreuses années sans même le remarquer comme vous allez le constater vous-même.

Lorsque les faits et les preuves manquent à l’évaluation objective d’une situation cela provoque de l’incertitude, et l’incertitude provoque l’effet mouton.

Nos comportements collectifs sont dictés par des outils statistiques et le conformisme. Ces statistiques sont comme un voile ne permettant plus de distinguer clairement la réalité. Comme dans tous les domaines où les statistiques conditionnent le comportement humain dans son ensemble, la finalité du résultat finit par conditionner le résultat lui-même. La statistique s’auto influence !

C’est le syndrome du mouton : on analyse les données agrégées (on observe le troupeau), on en tire des conclusions parfois hâtives (le troupeau fait toujours ce qui est juste) et on édicte des comportements (je suis le troupeau).

Le syndrome du mouton peut aussi bien être présent chez les personnes de science ou d’expérience que chez les personnes avec un haut degré d’incertitude ou un manque de connaissance. Un expert peut tout à fait être victime du syndrome du mouton lorsque son incertitude est élevée. Des comportements prédéfinis ainsi que les autres personnes sur le terrain réduisent artificiellement cette incertitude. Cela rassure de voire d’autres personnes ou lorsque les faux comportements sont validés par la communauté des experts !

Le collectif humain prend cette information comme de l’argent comptant sans plus trop se poser de questions. Il est évident lorsque vous travaillez dans une pièce chauffée toute la semaine et que vous souhaitez ensuite vous aérer l’esprit pendant votre week-end en montagne, vous souhaitez disposer d’une source d’information qui vous avertisse des dangers potentiels en matière d’avalanches. Nos habitudes modernes, notre attachement à l’exclusif système rationaliste et l’observation objective, nous ont conduit à une vision étriquée, dualiste et probabiliste de tout ce qui nous entoure. C’est possible ou c’est impossible.

En se plaçant ensuite le week-end dans un monde que l’on ne connaît plus, soit celui de la haute montagne sauvage et implacable, on ne prend même plus conscience que la nature ne fonctionne pas comme nous l’avions pensé ou définis dans notre monde fait de technologies binaires. Cela rassure énormément de manière artificielle de disposer d’un bulletin avalanche. Si cette prévision provient d’un institut reconnu et étatique, cela amplifie encore le phénomène et le rend encore plus fiable. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que la prévision du bulletin avalanche n’est qu’une prévision, et non une prophétie !

L’incertitude conduit à l’effet mouton. Il suffit que le premier expert fasse l’erreur de continuer sur la pente dangereuse pour que tous les autres experts le suivent aveuglément !

Conclusion : avalanche avec 9 morts et 12 blessés le 12 juillet 2012 sur le Mont Maudit !

« …si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. » Mathieu 15, 14

Les démons sont des entités spirituelles dominatrices. Ils recherchent donc des personnes qui exercent les fonctions clés au pouvoir ainsi que tous ceux qui sont à la poursuite du succès. Le pouvoir, l’expertise et le succès sont des vanités purement terrestres et par conséquent démoniaque.

Les anges déchus sont parmi nous aux positions de pouvoir dans l’Eglise et l’Etat et ils sont les premiers acteurs en matière de guerre et de finance, siégeant dans les banques et les conseils politiques qui déterminent le sort de l’humanité par les manipulations génétiques, le contrôle des populations, de l’énergie, des marchandises, de l’éducation et des médias, et par une idéologie du « diviser pour mieux régner » active sur tous les fronts.

Les anges déchus sont motivés par une pensée d’ordre stratégique et non pas doctrinal. Il n’y a chez eux de cohésion que celle de la guerre qu’ils mènent contre le Verbe Incarné: Jésus-Christ. Ils possèdent certes une incontestable logique, mais c’est une logique belliqueuse, qui ne craint pas les contradictions et les volte-face. Ils ont lancé la croix gammée, qui est l’un des leurs emblèmes, contre l’étoile rouge, qui leur appartient également. Ils préparent encore l’affrontement de l’étoile rouge contre les étoiles yankee lesquelles sont celles de Mammon (le démon de l’argent) son ministre.

Le champion des ces formidables épreuves éliminatoires exercera l’hégémonie mondiale sous la direction du chef humain des démons : l’Antéchrist. Les anges déchus auront réalisé leur empire en gouvernant par la rivalité des membres. L’épine dorsale de la pensée démoniaque c’est la guerre faite à Jésus-Christ et à Sa royauté universelle.

Nous allons donc retrouver sur terre un tiers des hommes qui vont suivre Lucifer et les anges déchus dans la rébellion finale contre Dieu !

Qui sont les élus ? Ceux qui choisissent d’être les instruments de la Volonté de Dieu en réponse à l’appel du Père et du Fils pour porter la Lumière de l’Elu, le Verbe Incarné.

Apocalypse 12, 3-4 nous explique clairement ce qui est arrivé au tiers des anges déchus.

Nous pouvons maintenant regrouper l’ordre chronologique de la chute du tiers des anges déchus.

  • Le Dragon rouge balaie un tiers des étoiles hors du ciel et les jette vers la terre (Apocalypse 12, 4) ;
  • L’Écriture compare les étoiles dans le ciel tombant sur terre comme des figues vertes (Apocalypse 6, 13) ;
  • Un tiers des étoiles devient noir. Un tiers du ciel est sans lumière (Apocalypse 8, 12).

Cela nous permet de conclure qu’un tiers des anges déchus est tombé.

Etant sortis de l’harmonie de leur lieu d’origine, les anges rebelles ne pouvaient plus loger dans les domaines supérieurs du royaume de Dieu. « Jetés sur la terre » signifie qu’ils furent envoyés dans le plan physique en gardant leur nature angélique invisible.

empriseLorsque nous parlons d’agressions sexuelles nocturnes (esprits succubes ou incubes) ou de possession, ou encore de cruauté exceptionnelle comme celle de l’Empereur romain Caligula ou Adolf Hitler, nous ne sommes plus en présence d’une simple psychopathologie, mais en présence d’anges déchus qui interfèrent avec le plan physique. Ces victimes d’anges déchus sont infestées ou possédées par ces anges démoniaques qui se tapissent ensuite derrière des maladies psychiatriques ou psychologiques pour ne pas éveiller les soupçons des hommes de raisons : les médecins… Lorsqu’un médecin est bouffis d’orgueil, il est lui même atteint par les anges déchus de la catégorie supérieure.

Le diable appelé aussi Lucifer et ses anges ne voulaient pas être chassés. Ils voulaient mener leur rébellion et rester au Ciel. Cela généra une bataille céleste, une apocalypse galactique, pour l’Archange Michel force ces anges à descendre du paradis vers les plans terrestres. C’est ainsi que débuta le séjour des anges déchus sur Terre. Lorsqu’on vous parle de reptiliens, d’annunakis ou encore d’extra-terrestres, ce ne sont que les anges déchus qui se déguisent…

Certaines photos ou vidéos montrent clairement leurs manifestations visibles: mâchoire qui se déforme, yeux doubles, crise épileptique, schizophrénie, etc. Toutes ces pathologies sont des infestations démoniaques que seuls les exorcismes, l’eau bénite, la Croix Saint Benoît, la confession et la prière du Rosaire peuvent chasser.

Satan signifie adversaire. Nous parlons d’un unique esprit du Mal nommé Satan, mais en fait, on appelle ainsi tout le groupe des anges déchus chassés en même temps que Lucifer.

Il y a deux catégories de démons. Les démons inférieurs qui sont grossiers et ne savent se montrer aux hommes que sous formes repoussantes et impures. Les démons des chœurs supérieurs, plus subtils et plus psychologues, sont habiles à se travestir en anges de lumière. Ce sont ces démons de l’ordre supérieur qu’il faut redouter le plus. D’où la nécessité de lire attentivement ce qui suit jusqu’au bout.

Aucun homme vivant ne peut réellement comprendre à quel point le diable est rusé ! Tous les actes de charité ne sont pas tous inspirés par Dieu. Un acte de charité visible n’est dans le fond qu’un acte d’orgueil pour se faire bien voir. Un véritable acte de charité reste anonyme et ainsi il entre dans la grâce de Dieu.

Je pense que les Chartreux est l’Ordre religieux ayant le mieux compris cette Sagesse divine. Jamais vous ne verrez le nom du religieux sur un ouvrage de l’Ordre des Chartreux. La signature au bas du livre : Un Chartreux !

Satan est l’ancêtre original, au rang le plus élevé, de tous les démons. Satan, l’esprit du Mal, est un tentateur et il se concentre à berner les fils de Dieu afin qu’ils renient leurs serments et violent les Lois divines. Où qu’ils aillent, les démons se positionnent en adversaires de Dieu et de son peuple, s’opposant à la lumière et à la vérité.

L’origine humaine est un sujet très controversé. Les anges déchus ont réussi à produire en trois siècles la négation de la Création divine en Adam et Eve, premier couple humain par la théorie de l’évolution simiesque. L’origine humaine décrite dans la Bible a été remplacée par « La Théorie des Espèces » de Charles Darwin.

homme-porc

D’autres mauvais ouvrages préfèrent accorder leur crédit aux anges déchus comme celui de l’auteur Pierre Jovanovic « Le mensonge universel ». Cet ouvrage porte bien son titre, car son contenu est un MENSONGE UNIVERSEL !

Le « progrès de la science » a contraint l’exégèse des Saintes Ecritures à un simple écrit moralisateur, présenté sous la forme d’un roman d’aventures extraordinaires, mélangé de visions allégoriques. Les découvertes faites au XXème siècle ne permettent plus d’admettre tel quel le récit de la Bible.

En bon scientifique, il faut noter qu’aucune recherche historique, de récit ou archéologique ne permet d’infirmer, si peu que ce soit le récit traditionnel de la Bible. Ni les fouilles entreprises en pays biblique, ni les déchiffrements des inscriptions, ni les manuscrits de Qûmran ou d’ailleurs, n’ont amené au jour un document quelconque qui contredise formellement les données de l’Ecriture Sainte ou de la Tradition. Les difficultés viennent non des découvertes archéologiques elles-mêmes, mais des déductions que prétend en tirer la critique rationaliste.

L’une des causes qui entraînent celle-ci dans les erreurs où elle nage à plaisir, est sa méconnaissance de la haute valeur historique de la Bible. Non seulement elle ne tient pas aucun compte du caractère inspiré de ce livre divin, mais, même sur le plan humain, elle sous-estime étrangement le poids des témoignages qu’il apporte sur le passé. Les faits qu’il énonce sont mis au panier avec une désinvolture souveraine. Tandis que la moindre inscription déchiffrée sur un tesson de vieux pot, ramassé par un chamelier dans le désert, s’auréole d’une autorité transcendantale. Le pape Léon XIII avait déjà déploré ce travers dans l’encyclique Providentissus.

On doit s’affliger, disait-il, de ce que beaucoup d’hommes qui étudient à fond les monuments d’antiquité, les mœurs et les institutions des peuples, et se livrent à ce sujet à de grands travaux, ont trop souvent pour but de trouver des erreurs dans les Livres Saints, afin d’infirmer et d’ébranler complètement l’autorité des Ecritures. Quelques-uns agissent ainsi avec des dispositions vraiment trop hostiles, et jugent d’une façon qui n’est pas assez impartiale. Ils ont grande confiance dans les livres profanes et dans les documents du passé, qu’ils invoquent comme s’il ne pouvait exister à leur sujet aucun soupçon d’erreur ; tandis qu’aux Livres sacrés, à la moindre apparence, au moindre soupçon d’erreur, ils refusent d’emblée leur créance, sans aucune discussion (Œuvres de Léon XIII, Edit. La Bonne Presse, t. IV, p. 37).

C’est l’erreur de l’auteur Pierre Jovanovic et beaucoup d’autres qui pensent avoir découvert la Vérité uniquement en raison de l’ancienneté d’un texte. Leur seule préoccupation est de détruire la Sainte Ecriture et les règles qu’elle impose pour une vie droite et juste permettant d’espérer le salut éternel.

La Révélation divine, c’est-à-dire la Vérité, se réalise à tout âge. Des erreurs d’opinions, de sagesses, de philosophie, de religions, de science sont courantes dans l’esprit humain déficient. Seule la Révélation divine peut combler cette déficience à travers les âges.

Comment savoir si un texte est inspiré ou pas ? Sans Foi en Jésus-Christ, et scientifiquement parlant, seule les mathématiques et les probabilités nous permettent d’affirmer qu’un texte est inspiré. Ainsi, la Bible, Ancien et Nouveau Testament, est le seul ouvrage terrestre suivant une logique mathématique clairement identifiable autour du nombre Pi quelque soit le livre ou l’auteur. Ceci prouve sans la moindre équivoque que la Bible est divinement inspirée.

Le Coran et toutes les autres doctrines religieuses ne donnent aucun résultat mathématique probant. Cela veut tout simplement dire que ces ouvrages n’ont aucune légitimité divine et par conséquent relève de l’origine des anges déchus, des faux dieux, des démons !

Adam et Eve, le premier couple, ont succombé aux tentations et aux mensonges de Satan, l’ange déchu. En mangeant du fruit défendu de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils sont tombés dans le monde de la dualité, de l’irréalité, de l’illusion !

 adameve

Lorsque les hommes chassent Dieu de leur cœur et de leur vie, c’est le démon qui prend Sa place. La charité de Dieu a été chassée des cœurs, et c’est l’égoïsme et la triple concupiscence qui règne en maîtres :

  1. De l’esprit, parce qu’il a permis que l’esprit désobéisse à Dieu;
  2. De la conduite morale, parce qu’il a permis que les passions le dominent;
  3. De la chair, parce qu’il l’a rabaissée au niveau des lois instinctives des brutes.

« Le Serpent m’a séduite » dit Ève. « La femme m’a offert le fruit et j’en ai mangé » dit Adam. Et la triple concupiscence s’attache alors aux trois règnes de l’homme…

Comme nous le savons, Adam et Eve ont perdu la grâce, la vie surnaturelle, aussi ils s’accusent mutuellement car leur charité s’est évanouie, et bientôt leur fils Caïn, pris de jalousie, tue son frère Abel. L’orgueil, la méchanceté sont entrés dans le monde, et tous les autres péchés capitaux suivront : l’avarice, la paresse, l’envie, la luxure, la gourmandise, la colère.

Que fait le Roi des cieux devant ce désastre ? Laisser les hommes sous la tyrannie du démon jusqu’en Enfer ? Non, car Il aime profondément les hommes. Il va restaurer Son plan en envoyant Son Fils unique en Sacrifice pour tous les péchés du monde. Dieu se fait chair en Jésus-Christ, 2ème Personne de la Sainte Trinité. C’est le Mystère de l’Incarnation de Dieu le Père en l’homme ! Dieu s’est fait tout petit dans une étable de Bethléem.

Pour nous délivrer du péché et du règne du démon, pour nous rendre la grâce, Notre Seigneur va mener un combat singulier avec le Prince de ce monde, Satan. Pour nous racheter à la Justice Divine et nous sauver, Il ne craint ni la souffrance, ni l’humiliation, ni la mort. Et c’est la Passion où Il acquerra son deuxième titre à la royauté.

Le démon, fou de rage, essaie d’exterminer les âmes qui se remettent sous le règne du Christ-Roi, également les familles en suscitant violence inouïe de la part des autorités civiles qui demeurent sous son joug. Ce sont les premiers siècles.

Par leur martyr, ces premiers chrétiens obtiennent la conversion des autorités civiles. C’est d’abord l’empereur Constantin, puis en France, Clovis, baptisé en 496. Dès lors, une suite ininterrompue de monarques chrétiens gouverneront leur pays en protégeant l’Eglise, en facilitant son apostolat à travers les écoles, les missions, les œuvres de charité ; en limitant autant que possible les fausses religions, les idéologies révolutionnaires, les mœurs désordonnées ; en soutenant de judicieux conseillers ecclésiastiques.

Dans ce cadre, la pratique religieuse était presque universelle et la majorité des âmes se sauvaient. Le Christ-Roi régnait sur les autorités de la cité catholique et aussi dans la plupart des cœurs et des intelligences.

Mais le démon et ses légions d’anges déchus n’a pas dit son dernier mot. Il va mettre tout en œuvre pour faire tomber ces citadelles chrétiennes afin de reprendre position chez les âmes faibles. En France et par la suite dans tous les pays catholiques, il met en circulation des mots séduisants mais qui finalement véhiculent un esprit révolutionnaire : « liberté, égalité, fraternité ». Et c’est l’apostasie de bon nombre de braves gens qui se laissent aveugler, puis passionner. Le roi est décapité, les prêtres et religieux sont massacrés. On ne veut plus du règne du Christ-Roi dans la société.

Pour arriver à l’apostasie des nations, à chasser le Christ-Roi de la constitution des Etats catholiques (France, Italie, Espagne, Portugal, etc), il faudra attendre le Concile Vatican II qui, au nom de la liberté religieuse, imposera à ces Etats de devenir des Etats laïcs. Ces Etats laïcs vont gouverner sans référence à la vérité de Notre Seigneur, à la morale chrétienne ; ils vont laisser ou favoriser les fausses religions, les idées révolutionnaires, l’immoralité. Le but de la vie n’est plus le Ciel, mais cette terre, et donc les hommes sont guidés par l’intérêt propre, les plaisirs, le profit, qui engendrent l’égoïsme et l’individualisme.

Comprenons cette allégorie que la connaissance du bien et du mal n’en est pas une au sens divin du terme, mais la croyance en une existence séparée de Dieu. C’est l’idée que l’homme et Dieu font deux au lieu d’un. Cette soi-disant connaissance fait immédiatement descendre la conscience de l’homme du plan de l’unité en Dieu ou en l’Esprit (plan spirituel) à celui de la dualité de la forme dense (plan charnel).

L’homme a tendance par nature à imaginer le meilleur ; ayant été créé à l’image de Dieu, il est intrinsèquement bon. Dieu lui avait interdit de manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, parce qu’Il savait qu’une fois la dualité intégrée, l’homme en ferait une partie intégrante de sa conscience de soi et qu’il perdrait le principe du bien absolu et de l’unité de divine.

Avant sa descente dans la conscience de la dualité, l’attention et les énergies de l’homme étaient centrées sur Dieu : sa vie était la vie de Dieu, et par l’utilisation intelligente de son libre arbitre, il dévouait ses énergies divines à adapter les schémas célestes à ceux de la Terre. Les engagements entre lui et Dieu n’avaient pas été détruits et par conséquent, puisqu’il s’y abandonnait tout entier, Dieu avait une totale confiance en l’humanité.

Aussi longtemps qu’Adam et Eve communiquèrent directement avec Dieu au Jardin d’Eden dans la fraîcheur du jour, aussi longtemps qu’ils furent conscients de la seule réalité de Dieu, ils n’avaient aucun sens de la séparation. Ce fut lorsqu’ils ne purent plus communier avec Dieu que le jardin leur fut interdit. Ainsi, dès qu’ils eurent intégré l’idée qu’ils pouvaient exister hors de la conscience de leur Source – l’image divine dans laquelle ils avaient été créés – ils se sentirent nus et isolés.

Remarquant cela, ils se vêtirent symboliquement de feuilles de vigne, mais en vain, car c’est l’âme et la non la chair qui éprouve les regrets d’une identité perdue. Ce point de contact avec l’infini ne peut être trouvé qu’en retournant à l’unité de la Présence Divine éternelle : La Sainte Eucharistie !

Jésus, Roi de la Révélation, et Marie, Vierge de l’Eucharistie, à Manduria, Italie.

L’arbre de vie, c’est Jésus-Christ ! Adam et Eve sont tombés en mangeant de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, et en communiant au Corps et au Sang du Christ, nous retrouvons l’unité divine et le dialogue se rétablis par l’Esprit Saint, 3ème Personne de la Sainte Trinité !

Dans le dernier film de science-fiction de Luc Besson, Lucy nous montre un développement possible lorsque la conscience s’éveille. Partant de l’hypothèse, en comparaison aux dauphins, que l’être humain n’utilise que 10% des capacités de son cerveau, le film décrit ce qui arrive à une jeune étudiante de 25 ans, Lucy, dès lors qu’elle a par accident absorbé, le CPH4, une drogue expérimentale qui décuple ses capacités cérébrales. Le CPH4 est un nom inventé pour désigner la drogue dans le film, mais la molécule existe réellement. Elle est produite par la femme enceinte dès la 6ème semaine de grossesse, ce qui permet au bébé de fabriquer notamment ses os. Il est reconnu dans les faits que le pouvoir de cette molécule sur un bébé est comparable au pouvoir d’une bombe atomique. Dans le film, Morgan Freeman, l’expert scientifique du cerveau, nous fait l’éloge du darwinisme et de toute sorte de théories tirées tout droit de son chapeau. Un élève a le courage de défier l’expert en lui demandant si ces déclarations sont « prouvées scientifiquement » ? Il répond : Ce sont des hypothèses. Autrement dit, une croyance purement scientifique !

Lucy n’est pas un nom tiré au hasard de l’imaginaire de Luc Besson. Il est divinement inspiré ! Il fait référence à la première femme hominidé Lucy. Lucy est le nom donné par les chercheurs qui ont trouvé un petit squelette de femme au nord de l’Ethiopie en 1974 et selon les hypothèses daterait de 3 millions d’années. Ce prénom lui fut donné par le chef du groupe de chercheurs qui écoutait à cet instant, la chanson des Beatles « Lucy in the sky with Diamonds ». Le nom fait aussi référence au nucléaire avec les centrales françaises Montmort-Lucy, Lucy-sur-Yonne ou Lucy-sur-Cure. Le nom fait aussi référence à Lucy Walker qui le 17 mai 2010 à Cannes prépare les esprits au désarmement nucléaire dans « Countdown to zero[1]» :

« Si nous ne voulons pas que d’autres pays aient la bombe, comment expliquer que nous l’ayons nous-mêmes ? […] Si l’Iran obtient la bombe, combien d’autres pays feront de même ? Nous avons seulement deux choix : un monde dans lequel personne n’a d’arme nucléaire, ou bien un monde où des Etats pervertis et des acteurs non gouvernementaux la possèdent. Dans lequel préfèreriez-vous vivre ? ».

Le « Roman de Lucy[2] » vient ajouter la simplicité du message annonciateur du soulèvement des peuples et des consciences ainsi que l’absence de hasard dans le scénario de Luc Besson divinement inspiré pour la préparation du traumatisme généralisé des consciences qui sera nucléaire !

« En Egypte, Râ, le Dieu solaire vénéré par les Egyptiens a éclairé les consciences, les foules se dressent contre la tyranie… Plongés dans la nuit de Seth, le peuple a trouvé le courage de s’opposer à des décennies de misère affective, économique et sociale et de se remettre en marche vers la lumière à coup de sacrifice avec cette force que l’on trouve chez ceux qui n’ont plus rien à perdre, chrétiens et musulmans, côte à côte, guidés par une même foi universelle celle de vivre dignement, poussant tour à tour des cris de révolte et des chants de ralliement. »

Morgan Robertson, écrivain, a eu l’inspiration d’écrire 15 ans avant le naufrage du Titanic un roman-fiction étonnamment intitulé : Le naufrage du Titan. À cette époque, l’ouvrage n’a pas attiré l’attention, comme d’ailleurs celui du « Roman de Lucy », compte tenu qu’il ne pouvait s’agir que d’une fiction invraisemblable sortie tout droit de son imagination. Au lendemain du naufrage du Titanic, le monde entier réalisait la pertinence de cet écrivain et des coïncidences invraisemblables avec l’événement réel qui venait de se produire… Citons entre autre le nom identique du capitaine, nombre de compartiments identiques, période du naufrage identique, nombre de passagers ou le nombre des hélices, etc. « Le Roman de Lucy » nous prépare-t-il à l’impossible ?

En dernier lieu et ce n’est pas insignifiant, le nom de Lucy, nous renvoie à celui de Lucifer, le démon de l’orgueil. L’antique serpent qui trompa Eve dans le jardin d’Eden. Le film Lucy reprend d’ailleurs ce scénario, car Lucy est effectivement trompée par son petit ami en lui imposant des menottes et la valise avec un code 140. Le serpent a trompé la première femme de la même manière en la rendant captive de la connaissance du bien et du mal qui conduit irrémédiablement à la mort. La valise contient la drogue à remettre au dragon pour qu’il l’a diffuse dans les esprits afin de les contrôler. Le fruit que nous transmet Eve depuis l’Orginie des Temps dans notre valise est bien une drogue. Un artifice de la connaissance entravant le développement de la véritable conscience. Lucy fait référence à la première femme, non pas un singe femelle, mais à Eve qui s’est réveillée dans une conscience artificielle en absorbant la drogue du fruit défendu de la « Connaissance du bien et du mal ». Le Y de LucY, nous prépare. C’est l’avant-dernière lettre de l’alphabet. Le serpent n’aura pas le dernier mot, mais bien le Christ !

Lucy touche l’index de la première femme Lucy hominidé, comme dans la fresque peinte au plafond de la Chapelle Sixtine, Création d’Adam de Michel-Ange. Les références bibliques sont évidentes tout au long du film. Malgré une augmentation de ses capacités cérébrales et les pouvoirs acquis, Lucy, reste une créature de l’ombre extrêmement violente abattant sans remord ce qui entrave son chemin. La connaissance nouvelle acquise n’est pas transformée vers le bien, mais dans un esprit de vengeance et de survie de la créature qui cherche à récupérer la semence de la connaissance à tout prix. Ce film nous montre simplement que toute nouvelle connaissance humaine se traduit dans un premier temps en une arme visant à la dominiation, la destruction et par la suite seulement à une utilisation bienfaisante. D’un autre côté, le film prépare à l’Illumination des Consciences réelle que de nombreux Apôtres du Christ comme Sulema témoignent depuis plusieurs années déjà. La conscience ne peut s’illuminer réellement que dès le moment qu’elle reconnaît la Main qui la nourrit, qu’elle se réconcilie avec Dieu par la confession et la Comunion divine dans l’Eucharistie. Le moyen pour augmenter naturellement et réellement ses capacités cérébrales ne se trouve pas dans le CPH4, mais dans l’Eucharistie, la foi, la confession, la prière, la pénitence et le jeûne.

Quand Morgan Freeman lance à la fin « Je ne suis pas sûr que l’humanité soit prête pour ça », Lucy répond : « C’est l’ignorance qui apporte le chaos, pas la connaissance ». On ne peut être que d’accord avec cette déclaration, mais lorsque la connaissance se développe dans l’illusion de la « Connaissance du bien et du mal » sans reconnaître l’Intelligence Créatrice, l’âme se perd dans l’abîme de l’ignorance qui est ténèbre sans qu’elle ne s’en aperçoive.

Pourquoi se confesser et communier ? Comment être sûr autrement d’être pardonné si on ne passe pas par l’intermédiaire d’un ministre de Dieu ? Par ses ministres, Dieu, nous donne la garantie d’être pardonné et recommencer une vie libérée de tous les liens avec les puissances des ténèbres. Paul nous rappelle toute la grandeur de Dieu, combien ses décisions sont insondables et ses chemins impénétrables et notre évangile (Mt 16, 13-20) où l’on voit Dieu qui confie à un pauvre homme les clefs du Royaume des cieux.

Dieu confie à une créature misérable des pouvoirs divins qui font que lorsque Pierre lie quelque chose sur terre cela est lié aux cieux. C’est comme si Dieu obéissait à l’homme… c’est vertigineux. Mais, ce qu’il y a de plus vertigineux, c’est de voir la confiance que Dieu fait à l’homme. Ce qui est vertigineux, c’est de voir que Dieu veut passer par l’homme, qu’il ne veut pas agir sans lui. Et, ça c’est une des choses les plus difficiles à croire et c’est le cœur de la foi catholique.

Dans la foi catholique, qui signifie universel, Dieu veut passer et accorder ses grâces par des hommes. Non seulement en se choisissant certains hommes pour en faire ses prêtres et faire que lorsque ces consacrés parlent et posent certains gestes, c’est Jésus qui parle et agit à travers eux. Mais aussi, dans une autre mesure, il veut cela avec chaque baptisé. Dieu nous fait confiance et nous confie les trésors du ciel et nous confie les uns aux autres. Pourquoi est-ce que Dieu agit ainsi ? Ne prend-il pas le risque de tout faire échouer, ne se condamne-t-il pas à une moindre efficacité que s’il faisait tout lui-même et en direct ? Cette manière d’agir de Dieu nous manifeste toute sa puissance. Comme on le dit dans la Préface des martyrs : « C’est ta puissance qui se manifeste quand tu donnes à des êtres fragiles de te manifester ». Dieu manifeste ainsi sa puissance, mais il manifeste aussi toute notre dignité et notre grandeur. C’est ce qui faisait s’émerveiller la petite Thérèse lorsqu’elle écrivait à sa sœur Léonie : « Tout est si grand en religion…ramasser une épingle par amour peut convertir une âme. Quel mystère !… » (LT164).

Oui, Dieu a voulu faire de nous ses collaborateurs dans le salut. Une autre raison pour laquelle Dieu a choisi de passer par l’homme, c’est parce qu’il veut continuer avec chaque personne une relation personnelle. En choisissant des prêtres, il veut continuer d’écouter chacun personnellement, il veut pouvoir lui parler aujourd’hui personnellement, le consoler personnellement, le regarder et lui parler personnellement. En agissant ainsi Dieu a voulu nous donner un salut sûr qui ne dépende pas de notre ferveur ou de nos sentiments. Ce qui fait lorsqu’un prêtre dit, au nom de Jésus, tes péchés sont pardonnés, ils le sont vraiment. Est-ce que nous réalisons la chance que nous avons de pouvoir recommencer une vie nouvelle lorsque nous le voulons, la chance que nous avons d’être sûr d’être pardonné et que tout est toujours possible avec Dieu ? Poursuivons encore notre réflexion.

Si Dieu a voulu agir ainsi, c’est aussi parce que cela nous rapproche les uns des autres et ce sera une de nos grandes joies au ciel : nous saurons que telle grâce que nous avons reçue nous vient de la prière et du sacrifice de telle personne. Le Seigneur sait très bien que plus nous prions pour une personne, plus elle nous devient chère ! C’est donc aussi de cette manière qu’il bâtit son Eglise. Enfin, le Seigneur sait qu’en nous condamnant à passer par nos semblables cela nous amène à faire une expérience d’humilité. Comme nous en avons tous l’expérience, ce n’est pas toujours facile d’aller trouver un prêtre. Mais, en posant cet acte de foi et d’humilité, cela ouvre le cœur et c’est cette ouverture qui permet à la grâce d’entrer.

La grâce est mise en échec par un cœur orgueilleux qui veut se débrouiller seul et n’avoir besoin de personne. Le Roi de l’orgueil, c’est Satan et le Roi de l’Humilité, c’est Jésus. En réalité toute la puissance de l’Eglise est là : elle est dans l’humilité qui est la petite sœur de l’amour. L’orgueil engendre le jugement, la colère et la haine. La véritable solidité de l’Eglise, c’est non seulement la connaissance que Jésus est l’unique Sauveur et qu’il est Dieu, mais c’est aussi faire l’expérience de ce salut par la miséricorde. Et c’est aussi ce que Pierre devra vivre. Il ne lui suffira pas de faire cette belle profession de foi, il ne deviendra vraiment une Pierre solide et capable d’affermir ses frères, lorsqu’il aura fait l’expérience radicale de sa faiblesse, mais surtout de l’amour encore plus radical de Jésus pour lui. Toute la force de l’Eglise est ici. Toute la force de l’Eglise, contre laquelle la puissance de la mort et l’enfer ne l’emporteront jamais, ce n’est pas ses pouvoirs, ces charismes, ses miracles, ses palais, sa seule force c’est la miséricorde et l’humilité. Et c’est tout ce que nous vivons dans chaque Eucharistie où Dieu obéit aux hommes, où il se remet entre leurs mains pour qu’ils comprennent combien ils sont aimés, combien ils leur fait confiance. Dans l’Eucharistie, Dieu vient aussi nous redire qu’il veut vivre avec nous et faire de nous sa présence de grâce, ses mains, ses yeux, sa bouche, là où nous vivons.

filsprodigue

La plupart du temps le péché n’entraine aucune conséquence immédiate visible sur le sujet qui en est l’auteur. Cependant, Dieu ne l’ignore pas. Il est patient, même de longues années. Cette patience on peut la voir concrètement en se rendant dans une église pratiquement vide et le prêtre seul qui attend le pénitent absent dans son confessionnal une petite lampe allumée. Il attendra, même si personne ne vient pendant des mois ou des années. Dieu a cette patience avec nous qu’il rend visible par ses ministres qui attendent depuis des siècles tout seul dans leur confessionnal…

Dieu n’acceptera aucun reproche qu’il n’a pas mis à disposition les moyens pour se confesser et obtenir sa miséricorde infinie. Il est possible de passer toute sa vie et de n’éprouver aucun remord pour ses péchés, et même de vivre convenablement dans l’esprit de ce monde. Mais, il faut se rappeler qu’il s’agit d’une sélection non naturelle des âmes. Lorsque l’échéance arrive, la mort, les choses passent à une autre dimension de réalité que nous dévoile dans les faits les découvertes de la physique subatomique. On y découvre que la matière est à la fois présente et absente, particule et onde continuant à interagir malgré qu’elles sont séparées à des km de distance. On y découvre des bizarreries, une super symétrie et des dimensions supplémentaires impensables il y a encore quelques années. On pensait avoir tout découvert dans la physique classique et on constate que tous les fondamentaux de la physique classique sont à revoir.

Même si cela paraît extraordinaire a priori, ce n’est pas parce que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas entendu personnellement la Vierge, que cela ne se soit pas possible ou envisageable dans l’absolu. Le physicien quantique le plus connu au monde Heisenberg dit « que personne ne connaît précisément la physique quantique » et « ces bizarreries de la matière constatées rendent l’univers totalement imprédictible ». Selon lui tout est possible dans l’univers. Cependant, on considère toujours les témoins oculaires d’apparitions comme des imposteurs, des menteurs, des exaltés ou des psychopathes.

Le scientifique n’envisage même pas une infime vraisemblance de cette autre réalité. Il campe dans son village et s’obstine à ne pas en sortir. Pour justifier scientifiquement sa réprobation sans vérification, le scientifique inventera des nouveaux termes hypothétiques comme la schizophrénie, la névrose ou d’autres termes pour pallier à son ignorance, son mépris ou son indifférence à une autre réalité. Il considérera le témoin comme un malade dont la faculté de perception est déréglée, soit des troubles des fonctions perceptives, soit de la destruction de l’être conscient. Des dizaines de milliers de témoins, dont des incroyants, ne peuvent pas être considérés comme des malades. Le paradoxe et la justice divine parfaite, c’est qu’il ne voit pas, qu’il est lui même le malade en demeurant cloîtré dans ses diplômes, ses doctorats et ses propres croyances de villageois rationaliste. Il ne peut pas envisager une seule seconde cette autre réalité pourtant évidente, ou il ne peut seulement l’admettre que s’il peut l’observer lui-même, comme ce fut le cas de Saul de Tarse, convertit sur le champ à la Vérité! Le scientifique doit sortir de son village et expérimenter la foi et il constatera très vite qu’il était lui-même désorienté par son amour-propre scientifique, sa propre conscience toute relative.

La conscience originelle humaine a été corrompue il y a très longtemps en la dissociant de la conscience universelle réelle Unique, Dieu qui est Amour, vérité absolue. L’esprit humain contrefait, le non-soi, provoque l’illusion d’une conscience libre et autonome capable d’aimer, mais sélectivement. Cette conscience dualiste développe une connaissance trompeuse toujours relative fait de jugements, de colères, de haine, de contradictions et d’égarements à tous les niveaux.

L’avis général suppose hâtivement que l’évolution de la matière est partie de l’imperfection et va vers la perfection. La vérité étant que la matière évolue vers une dégénérescence, une finitude, une entropie largement démontrée en science et l’esprit vers une expansion. La perfection de la matière est à l’origine et non à sa mort !

Par trahison, inconscience, ignorance, insouciance, l’homme s’est retrouvé nu, non pas physiquement, mais dans sa conscience. Il a réalisé qu’il pouvait avoir une conscience séparée et autonome, restant illusoire, de la conscience universelle, Dieu. La conscience universelle est toujours présente, cachée dans chaque cœur humain, mais l’homme ne le sait pas tant qu’il ne la laisse pas l’informer. Il faut lui donner la permission d’agir. Elle n’agira pas contre votre volonté. Se maintenir dans sa propre conscience illusoire toute relative a des conséquences destructives post-mortem inimaginables. Vous êtes votre propre juge par vos choix.

Faire partie de l’erreur, de l’ignorance, de ce qui s’oppose à la vérité absolue ou faire partie de la véritable connaissance et de la vie. Le choix est crucial, capital, éternel et il doit se faire de son vivant !

La pénitence de tous nos choix relatifs doit se faire de son vivant, car personne, même pas les saints, n’a de quoi payer la conscience universelle, qui est l’Amour et la perfection absolue. Remettre nos choix relatifs absurdes au Christ dans la confession pour qu’il les cloue à la croix et nous permette ainsi de retrouver notre état de conscience originelle naturelle déjà de son vivant.

crucifixion

L’illumination de la conscience est immédiate. Il suffit de la volonté de se rendre dans un confessional, en sachant que Satan, le Roi de l’orgueil, fera tout pour empêcher la libération de la conscience. Le malin cultive les âmes qui ne lui résistent pas et les fait pousser de la manière la plus horrible à décrire. Il envoie ces âmes à leur destruction totale, après leur avoir volé leur liberté. La vraie liberté, il faut la choisir avec les adaptations nécessaires de son comportement en résistant au mal en soi-même qui est le véritable ennemi de l’âme. On ne peut résister à Satan que par un acte de volonté avec les tout puissants moyens de la confession, de l’Eucharistie, du Saint Rosaire et du bouclier de la Foi. L’âme se détruit elle-même si elle refuse la Main de Miséricorde divine offerte sans aucune limite par le Créateur au travers et par les mérites du Christ. Il est l’union entre Dieu et l’homme dont la conscience humaine est corrompue. Accueillir le Christ dans son cœur unit tout ce qui est, même l’opposé. Le destin final n’est pas la mort, mais la vie, le retour à Dieu, la vraie liberté.

« Dans les livres on cherche Dieu, dans la prière on le trouve ». Padre Pio.

Chercher Dieu est l’objectif même de l’existence pour celui qui comprend le monde, voit clair, saisi le sens des épreuves qu’il a subi et va encore subir dans l’idée des vingt mystères du Christ tels qu’ils sont décris dans le Saint Rosaire. Rester dans l’illusion matérialiste est une ruse absolue de l’esprit d’erreur, une conception erronée de l’existence lourde de conséquences. Dieu se manifeste physiquement aux cœurs disposés à le recevoir, qui le reconnaissent et suivent ses ordonnances. C’est tellement extraordinaire, que personne n’arrive à le croire ! Ce n’est pas compliqué. C’est dans votre cœur, par la prière, la réconciliation et au Saint Sacrement, le cœur de son cœur, que vous le trouvez.

Pour quelle raison transpercer le cœur de Jésus d’une lance puisque la mort était déjà survenue et comment se fait-il que de l’eau en jaillisse devant ses bourreaux incrédules convertis sur le champ ? La réponse à cette question est hautement symbolique comme toutes les actions et paroles de Jésus-Christ :

« Mon amour pour les hommes était sans mesure alors que mes souffrances étaient limitées. Comment mieux leur manifester l’étendue de mon amour qu’en leur ouvrant mon Cœur ? Dans la plaie de mon côté, là se trouve l’ultime secret de mon Cœur, là se trouve l’ultime preuve de mon amour ! »

« J’ai accepté que le Cœur de mon Fils soit transpercé pour que le secret de ce Cœur puisse être vu».[3]

Le Seigneur a promis de répandre des grâces à profusion sur ceux qui pratiquent et propagent la dévotion à son Sacré-Cœur[4]. L’heureuse intuition de Sœur Marie du Sacré Cœur « l’Heure de Garde », aujourd’hui « Heure de Présence » semble être destinée au 21ème siècle, d’où sa facilité de participation à l’Heure de Présence en répondant à l’intuition de Saint François de Sales qui dans son introduction à « la Vie Dévote » rappelle que la Sainteté est l’affaire de tous et partout ainsi que l’affirmation du concile « Vatican II » soulignant la vocation universelle à la sainteté. Il suffit de choisir une heure, au cours de la journée, sans rien changer à ses occupations habituelles et de LA vivre en louanges et en réparation pour toutes les souffrances et les injures que le Seigneur reçoit dans le monde. Les objectifs des Gardes d’Honneur :

  • 
Répondre à l’Amour de Jésus qui s’est offert en sacrifice 
pour chacun de nous:
 « Pour eux, je me sanctifie afin qu’eux aussi soient sanctifiés en vérité » (Jean 17, 19)
  • Devenir un consolateur du Cœur de Jésus  :
 « Jai cherché des consolateurs, mais je n’en ai pas trouvé » (Ps 68, 21)

Jésus propose une échelle très simple accessible à tout le monde pour autant que vous vouliez la prendre. Vous pouvez gravir la montagne par un autre itinéraire seul, mais vous risquez de vous retrouver face à de sérieux dangers ou dans une impasse. Jésus représente l’unique chemin, il est comme une échelle qui nous élève dans la vie spirituelle. Il fait grandir notre foi. Il enchaîne le mal en nos vies et y libère le pouvoir de Marie, notre Reine, pour étendre l’amour de Jésus parmi les hommes. Un chemin simple à prendre pour tout le monde, malgré la difficulté apparente.

La montagne qui nous est proposée de gravir n’est pas infranchissable. Aussi, il ne faut pas se fier aux apparences des difficultés. L’ascension est beaucoup plus simple qu’on ne le pense a priori, si on prend le bon chemin. Le chemin, il nous a été donné :

« Je suis la Résurrection et la Vie : celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra. » Jean 11, 25.

Depuis 1912 et particulièrement l’année 2014, il y a eu des avertissements célestes 777 clairs donnés à l’humanité pour ranimer la foi. Ce blog vous prépare à l’impossible et vous révèle ce qui se cache sous le voile de l’évidence.

Toute intelligence humaine raisonnable ne peut que constater les faits indiscutables du retour imminent du Christ. Les événements individuels et collectifs sont là pour nous rappeler et nous préparer à l’imprévisible réel annoncé depuis bientôt quatre milles ans en paroles et en actions. La destinée spirituelle de chacun qui dépasse la terre est en jeu. Cela se joue dans les événements temporels, historiques, terrestres apparemment profanes. C’est au cœur de la réalité terrestre que se joue la rencontre avec Dieu. Dieu s’adresse aux hommes personnellement et collectivement, au cœur des événements du monde, dans la réalité quotidienne, car c’est là, et nulle part ailleurs, que se noue le dialogue entre Dieu et les hommes.

Les apôtres des derniers Temps s’efforcent d’expliquer comment découvrir dans les événements personnels et collectifs les signes de l’appel de Dieu à une conversion des cœurs individuelle et collective. La Bonne Nouvelle est une vérité libératoire qu’on ne peut vouloir que partager. Choisissez donc la vie, sortez du rationalisme moderne vous empêchant d’en prendre conscience. C’est un enfermement dans les impasses d’un monde désespéré. Le refus d’entrer en contact est grave à l’heure actuelle, trop lourd de conséquences.

christrio

 

[1] COUNTDOWN TO ZERO est un documentaire impressionnant sur l’escalade de la crise mondiale de l’armement nucléaire. Écrit et réalisé par Lucy Walker (Waste Land, Blindsight), c’est une exploration fascinante et terrifiante à la fois des dangers engendrés par les armes nucléaires, détaillant les menaces qui pèsent sur nous aujourd’hui et présentant les points de vue d’une série de chefs d’Etat et d’experts internationaux. Parmi eux : le président Jimmy Carter, Mikhaïl Gorbatchev, Pervez Musharraf, Tony Blair, l’ancien agent de la CIA Valerie Plame Wilson, Joe Cirincione, président du Fonds Ploughshares et Scott Sagan, politologue à l’Université de Stanford.

[2] « Roman de Lucy – Il n’est au pouvoir de personne d’éteindre le soleil », de Monique Gouiran

[3] « Livre des dialogues » ch.75 et ch. 126, sainte Catherine de Sienne. Catarina Benincasa, plus connue sous le nom de Catherine de Sienne (née le 25 mars 1347 à Sienne, en Toscane et morte le 29 avril 1380 à Rome), est une tertiaire dominicaine mystique, qui a exercé une grande influence sur l’Église catholique. Elle est déclarée sainte et docteur de l’Église. Née à Sienne, elle y grandit et désire très tôt se consacrer à dieu, contre la volonté de ses parents. Elle rejoint les sœurs de la Pénitence de saint Dominique et y prononce ses vœux. Très vite marquée par des phénomènes mystiques comme les stigmates et le mariage mystique, elle se fait connaître.

[4] Le mois du Sacré-Cœur, méditations et prières, Éditions du Parvis, Suisse.

5 octobre 2017 : Le Grand Signe du Dragon Rouge!

la-femme-et-le-dragon

Dieu a créé les cieux et la terre. Il a également fait les lumières du soleil, de la lune et des étoiles. Il a mis les lumières dans les cieux pour servir de marqueurs. Un de ces signes, le grand Signe de la Femme de l’Apocalypse Chapitre 12 qui apparaîtra le 23 septembre 2017. Ce signe est la clé pour déverrouiller le calendrier des autres événements prophétiques révélés dans le Livre de l’Apocalypse.

« Vos péchés retomberont sur vous », chap. 32 vers. 23 du Livre des Nombres (32 = 23 à l’envers). Jésus nous le redit en Matthieu 23 « Serpents, race de vipères! Comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne ? ».

Cette année 2017 ou 5777 dans le calendrier juif est l’année clé de la Révélation divine par le nombres de conjonctions d’événements : événements naturels, Eglise Catholique en changement, astronomie régulière, comètes, guerres, attentats, etc.

L’année juive se terminera le 20 septembre 2017. Trois jours plus tard, le 23 septembre 2017, se produira un événement astronomique tout à fait unique en son genre.

En effet, la planète Jupiter (la planète du Roi) est entrée dans le ventre de la constellation de la Vierge le 20 novembre 2016 (Fête du Christ Roi et fin de l’année de la Miséricorde), et elle y restera pendant 9 mois et demi (à cause de l’effet rétrograde de sa course). Elle en sortira le 23 septembre 2017 et, ce jour-là, le soleil se trouvera derrière la Vierge, la lune sera sous ses pieds, et douze étoiles (la constellation du lion) seront au-dessus de sa tête.

vierge3 « Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l’enfantement. » Apocalypse 12

Le 23 septembre est le premier jour du signe astrologique de la Balance, symbole de Justice.

Notre Seigneur utilise à plusieurs reprises la notion d’enfantement et de naissance. Or la durée réelle d’une grossesse est de 38 semaines ou 266 jours, entre l’ovulation et la naissance. A la fin de la 38ème semaine, on est arrivés au terme. Donc durée de gestation = 38 semaines = 266 jours. Naissance à la 39ème semaine. Or, le pape François, dernier de la liste Malachie, est le 266ème pape depuis l’instauration de la papauté avec Saint Pierre, le Premier Apôtre.

Le mot grossesse en hébreu הֵרָיוֹן vaut 271 en gématrie. Il y a exactement 271 jours entre le camouflet infligé à Israël le 24 décembre 2016 à l’ONU au 23 septembre 2017! Pour vérifier http://www.gematrix.org.

Le Christ est ressuscité entre la 38ème et la 39ème heure. A Pontmain où la Vierge est apparue le 17 janvier 1871, 38 hommes étaient partis à la guerre ; ils sont tous revenus. Le département de la Salette où la Vierge est apparue le 19 septembre 1846 est le numéro 38. Le paralytique de la piscine de Béthesda était malade depuis 38 ans. Et enfin, le 38ème mois du pape François a été révolu le 13 mai 2016.
 Le jour où Fatima est entré dans sa 100ème année, le pape François est entré dans son 39ème mois.

L’Eglise Catholique passe depuis 50 ans à travers la Grande Tribulation : passion, mort, mise au tombeau et Résurrection (la Jérusalem céleste, qui est la Résurrection de l’Eglise).

C’est donc assez clair : le pape François est le dernier pape d’un cycle complet, celui de la vie de l’Eglise racontée dans l’Apocalypse, qui se termine par l’enfantement d’une nouvelle église, appelée la Jérusalem Céleste. Cette renaissance ou Résurrection de l’Eglise a été annoncée pour le 13 mai 2016, date à partir de laquelle se sont enclenchés les derniers événements nécessaires à son éclosion confirmé par l’astronomie régulière.

Le 21 août 1914 nous avons eu une éclipse solaire totale pendant la première guerre mondiale parcourant l’Europe du nord au sud divisant l’empire Ottoman en deux. L’empire a été effectivement coupé en deux par la suite.

 eclipse 1914

Le 21 août 2017 nous avons eu la 11ème éclipse totale solaire du 21ème siècle aux Etats-Unis à la trajectoire tout à fait exceptionnelle dans ses composantes eschatologiques. Cet événement annonciateur unique est au-delà du contrôle humain et défie toutes les lois de la probabilité. La prochaine éclipse traversera les Etats-Unis en 2024.

eclipse 2017

L’éclipse du 21 août 2017 a débuté sur la côte ouest des Etats-Unis à 17h16 précise qui est également l’heure exacte du coucher de soleil à Jérusalem. Salem est la première ville de l’Oregon touchée par l’éclipse et traversera les 7 villes du nom de Salem aux Etats-Unis : Salem OR, Salem ID, Salem WY, Salem NE, Salem MO, Salem Ky et Salem SC.

Salem est une version abrégée de Jérusalem, laquelle est la ville la plus prophétique de toute la Bible. Jérusalem était appelée Salem au temps de Melchisédech, préfiguration du Grand Prêtre : le Christ !

L’éclipse du 21 août 2017 s’est réalisée le 233ème jour de l’année en 33ème semaine 133 jours avant l’année 2018 et exactement 33 jours avant le grand Signe d’Apocalypse Chapitre 12 du 23 septembre 2017. Elle a débuté par le 33ème Etat d’Oregon et a terminé son trajet sur la Caroline du Sud étant au 33ème parallèle. La dernière éclipse de la sorte est survenue la dernière fois maintenant 99 ans (3×33 années).

Le 23 septembre est le 266ème jour de l’année, il reste 99 jours jusqu’à la fin de l’année. Il y eu une éclipse de soleil le 3 avril de l’an 33, jour de la Crucifixion de Jésus Christ à l’âge de 33 ans. Du 13 mai 2017, première apparition à Fatima en 1917, au 23 septembre 2017, il y a exactement 133 jours !

De la journée du 21 août 2017 où le destroyer USS John McCain a subit un impact à l’annonce du cancer de John McCain, il y a 33 jours.

  • Le 13 mai est le 133ème jour de l’année.
  • Le 13 mai 1917 est la première apparition de la Vierge Marie à Fatima.
  • Le 13 octobre 1917, 70’000 personnes sont témoins d’un miracle !

Le 13 octobre 2017 est une échéance absolue comme nous allons le constater !

Du 18 janvier 2017 (triple tremblements de terre au Centre de l’Italie) au 31 mai 2017 = 133 jours.

Si A = 1, B = 2, C = 3… l’expression « Eglise de Satan » comporte 13 lettres et l’expression « L’Eglise de Satan » donne 133 ! Et à propos du nombre 13, il symbolise dans la Bible la rébellion. 31 ou 13 à l’envers. L’éclipse du 21 août 2017 est le 13ème passage de l’ombre de la Lune sur Terre en ce siècle.

Gethsémani est l’oliveraie en Terre Sainte où Notre Sauveur a débuté Sa douloureuse Passion. En table 1 A = 1, B = 2, C = 3, etc « Gethsémani » = 233. Le 233ème jour se situe à 132 jours de la fin de l’année.

Si A = 1, B = 2, C = 3 etc « LES OURAGANS » = 132 , « LES CYCLONES » = 132, « LES TORNADES » = 132

Le camion-bélier du 7 avril à Stockholm appartenait à la société Spendrups. Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « Spendrups » = 132.

132 nombre révèle la Seigneurie de Jésus-Christ!

206 jours = 132 jours + 74 jours. Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « L’ascension du Messie » = 206 et « L’avènement du Messie » = 206, « Jesus » = 74, « Lucifer » = 74.

Le 12 mai était le 132ème jour en 1917 et se terminait donc à la 3168ème heure de l’année. Les apparitions de Fatima ont commencé le lendemain, le 13 mai 1917 pour une période de 153 jours.

Et je pourrais rajouter Ezéchiel 33 qui parle de la responsabilité du prophète en tant que sentinelle.

« Dieu dit: Qu’il y ait des luminaires dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années. » Genèse 1, 14

La 33ème fois que Noé est mentionné dans la Genèse fait mention de l’arc-en-ciel, Signe de l’Alliance entre Dieu et les hommes.

« Et Dieu dit à Noé: Tel est le signe de l’alliance que j’établis entre moi et toute chair qui est sur la terre. » Genèse 9, 17

La dernière lettre de l’alphabète hébreu est la lettre Tav qui veut dire signe ou marque. Sa valeur alphanumérique est 400 et le dessin d’une croix y est associé.

Le soleil est 400 fois plus loin que la lune et son diamètre est environ 400 fois plus grand.

La température de la surface du soleil est de 5504,85 degrés Celsius ou encore 5778 Kelvin.

Le 21 septembre 2017, Fêtes des Trompettes, sera la première journée de l’année 5778 selon le calendrier juif.

57, c’est la valeur numérique du mot jour, Iom, en hébreu. Tous les 57 ans, les phases de la Lune reviennent à la même heure du même jour. Le mot Lune est employé 57 fois dans la Bible – 47 fois dans l’Ancien Testament et 10 fois dans le Nouveau Testament.

Les 3 nombres 151, 115 et 511 résument l’entier de la Révélation divine.

Jésus-Christ est sans la moindre équivoque mathématique représenté par le nombre 151, car si A = 1, B = 2, C = 3, etc « JESUS CHRIST » = 151 et 151 étant un nombre premier, nous savons que : « NOMBRE PREMIER » = 151.

Aussi, « Holy Spirit «  = 151, « La sagesse divine » = 151, « Pater Noster» = 151, « Marie Reine du Ciel » = 151, « Le culte de la Reine » = 151. Voici des non coïncidences mathématiques de plus !

Le nombre 115 représente le témoignage des Deux Témoins de l’Apocalypse et le 511 le martyr chrétien.

« Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière. » Apocalypse 11, 5

Les Deux Témoins sont immunisés contre toutes les attaques démoniaques et humaines pour un temps donné de 1260 jours.

Le nombre 15 représente la Passion du Sauveur. Le mot passion est employé 15 fois dans le Nouveau Testament et Satan 15 fois dans l’Ancien Testament.

Le nombre 11 représente l’armoirie du péché, car il dépasse de 1 le Décalogue, La Loi Divine. Le témoignage chrétien rappelle le péché (11) expié par les 5 Plaies du Christ. Les martyrs chrétiens subissent à leur manière les 5 Plaies du Christ pour expier les péchés (11), des hommes.

Le nombre 151 est un nombre premier et « nombre premier » = 151… Nous pouvons permuter ce nombre de trois façons :

151 + 115 + 511 = 777

Ecrit en hébreu, YESHUA sauve, donne 777: yod, shin, waw, ayin, he, waw, shin, yod et ayin, donnant 10+300+6+70+5+6+300+10+70 = 777. Le nombre 777 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot prêtre est employé 777 fois dans la Bible, et 3 x 7 = 21!

  • Les 21 chapitres de l’évangile de Saint Jean ;
  • Les 21 attributs de la Sagesse (Sg 7,22-23) ;
  • Nombre de chapitres du livre des Juges de l’Ancien Testament ;
  • Pendant 21 jours le Prince du royaume de Perse – ange protecteur des nations ennemies – résista à l’Archange Michaël ainsi qu’à l’ange du prophète Daniel (Dn 10,13) ;
  • Jacob travailla trois fois sept ans à garder les troupeaux de son oncle Laban pour obtenir deux épouses et deux servantes, lesquelles lui servirent aussi de concubines comme c’était la coutume à l’époque (Gn 29,15-30) ;
  • Le nombre 21 est employé 7 fois dans la Bible ;
  • Les mots déluge et astre sont employés 21 fois dans la Bible.

Le 23 septembre 2017 sera le 266ème jour de l’année. 151 + 115 = 266 ! Ces deux nombres représentent Jésus-Christ et Ses Deux Témoins. François est le 266ème et dernier pape avant le Second Avènement de Jésus-Christ !

vierge3Date d’accomplissement : 23 septembre 2017

« Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté. » Apocalypse 12, 3-4

dragon rouge

Le Dragon rouge apparaît dans le ciel avant l’accouchement de la Femme. Il se tient face à elle. Il veut dévorer son enfant au moment où l’enfant est né.

Le Signe du Dragon rouge apparaîtra dans le ciel après le Signe de la Femme du 23 septembre 2017 mais avant son accouchement. Le verset dit bien que le dragon se tenait devant la femme qui était sur le point d’accoucher, afin qu’elle puisse dévorer son enfant au moment où il est né. Cela signifie que le Dragon rouge apparaîtra alors que la Femme est toujours enceinte alors qu’elle est sur le point d’accoucher. Le Grand Signe de la Femme apparaîtra le 23 septembre 2017. La grossesse se terminera le 13 octobre 2017.

En effet, Jupiter, connu des Juifs comme étant l’Etoile du Messie, sortira de la constellation de la Vierge le 13 octobre 2017 après avoir passé 327 jours (20 novembre 2016 au 13 octobre 2017) dans la région de « l’utérus » de cette constellation .

Après cela, le Dragon rouge n’aura plus la possibilité de « se tenir devant la femme qui était sur le point d’accoucher » car la Femme ne sera plus enceinte. Le Dragon rouge doit donc faire son apparition avant le 13 octobre 2017 !

dragon rouge 3

Combiné avec un modèle astronomique prédictif généré par ordinateur (http://neave.com/planetarium/), la Bible nous dit que le Dragon rouge apparaît à un moment donné pendant la période qui commence le 23 septembre 2017 et se termine le 13 octobre 2017.

Nous pouvons maintenant comparer ces données astronomiques régulières avec les Chapitres de l’Apocalypse 6, 12-13, 8, 12 et 12, 3-4 afin de déterminer la date exacte de l’apparition du Dragon rouge.

« Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu’un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. » Apocalypse 6, 12-13.

Le Chapitre Apocalypse 6, 13 se produit après l’ouverture du 6ème sceau. Il dit que les étoiles sont tombées, mais il ne dit pas combien. Il ne définit pas une quantité. Cependant, le Chapitre 8, 12 le fait.

Après l’ouverture du 7ème sceau dans Apocalypse 8, 1, nous avons:

« Le quatrième ange sonna de la trompette. Et le tiers du soleil fut frappé, et le tiers de la lune, et le tiers des étoiles, afin que le tiers en fût obscurci, et que le jour perdît un tiers de sa clarté, et la nuit de même. » Apocalypse 8, 12.

Logiquement, temporellement et dans les Écritures, l’ouverture du 7ème sceau vient après l’ouverture du 6ème sceau. Notez cependant qu’il existe encore des étoiles dans le ciel. Seulement un tiers d’entre eux ont été frappées. Ils ne sont tous tombés.

La Tradition nous dit que les étoiles sont les anges et que Lucifer, l’ange-déchu a réussi à entraîner un tiers des anges dans sa rébellion contre Dieu : « Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. » Apocalypse 12, 4. Les anges-déchus ont été jeté sur la terre en compagnie des hommes ! Nous allons donc retrouver un tiers des hommes qui vont suivre Lucifer et les anges-déchus dans la rébellion finale contre Dieu !

Apocalypse 12, 3-4 nous explique clairement ce qui est arrivé au tiers des étoiles.

Nous pouvons maintenant regrouper l’ordre chronologique de la chute du tiers des étoiles.

  • Le Dragon rouge balaie un tiers des étoiles hors du ciel et les jette vers la terre (Apocalypse 12, 4) ;
  • L’Écriture compare les étoiles dans le ciel tombant sur terre comme des figues vertes (Apocalypse 6, 13) ;
  • Un tiers des étoiles devient noir. Un tiers du ciel est sans lumière (Apocalypse 8, 12).

Cela nous permet de conclure qu’un tiers des étoiles est tombé.

Avec l’aide des Chapitres de l’Apocalypse 8, 12, nous voyons que l’Apocalypse 6, 13 et l’Apocalypse 12, 4 expliquent le même tiers des étoiles dans le ciel tombant sur la terre. Cependant, l’Apocalypse 6, 12-13 nous dit aussi que cela se produit pendant une lune entière : « la lune entière devint comme du sang ». Une lune entière est une pleine lune. La seule pleine lune entre le 23 septembre 2017 et le 13 octobre 2017 se produit le 5 octobre 2017 à 18h40 UTC.

Le Dragon rouge apparaîtra le 5 octobre 2017 !

dragon rouge 2

http://october-5-2017.com

Le 5 octobre 2017 s’avère être une date très spéciale. C’est le premier jour de Soukkot, également connu sous le nom de Fête des Tabernacles en souvenir des 40 ans passés dans le désert durant l’Exode.

Voici ce que Zacharie a à dire au sujet de la célébration de ce festival pendant le Royaume millénaire :

« Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour se prosterner devant le Roi, l’Éternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles. » Zacharie 14, 16

Le Chapitre Apocalypse 7, 9 s’intègre parfaitement dans la Fête des Tabernacles :

 « Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. »

robe blancheLes étoiles qui tombent le 5 octobre 2017 nous permettent également de fixer la date du début pour les 1’260 jours de Apocalypse 12, 5-6 et les 42 mois de Apocalypse 11, 2.

« Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. » Apocalypse 12, 5-6

 « Mais le parvis extérieur du temple, laisse-le en dehors, et ne le mesure pas; car il a été donné aux nations, et elles fouleront aux pieds la ville sainte pendant quarante-deux mois. » Apocalypse 11, 2.

femme1260

Notez que la Femme donne naissance à un fils, puis les 1’260 jours commencent. La Femme s’enfuit dans le désert abandonnant la sainte ville de Jérusalem. Il sera laissé aux nations de piétiner Jérusalem pendant 42 mois (42 mois x 30 jours = 1’260 jours), ce qui nous conduit au 18 mars 2021. Hille Kok a reçu la vision de la Croix Glorieuse du Christ le 18 mars 2007 à 18h30.

1260 s’écrit « mille deux cent soixante » = 254 en alpha numérisation de table 1 (A = 1, B = 2, C = 3, etc). Le 11 septembre était le 254ème jour du 3ème millénaire !

Le Signe du Dragon rouge se produira donc douze 12 jours après le 23 septembre 2017, soit le 5 octobre 2017, lorsque la lune sera pleine.

C’est LA dernière chance pour tous les détracteurs de Jésus-Christ pour faire partie du bon grain en pardonnant et en cessant de juger. S’ils persistent dans leur entêtement, ils subiront la Colère de Dieu et ratifieront eux-mêmes leur appartenance à l’ivraie et feront partie du tiers des étoiles qui tombent du ciel.

  • Le 13 octobre 1917 est la dernière apparition de Marie à Fatima avec le miracle du soleil devant 70’000 témoins oculaires !
  • Le 13 octobre 2017 sera l’achèvement de l’accouchement : Jupiter sortira de la constellation de la Vierge et n’y reviendra plus !
  • Le 13 octobre 1884, le pape Léon XIII entend un dialogue entre Jésus et Satan donnant à Satan 100 ans pour détruire l’Eglise. Nous y sommes !
  • Le 13 octobre 1884 est votée la résolution faisant du méridien de Greenwich le point zéro et le repère horaire universel (heure GMT) qui s’appliquera dorénavant à la Terre entière. Nous avons donc un point zéro d’une importance capitale définit le même jour où une durée, capitale elle aussi, est donnée : 100 ans !

Aujourd’hui on comprend plus facilement la durée totale des Tribulations puisque nous arrivons en fin du processus. La durée réelle et totale est de 133 ans soit : 100 ans de mise en place + la même durée de vie que le Christ : 30 ans de vie cachée, et un peu plus de 3 ans de vie publique.

Donc, nous connaissons l’Alpha, le point zéro : le 13 octobre 1884.
 133 ans d’écart avec 2017. Pour quand le point final ? L’Omega ?

Dès le 13 octobre 2017, il faut s’attendre à un emballement planétaire conduisant à l’utilisation d’armes nucléaires et à la destruction de Babylone: l’Union Européenne.

Dans le film Terminator Genisys (2015), le scénario du film annonce également le 13 octobre 2017 comme le Jugment Day !

terminator genisys

« Au commencement, Dieu » – « créa les cieux »

Ces expressions Bibliques tirées du premier verset de la Genèse donnent 999 à l’addition en hébreu ainsi que « ma colère » qui apparaît plus d’une trentaine de fois sur l’ensemble de l’Ancien et du Nouveau Testaments. Le nombre 999 dans ce cas agit comme un sceau. Le nombre 666 à la puissance 5 donne 131’030’122’140’576. Or : 131 + 030 + 122 + 140 + 576 = 999.

En 1999, la dernière éclipse totale de soleil du 11 août a eu lieu le 223ème jour.

Arnold Schwarzenegger n’a pas été choisi au hasard par le réalisateur de La Fin des Temps en 1999. C’est le seul film où Schwarzy ne résout par le problème avec les armes, mais avec la Foi. C’est le seul film où il combat Satan, le serpent en personne !

Arnold Schwarzenegger est un acteur clé de la Fin des Temps, sans jeu de mots…

Si A = 1, B = 2, C = 3, etc. « Arnold Schwarzenegger » = 223. Vous pouvez vérifier vous-même sur ce site http://gematrie.online.fr/gematrie.htm

Ce nombre 223 mérite quelques remarques.

« Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie.» Apocalypse 13, 12

Ce verset correspondant à la référence Biblique 13, 12 est aussi le 223ème verset de l’Apocalypse.

« Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six.» Apocalypse 13, 18

La référence 13, 18 se retrouve dans la date d’élection de G. W. Bush un 13 décembre 2000 à 18 jours de la fin d’une année, du 20ème siècle et du 2ème Millénaire.

Ce 13 décembre peut donc aussi s’écrire sous la forme 13/12.

Depuis l’épisode des attentats du nine eleven et des funérailles grandioses des deux tours du WTC, nous savons qu’un tel scénario d’adoration de la Bête d’envergure planétaire est plausible.

Le nombre 223 n’apparaît que deux fois, sur l’ensemble des Ecritures dans un chapitre d’Esdras, 2.19 et 2.28, concernant le retour des exilés de Babylone et font référence à un chef et des lieux. Les versets se distinguent par leur brièveté:

  1. « Les fils de Haschum, deux cent vingt-trois; » Esdras 2, 19
  2. « Les gens de Béthel et d’Aï, deux cent vingt-trois; » Esdras 2, 28

En table 1, A = 1, B = 2, C = 3, etc

  • « La Nouvelle Jérusalem » = 223
  • « Les dimensions de Sion » = 223
  • « La dernière trompette » = 223

666/3 = 222+1=223 ou 22 mars. La notion N+1 est une notion biblique récurrente.

Le diable a un pouvoir certain sur la nature humaine, mais il est limité dans son action et dans le temps à 49. Il ne peut pas aller à 50 qui est le nombre de la Pentecôte. 7×7=49 et 77 est la limite du péché. Il y a 49 mots latins dans le Pater Noster.

  1. Premier Avertissement: 22 mars 2016, attentats de Bruxelles avec 32 morts. « Vos péchés retomberont sur vous », chap. 32 vers. 23 du Livre des Nombres (32 = 23 à l’envers).
  2. Deuxième Avertissement: 22 mars 2017, attentats de Londres avec 4 morts. Tout se termine en 4 !

1776 + 223 = 1999 (création du sceau des Illuminatis, le 1er mai 1776 et des USA)

1776 est l’année du démarrage de l’ultime période de pouvoir du Malin sur le monde. Et cela se laisse prouver mathématiquement.

L’année 1776 apparaît comme historique car, le 1er mai 1776 Adam Weishaupt fonde les Illuminés de Bavière, point de départ de la société secrète que nous nommons aujourd’hui Illuminatis. Le 4 juillet 1776, les Etats-Unis sont fondés par la triple alliance satanique des juifs anti-chrétiens, des luthériens et des francs-maçons. Un pays créé sur mesure pour leurs projets. Des deux dates, le 1er mai est la plus importante car Albert Pike, le premier grand pontife de la maçonnerie universelle en fera, un siècle plus tard, le jour de l’an des palladistes, c’est à dire de la haute franc-maçonnerie.

Quand le Malin utilise l’ordre, son ordre doit servir de moyen pour promouvoir le désordre. C’est sa loi. Même chose lorsqu’il utilise le vrai : le vrai doit servir à promouvoir le faux.

À quoi ressemble le bonheur ? Les photos de Kim Jong-un qui tire un nouveau missile.

Satan est le Père de tous les menteurs et de toutes les iniquités, faut-il le rappeler !

Sans la Foi en Jésus-Christ et la Science dure des Saintes Ecritures, il impossible de reconnaître les tactiques du diable, le Prince de ce monde.

En Europe et dans le monde, nous sommes entrés de plein pied dans le régime du Pouvoir de la Bête de l’Apocalypse : c’est-à-dire d’un régime totalitaire. C’est une véritable dictature de la pensée par des régimes laïques ou communistes radicalisant qui visent à faire passer les opposants juifs, chrétiens ou musulmans comme des fous, des menaces ou des dangers.

Rappelons que l’une des caractéristiques de l’Antéchrist est l’instauration d’un règne donnant l’impression d’apporter la paix et la sécurité (cf. 1 Th 5, 3), le laïcisme ou le communisme, tout en établissement une dictature universelle (Ap 13, 3b, Ap 13, 7b-8, Ap 13, 12, Ap 13, 16-17), le Nouvel Ordre Mondial, avec l’extermination des opposants (Ap 13, 15) : guerre, oppression et terrorisme.

Les musulmans sont investis d’une mission de Guerre Sainte et ils n’hésitent pas à répondre au mal par le mal. Ceci n’est pas le cas des chrétiens qui répondent au mal, par le bien en donnant des explications rationnelles à leurs ennemis, des Enseignements de Sagesse divine et le pardon des offenses. Le pardon c’est la fine pointe de l’amour inconditionnel de Dieu.

Si les ennemis du Christ ne comprennent toujours pas avec des explications rationnelles, c’est Dieu, le Tout-Puissant qui intervient, et pas de recours !

Les caractéristiques des démons et des humains qui les imitent sont la logique et l’obstination. On reconnaît la présence de Satan dans une âme par l’orgueil et l’arrogance quelque soit sa religion, même catholique. Le jugement et la condamnation des autres sont toujours les traits de caractères de Lucifer, le démon de l’orgueil et le chef des démons.

Lucifer est le monarque des Enfers. Ce qui conduit en Enfer, ce n’est pas notre faiblesse humaine de pécheur, mais l’orgueil de ne pas reconnaître sa faute et sa faiblesse en la corrigeant. L’orgueilleux ne se soumet jamais, même quand les erreurs lui sont démontrées par les chiffres. L’orgueilleux ne s’humilie jamais dans la confession en reconnaissant son erreur, d’où l’Enfer éternel à sa mort !

Ceci est valable pour tout être humain, même pour les consacrés. Lorsqu’un religieux ou un prêtre catholique reformule la Parole de Dieu ou juge un autre, ils n’agissent pas avec le Saint-Esprit, mais avec l’esprit du mal, le diable ! C’est de l’amour-propre de juger et de condamner un autre ou de reformuler la Parole de Dieu, car personne n’a l’âme assez pure pour juger un autre au nom de Dieu, et encore moins reformuler la Parole de Dieu.

Les croyants qui ont gardé la Parole de Dieu et Jésus-Christ dans leur cœur qui n’ont pas renié Son Nom, et qui ont subi patiemment la persécution resteront dans le ciel, c’est-à-dire qu’ils seront protégés à l’heure du Jugement qui va venir sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre (Apocalypse 3, 10).

Le but de la Tribulation est de séparer les personnes sur la terre en deux catégories : ceux qui choisissent de croire en Jésus-Christ et de Le suivre à la lettre dans Son Eglise, et ceux qui ne veulent pas le suivre en méprisant Ses Enseignements et Son Eglise. C’est la séparation du bon grain de l’ivraie. Autrement dit, ceux qui jugent et condament font partie de l’ivraie et ceux qui pardonnent dans la Foi font partie du bon grain. C’est très simple !

« Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. » Luc 2, 12

« Celui qui le livrait leur avait donné ce signe: Celui que je baiserai, c’est lui; saisissez-le. » Mathieu 26, 48

Tout se termine en 4.
C’est au 4ème mois que le Christ est mort. Il faut 4 saisons pour boucler une année. Il y a 4 éléments : l’eau, la terre, l’air et le feu. Tout se mesure de 4 façons : longueur, largeur, hauteur, profondeur.

Les 4 lettres hébraïques du Tétragramme sacré formant le nom de Dieu : YHWH. Les 4 évangélistes du nouveau Testament : Matthieu, Marc, Luc et Jean. Les 4 couleurs des chevaux de l’apocalypse et les 4 chevaliers qui apportent les 4 fléaux majeurs (Ap 6, 2-8). Les 4 anges destructeurs debout aux 4 coins de la terre (Ap 7, 1). Les 4 Fins Dernières de l’Homme : la Mort, le Jugement, le Ciel ou l’Enfer.

En table 4, si A = 4, B = 8, C = 12, etc, « Judas Iscariote », le Père de tous les traîtres, équivaut à 616.

6+1+6 = 13 et 6+6+6 = 18. Le nombre 666 étant défini comme nombre de « la bête », se trouve en Apocalypse 13, 18 !

En Grec, c’est à dire la langue de rédaction du Nouveau Testament, l’alpha numérisation de la séquence « La Bête » donne 616.

Dans l’Ancien Testament, tout ce qui concerne « la bête » correspond d’autre part à des multiples de 616 que l’on retrouve en relation avec des termes liés à la « méchanceté », le « mal » ou la « prostitution » dans le Nouveau Testament.

Les deux nombres 616 et 666 ont pour particularité d’être des nombres palindromes, lisibles dans les deux sens, une notion capitale chez l’Ennemi qui singe tout en miroir.

A noter que l’alpha numérisation Hébraïque d’un « Cesar Neron » transformé en un « Cesar Nero » plus populaire transformerait la suite: 100 + 60 + 200 + 50 + 200 + 6 + 50 = 666 en 100 + 60 + 200 + 50 + 200 + 6 = 616.

Un Jubilé se calcule sur 50 ans. De façon symbolique: 666 – un jubilé = 666 – 50 = 616. Le Jubilé d’Israël avait eu lieu le 14 mai 1998 et nous savons que 1998 = 666 x 3.

Dieu communique par des Signes très simples pour que les simples comprennent ! La mangeoire et la paille pour les rois mages afin de reconnaître le Messie et le baiser de Judas lors de la trahison du Christ ! Même un enfant en âge préscolaire peut comprendre !

Les Signes divins ne sont cependant pas perceptibles pour les adultères et les fourbes, même si les Signes sont gros comme une maison :

« Les pharisiens et les sadducéens abordèrent Jésus et, pour l’éprouver, lui demandèrent de leur faire voir un signe venant du ciel. Jésus leur répondit: Le soir, vous dites: Il fera beau, car le ciel est rouge; et le matin: Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps. Une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui de Jonas. Puis il les quitta, et s’en alla. » Mathieu 16, 1-4 

Lorsque le jour semble être la nuit, ce qui est le cas lors d’une éclipse, c’est une façon pour Dieu d’attirer l’attention…n’est-ce pas ?

Le 23 août 2017 sera le premier du mois éloul selon le calendrier juif. Ce mois est connu pour être le début d’un temps de pénitence de 40 jours (Aggée 1, 1-4).

40 jours c’est aussi le temps que le prophète Jonas donne à Ninive pour se repentir avant que la Justice de Dieu frappe la ville. L’éclipse solaire du 21 août 1914 a traversé Mosul, l’actuelle ville appelée autre fois Ninive. Jonas donne son Avertissement à Ninive le 1er du mois d’éloul. Le 1er éloul est la montée de Moïse au Sinaï où il jeuna ensuite pendant 40 jours. Le 1er éloul est aussi le Baptême de Jésus dans le Jourdain. Jésus fit ensuite son jeûne de 40 jours dans le désert où il fut tenté par Satan à trois reprises.

Satan a rendu la compréhension des Signes divins obscurs par la numérologie divinatoire. Les nombres bibliques ont une signification très simple en correspondance avec la nature, les étoiles, la géométrie et les mathématiques.

Cela fera 666 semaines ou 153 mois du tsunami suivant le tremblement de terre en Indonésie le 26 décembre 2004 au 30 septembre 2017, Fête des Expiations (le Yom Kippour est la principale fête juive), et fin du délai de 40 jours courant à partir de l’éclipse solaire totale du 21 août 2017.

L’accroissement du terrorisme en Europe depuis fin 2015 n’est pas lié au hasard. Je vous prouve une fois de plus que tous les actes terroristes en Europe, notamment celui de Barcelone du 17 août 2017, suivent également un canevas mathématique clairement identifiable a posteriori (voir article précédent : preuves mathématiques de l’existence de Satan)

Mes articles sont attaqués avec virulence par la critique rationaliste, qui ne veut y voir qu’un tissu d’inventions fabuleuses, sortis de l’imagination d’un faussaire.

Mes détracteurs affirment avec assurance que mon témoignage entier doit être attribué à la paranoïa mystique, une fiction fabriquée de toute pièce pour concrétiser une espérance « délirante ».

Le « progrès de la science » a contraint l’exégèse des Saintes Ecritures à un simple écrit moralisateur, présenté sous la forme d’un roman d’aventures extraordinaires, mélangé de visions allégoriques. Les découvertes faites au XXème siècle ne permettent plus d’admettre tel quel le récit de la Bible.

En bon scientifique, il faut noter qu’aucune recherche historique, de récit ou archéologique ne permet d’infirmer, si peu que ce soit le récit traditionnel de la Bible. Ni les fouilles entreprises en pays biblique, ni les déchiffrements des inscriptions, ni les manuscrits de Qûmran ou d’ailleurs, n’ont amené au jour un document quelconque qui contredise formellement les données de l’Ecriture Sainte ou de la Tradition. Les difficultés viennent non des découvertes archéologiques elles-mêmes, mais des déductions que prétend en tirer la critique rationaliste.

L’une des causes qui entraînent celle-ci dans les erreurs où elle nage à plaisir, est sa méconnaissance de la haute valeur historique de la Bible. Non seulement elle ne tient pas aucun compte du caractère inspiré de ce livre divin, mais, même sur le plan humain, elle sous-estime étrangement le poids des témoignages qu’il apporte sur le passé. Les faits qu’il énonce sont mis au panier avec une désinvolture souveraine. Tandis que la moindre inscription déchiffrée sur un tesson de vieux pot, ramassé par un chamelier dans le désert, s’auréole d’une autorité transcendantale. Le pape Léon XIII avait déjà déploré ce travers dans l’encyclique Providentissus.

On doit s’affliger, disait-il, de ce que beaucoup d’hommes qui étudient à fond les monuments d’antiquité, les mœurs et les institutions des peuples, et se livrent à ce sujet à de grands travaux, ont trop souvent pour but de trouver des erreurs dans les Livres Saints, afin d’infirmer et d’ébranler complètement l’autorité des Ecritures. Quelques-uns agissent ainsi avec des dispositions vraiment trop hostiles, et jugent d’une façon qui n’est pas assez impartiale. Ils ont grande confiance dans les livres profanes et dans les documents du passé, qu’ils invoquent comme s’il ne pouvait exister à leur sujet aucun soupçon d’erreur ; tandis qu’aux Livres sacrés, à la moindre apparence, au moindre soupçon d’erreur, ils refusent d’emblée leur créance, sans aucune discussion (Œuvres de Léon XIII, Edit. La Bonne Presse, t. IV, p. 37).

Mon témoignage, pourtant hautement rationaliste, car s’appuyant sur les probabilités, est particulièrement caractérisé de cette étrange déviation de la part de l’ensemble des magistrats suisses et des experts scientifiques impliqués.

Dans tous les actes terroristes en Europe depuis fin 2015, il y a un point obscur, que la science en son état actuel, est impuissante à élucider sans le recours aux Saintes Ecritures. Pour arriver à y voir clair, le meilleur moyen n’est certainement pas d’éliminer à priori le document de beaucoup le plus sûr que nous possédions, à savoir : le texte inspiré.

La vérité oblige à dire que la critique moderne n’a rien inventé de nouveau. Déjà, dans l’antiquité, l’authenticité de la Bible avait été niée. C’est pourquoi, il paraît inutile de nos jours de vouloir prouver le bienfondé scripturaire des Saintes Ecritures, mais plutôt de démontrer leurs véracités à travers le rationalisme des probabilités, qui n’ont d’ailleurs aucun intérêt pour l’homme de foi.

Ces faits et démonstrations de l’intervention surnaturelle qui précédent s’inscrivent exclusivement dans un souci de sécurité. La critique rationaliste est totalement contreproductive dans la lutte contre Satan et son armée de terroristes et pour préparer le Second Avènement de Jésus-Christ imminent!

C’est l’unique moment dans toute l’histoire de la Terre où l’on peut trouver une situation où le Roi des planètes Jupiter entre dans la constellation de la Vierge par son abdomen dans un mouvement rétrograde et reste dedans. Le Roi restera en elle pendant toute la période de la gestation et la constellation de la Vierge sera ensuite habillée du soleil, aura la Lune à ses pieds et 12 étoiles au dessus de sa tête !

C’est une circonstance unique, et il manque bien sûr la représentation astronomique du Grand Dragon Rouge aussi connu sous le nom de Nibiru, mais d’après la parole de Dieu nous savons que cette planète sera située dans l’abdomen de la Vierge le jour de la « naissance ».

Au moment de la naissance de Jupiter depuis la Vierge, l’objet connu sous le nom de Grand Dragon Rouge obscurcira et éclipsera Jupiter, et Jupiter disparaîtra complètement de notre champs d’observation depuis la Terre.

Ce signe nous montre non seulement la position de Nibiru, ou Planète X, mais est également relié aux jours de fête du Seigneur qui est perpétuellement observé par Israël. Il souligne également le début de la période connue sous le nom de « Grandes Tribulations » quand les différentes nations de la Terre se feront la guerre.

Le 23 septembre 2017, la Comète 67P/TG sera en conjonction avec la lune passant au pied de la constellation de la Vierge, 50 ans après la guerre de 6 jours en Israël en 1967, soit un jubilé. Le jubilé a une forte importance dans toute l’histoire biblique.

Cette comète était la destination de la sonde Rosetta de l’Agence spatiale européenne, lancée le 2 mars 2004. La comète a été atteinte le 6 août 2014 ; la sonde est entrée en orbite le 10 septembre 2014 ; l’atterrisseur, Philae, s’est posé sur la surface de la comète le 12 novembre 2014, 12 ans après son lancement. Selon les définitions astronomiques, cette comète appartient à la famille de Jupiter.

Un Jubilé se calcule sur 50 ans. Le 7 juin 2017 nous avons eu le Jubilé de 50 ans de la guerre des 6 jours en 1967. De façon symbolique: 666 – un jubilé = 666 – 50 = 616. Le Jubilé d’Israël avait eu lieu le 14 mai 1998 et nous savons que 1998 = 666 x 3.

6+1+6 = 13 et 6+6+6 = 18. Le nombre 666 étant défini comme nombre de « la bête », se trouve en Apocalypse 13, 18 !

Voyons maintenant pourquoi le 7 juin 2017 :

Le 7 juin 2016, Israël est entré dans son jubilé du Jour de Jérusalem. En effet, Jérusalem fut conquise en totalité le 7 juin 1967 lors de la guerre des 6 jours. Il y aura 50 ans révolus le 7 juin 2017. Nous savons que Satan ne peut pas aller au-delà de 50 qui est le nombre de la Pentecôte.

La date du 7 juin, l’Ennemi rusé sait bien qu’elle est importante. C’est le 7 juin 1967 qu’Israël envahit la totalité de Jérusalem lors de la guerre des 6 jours. C’est le 7 juin 1982 que Jean-Paul II et Ronald Reagan signent au Vatican un pacte secret pour combattre le communisme. C’est le 7 juin 2016 qu’Hillary Clinton fut assurée de remporter l’investiture démocrate.

Un jubilé commençant la 50ème année, celui-ci démarre le 8 juin 2016. Ce jubilé s’étale moitié sur 2016 et 2017. Le 7 juin 1967 n’est pas une date choisie au hasard ; le 7 juin c’est aussi la date du sacre de Louis XIV et celle de l’apparition de Saint Joseph à Cotignac.

L’apparition de Saint Joseph, l’époux de la Très Sainte Vierge Marie, à Cotignac en France est la seule reconnue par l’Eglise. Le sanctuaire de Cotignac est l’un des rares lieux au monde où soient apparus (et reconnus) à la fois la Sainte Vierge et Saint Joseph à deux moments différents : la Sainte Vierge en 1519 et Saint Joseph le 7 juin 1660.

Le 7 juin 2017, il y a 357 ans qui nous séparent avec cette apparition de Saint Joseph à Cotignac. Le Livre de l’Apocalypse et celui de Daniel sont deux Livres eschatologiques étroitement liés. Le Livre de Daniel comporte 357 versets. De plus, dans le comble du hasard le nom du voyant Gaspard Ricard en table 3 (A = 3, B = 6, C = 9), nombre de la Sainte Trinité, « Gaspard Ricard » = 357.

Que tout cela en chiffres et en symboles bibliques soit lié au hasard est totalement exclu en terme de probabilités pour toute personne raisonnable !

Le nombre 67 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot prière est employé 67 fois dans le Nouveau Testament et les mots vierge, pasteur et le verbe baptiser, 67 fois dans la Bible. Le verbe « arriver » est utilisé 777 fois dans la TOB. Hasard mathématique ?

Si A = 1, B = 2, C = 3… JESUS CHRIST = 151. « Cent cinquante et un » = 206 et 206 + 151 = 357 et le livre de Daniel est composé de 357 versets.

D’autre part, si A = 1, B =2, C = 3 « Nombre Premier » = 151. Jésus-Christ étant le Nom Premier, rien d’étonnant à ça que le nombre de Son Nom soit aussi un nombre premier, Le Premier Nombre donc.

« Nombre Premier » est une séquence de 6 + 7 lettres et « Nombre » = 67.

Si on ajoute l’article on obtient: « Le Nombre Premier » = 168.

168, c’est le nombre d’heures d’une semaine…

151 est le 36ème nombre premier. Et 36 est constitutif du nombre de la bête ; l’addition des nombres 1 à 36 donne 666. 151, Jésus-Christ, versus 666, Satan. Malheureusement, la bête, Satan, est considérée par les rationalistes comme un produit de l’imagination.

Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « AVALANCHE » = 67!

Le 7 mars 2014, 67ème jour de l’année, un premier Boeing 777 disparaît mystérieusement dans les airs. Il reste 298 jours jusqu’à la fin de l’année.
 Le 16 juillet ou 16/7 c’est la dernière apparition de Notre-Dame de Lourdes et la Fête de Notre-Dame du Mont Carmel. Le 17 juillet 2014, soit le N + 1 de Dom Monléon, 198ème jour de l’année, un 2ème Boeing 777 est abattu dans les airs par un missile sol-air. Il reste 167 jours jusqu’à la fin de l’année !

Du premier au second crash, on a 67-167 et 198-298, soit à chaque fois un écart de 100.
Le 100 d’Isaïe (Is 65), Jugement futur, confirmé dans des Livres des Dialogues de Sainte de Catherine de Sienne.

Si on compte 100 jours à partir du 17 juillet, on arrive au 25 octobre, 298ème jour, comme le nombre de morts du 2ème crash. Et, 2 + 98 = 100. De plus, le nombre 298 est le nombre de morts du second Boeing, et le nombre de jours restants jusqu’à la fin de l’année du premier crash. De quoi confirmer l’absence totale de hasard entre ces deux accidents.

Donc, deux Avertissements du Ciel clairs et précis par le crash de 2 vols 777 en 2014 à l’ouest de la Malaisie ; 2 signes 777 pour rappeler d’où est venue la plus grande vague du 21ème siècle !

26 décembre 2004 à l’ouest de la Malaisie, un tremblement de terre de magnitude 9 provoque 20 minutes plus tard un tsunami allant jusqu’à 35 mètres de hauteur. Le bilan en pertes humaines est de plus de 200’000 morts.

Dieu a autorisé le démon à abattre cet avion pour nous annoncer que le 2ème tsunami viendra de la Russie, mais un tsunami de feu ! Le calendrier de l’Adversaire est le même que le nôtre.

En table 9, A = 9, B = 18, C = 27, etc « LE SIGNE DU DRAGON ROUGE » = 1989. http://gematrie.online.fr/gematrie.htm

Le 9 novembre 1989 est la chute du mur de Berlin et avec elle la fin programmée des régimes communistes.

 153 + 153 + 315 + 666 + 666 = 1989

Les deux dates 11/9/1989 et 9/11/2001 sont essentielles au regard de la parole vivante de Dieu. 2 périodes de 13 ans symboliques d’une part de trahison, de schismes et d’hérésies de toutes sortes, mais d’autre part, la concrétisation du plan de sauvetage pour les élus.

1989 + 26 ans = 2015

 13 est le Nombre qui nettoie et purifie. Dans la Bible, 26 nombres – écrits sous leur forme cardinale – sont multiples de 13.

En base 5, « LE SIGNE DU DRAGON ROUGE » donne 1105.

En utilisant comme table de correspondance A = 1, B = 2, …, Z = 26, on trouve que « pardonner » donne 105. Et en utilisant la correspondance inverse, A = 26, B = 25, …, Z = 1, on trouve que « Bible » donne aussi 105. Le pardon est la fine pointe de l’amour.

À 105 endroits dans le Nouveau Testament Dieu est invoqué sous des titres honorifiques. Il y a 5 x 21 carrés sur le plafond de la Basilique de Sainte Marie Majeure à Rome, 5 x 21 = 105.

105 jours cumulent 2520 heures et la Tribulation longue de sept ans compte 2520 jours! Et c’est pendant la 2520ème heure de l’année 1912, un 14.4 exactement (long de 1440 minutes comme toute journée de 24h), que le Titanic a sombré. 144’000, c’est le nombre des élus de l’Apocalypse.

1912 + 105 ans = 2017

Durant toute l’Année Sainte, Radio-Vatican consacra la fréquence 105 MHz (FM) au Grand Jubilé de l’An 2000. Sur les ondes de Jubileum (105 FM) on pouvait ainsi entendre des émissions spécialement dédiées à cet événement.

105 est la somme des chiffres un à quatorze, il représente la délivrance de l’âme au prise à de terribles tourments et souffrances. C’est la gloire de la résurrection après l’épreuve du Calvaire. Les 14 stations du Chemin de croix. Mentionnons que le nombre des stations varia jusqu’au 18ème siècle et est finalement fixé à 14 par Clément XII et Benoît XIV. En 1958, une quinzième est ajoutée à Lourdes pour intégrer le culte marial: « Avec Marie dans l’espérance de la résurrection », mais les quatorze stations sont restées populaires.

La 15ème Station réelle du Chemin de Croix du Christ, c’est le perpétuel sacrifice sur tous les autels du monde dans le Sacrement de l’Eucharistie. Le Christ s’immole dans le Chemin de Croix continuel depuis 2000 ans pour la Rédemption du genre humain.

« Cent cinquante et un » = 206 et 206 + 151 = 357 et le livre de Daniel, inséparable de l’Apocalypse est composé de 357 versets. 206 versets ont suffi à Moïse pour raconter la Création jusqu’au déluge Noétique de Genèse 1, 1 à Genèse 8, 22. Nous savons que les eaux diluviennes étant restées hautes pendant 150 jours, elles décrurent à partir du 151ème.

Le squelette de l’homme fait à l’image de Dieu est composé de 206 os, et Notre Seigneur, a été crucifié sur le mont du crâne. Les Ecritures avaient prophétisé qu’aucun de ses os ne serait brisé! Jésus avait parlé de son corps comme d’un temple qu’il relèverait en trois jours. Ezéchiel a visité en songe, tout comme nous pourrions le faire sur un support numérique en virtuel sur nos ordinateurs, le temple futur en le mesurant dans toutes ses dimensions. Le cercle qui entoure le temple a pour rayon 206 cannes. Et l’addition les 6 permutations possible du nombre 206 cela donne: 206 + 602 + 062 + 620 + 026 + 260 = 1776 = 888 + 888

Et nous savons que la valeur alphanumérique de « JESUS » en Grec est de 888.

tablehébraïque

Il est donc très intéressant de remarquer que le signe d’Apocalypse 12 correspond à un alignement très précis de planètes avec des correspondances alphanumériques qui ne peuvent plus relever du hasard, mais de l’Intelligence Supérieure !

Tout commence le 20 novembre 2016 et se terminera le 23 septembre 2017 avec une échéance absolue le 13 octobre 2017 ! En effet, Jupiter sortira définitivement de la constellation de la Vierge en cette date.

Ce qui est incroyable est que ce signe, tel qu’il a été décrit par Jean, ne se produira qu’une seule fois dans toute l’histoire de la Terre. Le 20 novembre 2016, est le jour même où le pape François a déclaré « l’Année de la Miséricorde » prend fin. Le même jour est la Fête du Christ Roi !

« Je désire que notre prochaine rencontre ait lieu le 23 de ce mois. Un jour vous comprendrez l’importance des dates que je choisis pour me communiquer au monde ». Message du 3 juillet 1994 de la Sainte Vierge à Debora à Manduria en Italie du sud.

En effet, il n’y a que les fous qui méprisent la Sagesse divine !

Observons la Sagesse divine du Concile Vatican II ; LA pièce maîtresse de la Fin des Temps.

  • Le 8 décembre 1870, le pape Pie IX déclare Saint Joseph patron de l’Eglise universelle.
  • Le 8 décembre 1965 se clôture le Concile Vatican II.
  • Le 8 décembre 2015, le pape François ouvre un jubilé à la gloire de Vatican II.

Le lien entre ces trois dates ? Saint Joseph, l’époux de Marie et père protecteur de Jésus-Christ. Saint Joseph a reçu la mission divine de protéger la Mère du Rédempteur et le Rédempteur Lui-même. Aujourd’hui, il accomplit la même mission, mais pour le Corps Mystique du Christ. En 1962, le pape Jean XXIII déclare Saint Joseph protecteur du Concile Vatican II. 
De plus, et c’est très important, ce même pape décide d’ajouter le nom de Saint Joseph au canon de la messe le 13 novembre 1962, ordonnant que cette prescription soit appliquée à partir du 8 décembre suivant. Donc le 13 novembre et le 8 décembre sont doublement liés à Saint Joseph et au Concile.

Et que trouve-t-on en 2015 ? Deux événements importants aux mêmes dates : le 13 novembre attentats de Paris et le 8 décembre, ouverture du Jubilé du concile. Cela veut dire que choisir Saint Joseph comme protecteur du concile était un défi. Un défi relevé par Saint Joseph. Les attentats du 13 novembre sont un signe envoyé par Satan pour nous signifier que le défi lancé à Saint Joseph est terminé.

Nous comprenons mieux le rôle de Saint Joseph à la Fin des Temps en nous rapprochant de son rôle en tant que père adoptif de Notre Seigneur. Joseph prépare et introduit le règne de Dieu. Or il s’agit bien ici de la manifestation de la Puissance divine en vue du Second Avènement du Christ. Saint Joseph nous apparaît comme le trait d’union qui relie l’ancien monde et le nouveau.
 La mission de Saint Joseph est de servir de voile à la maternité virginale de Marie et à l’Incarnation du Verbe, afin de tenir ces mystères cachés jusqu’au jour fixé par la Volonté du Seigneur.

Satan est autorisé à annoncer la moisson en commençant par l’ivraie, par une annonce symbolique qui signifie que les 50 ans du concile sont aussi sa fin, et que celle-ci lui sera signifiée par Saint Joseph. C’est pourquoi, Satan ne reculant devant aucune provocation, le pape François a été intronisé le 19 mars 2013, en la Fête de Saint Joseph. La messe qui marqua « le début du ministère pétrinien d’évêque de Rome et de pasteur de l’Eglise universelle » de Bergoglio a eu lieu le 19 mars à 9h30. L’élection de Jorge Mario Bergoglio correspond à l’installation du faux prophète sur la Chaire de Pierre selon Matthieu 7, 15.

Le voile ne peut que se relever progressivement et les mystères divins ne peuvent être compris que de ceux qui en auront reçu la grâce : « les méchants feront le mal, et aucun méchant ne comprendra; mais les intelligents comprendront » Dn 12, 10.

Dans le Psaume 119, au verset 67, nous avons le témoignage d’un homme qui a pu dire : Avant d’avoir été humilié, je m’égarais, maintenant j’observe ta parole.

Preuves mathématiques de l’existence de Satan par les attentats de Barcelone du 17 août 2017 !

démon

Pensez-vous que le Malin, le diable, n’existe pas ? Saint Thomas d’Aquin disait : « Seul celui qui ne veut pas résister au démon est vaincu par lui. »

L’attentat de Cambrils en Espagne a eu lieu le 18 août 2017 à environ 1h30 du matin. Ceci paraît totalement aléatoire pris isolément, mais absolument plus lorsque vous le mettez en comparaison avec tous les autres événements terroristes depuis fin 2015 :

  • 130 blessés à Barcelone le 17 août 2017 ;
  • 130 victimes à Paris le 13 novembre 2015 (Bataclan 11ème arrondissement) ;
  • 130 jours plus tard 32 victimes à Bruxelles le 22 mars 2016 ;
  • Les attentats d’Istanbul du 1er janvier 2017 ont eu lieu à 1h30.

Le terrorisme et la guerre viennent du Malin, du diable, « dia », ce qui se jette entre, ce qui divise, déchire, détruit, épuise, consomme et consume. Il oppose les hommes entre eux, les sépare de l’Univers et de son Créateur.

Si A = 1, B = 2, C = 3, etc « quarante-six » = 130 ; la valeur numérique du mot hébreu haïa, la Bête = 46. Le nombre 46 est employé 1 fois dans la Bible. Le mot « Ténèbres » est employé 46 fois dans le Nouveau Testament.

En transférant l’alphabet Français sur les tables alphanumériques naturelles constituées par l’Hébreu et le Grec, langues de rédaction originelle de l’Ancien et du Nouveau Testaments, des mots comme « Antéchrist » ou « FOX » donnent 666 comme résultat de l’addition alphanumérique de leurs lettres constitutives !

A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5
F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10
K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60
P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200
U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700
Z = 800

« Malin » = 130

  • Dans la Genèse 28,12 il est fait mention d’une échelle dans le rêve de Jacob, reliant le ciel et la terre. En hébreu le mot échelle est SLM et sa valeur numérique est 130: samekh=60 + lamed=30 + mem=40. Or la valeur numérique du mot Sinaï donne aussi 130: samekh=60 + yod=10 + nun=50 + yod=10. Donc les exégètes avaient conclu que la Loi révélée à Moïse sur le mont Sinaï est l’échelle qui permet aux hommes d’accéder le paradis.
  • Les mots hébreux HTzLH (délivrance), PHLIH (ange des 5 coupes) et ONI (pauvreté) donnent 130 comme valeur numérique.
  • Dans l’évangile de Matthieu, celui-ci cite l’Ancien Testament à 130 reprises.

La répétition de phénomènes anormaux doit susciter normalement de saines interrogations. Ces événements terroristes avec l’omniprésence du 130 confirme l’absence de hasard, et en particulier par ce dernier attentat à Barcelone du 17 août 2017. Le nombre 130 est employé 17 fois dans la Bible!

Le laïcisme s’est radicalisé dans tous les pays européens.

L’homme préoccupé de lui-même tombe bien vite dans l’indifférentisme religieux, et les fausses religions (islamisme, protestantisme, athéisme, laïcisme, etc) en profitent pour faire de nouveau adeptes comme certains français convertis au djihad.

L’immoralité grandissante et les critiques incessantes contre l’Eglise empêchent beaucoup d’âmes de se convertir à Notre Seigneur Jésus-Christ dans l’Eglise Catholique.

Le laïcisme est une fausse religion. C’est la religion de l’homme qui se fait Dieu et qui refuse toute référence à la vraie religion catholique dans n’importe quel domaine. Le laïcisme se donne même comme objectif de tuer la foi catholique et la morale chrétienne, par la puissance des médias, par la technique du mensonge et de la dérision, par le laxisme moral et le pourrissement des mœurs.

Les autorités religieuses, ne voulant pas déplaire aux hommes d’aujourd’hui, taisent les droits imprescriptibles de Dieu. Elles se limitent à des arguments humains alors que le combat est surnaturel. Nous devons combattre contre des « esprits maléfiques répandus dans les airs » (Ephésiens 6, 12) !

Le 15 janvier 2014, Christine Lagarde, Directrice du FMI, nous explique devant les caméras du monde entier comment le plan occulte fonctionne autour du magique nombre 7, notamment le 7ème  jour du mois de juillet 2014.

Que s’est-il passé le 7 juillet 2014 ? C’est le début du bombardement de la Bande de Gaza par Israël avec plus de 2’000 civils tués.

L’arrivée de l’Antéchrist est écrite noir sur blanc dans la Bible et est annoncée depuis des siècles par les témoins du Christ. Théorie ? Passons à la pratique…

Le pouv